Mercredi, 22 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Israël lève les restrictions sur le don du sang pour les homosexuels

    Israël a annoncé jeudi la levée prochaine des restrictions sur le don du sang imposées spécifiquement aux hommes homosexuels, emboîtant le pas à plusieurs pays occidentaux, dont le Royaume-Uni et la France.

    À partir du 1er octobre, seules les personnes «ayant eu des relations sexuelles à haut risque avec un nouveau partenaire ou plusieurs partenaires» au cours des trois derniers mois se verront interdire le don du sang, sans distinction d’orientation sexuelle, a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

    Jusqu’à présent, les hommes homosexuels ne pouvaient donner leur sang en Israël qu’après une année d’abstinence sexuelle. «L’interdiction qui pesait sur les hommes gays de donner du sang était un vestige d’un stéréotype appartenant au passé», a estimé le ministre de la Santé Nitzan Horowitz, lui-même ouvertement homosexuel. «Tout donneur de sang qui cherche à sauver des vies recevra le même accueil, qu’importe son genre ou son orientation sexuelle», a-t-il ajouté dans le communiqué.

    Jusque-là pour donner leur sang, les hommes homosexuels pouvaient aussi congeler le plasma de leur sang pendant quatre mois pour s’assurer de l’absence de «maladies transmissibles», selon la Magen David Adom, l’équivalent israélien de la Croix-Rouge, également en charge de la collecte de sang à travers le pays. L’association pour l’égalité des personnes LGBTQ en Israël a salué une décision «historique pour la communauté des fiertés et pour la société israélienne sur la voie de l’égalité».

    Israël comptait 361 personnes séropositives en 2020, soit 5% de moins qu’en 2019, d’après un récent rapport du ministère israélien de la Santé. En juin, le Royaume-Uni a lui aussi assoupli les règles du don du sang, permettant à toute personne ayant eu le même partenaire sexuel au cours des trois derniers mois de participer à la collecte, sans distinction d’orientation sexuelle. Les États-Unis avaient également facilité les démarches en avril 2020, en raison d’une pénurie grave de dons due à la pandémie de Covid-19.

    En France, la période d’abstinence d’un an que devaient respecter les homosexuels pour donner leur sang a été réduite à quatre mois en avril 2020. La loi relative à la bioéthique, promulguée le 2 août 2021, prévoit la non-discrimination des donneurs en fonction de leur orientation sexuelle.

    Rédaction avec AFP

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité