Samedi, 26 novembre 2022
• • •
    Publicité

    Aux États-Unis, la diversité est à l’honneur aux élections de mi-mandat 

    De la première gouverneure ouvertement lesbienne au premier homme trans à entrer dans un parlement local, les élections de mi-mandat ont fait dans la nuit de mardi à mercredi la part belle aux candidats de la diversité.

    Première gouverneure lesbienne 
    La démocrate Maura Healey est devenue la première gouverneure ouvertement lesbienne aux États-Unis, élue dans l’État du Massachusetts (nord-est). S’adressant à la communauté LGBTQ, elle a lancé : « J’espère que ce soir vous montre que vous pouvez être tout ce que vous voulez. Ce soir nous avons fait quelque chose d’historique. » Une autre candidate ouvertement lesbienne, Tina Kotek, pourrait aussi être élue, à la tête de l’Oregon (nord-ouest).

    Premier homme transgenre 
    Et dans le New Hampshire (nord-est), James Roesener devient le premier homme transgenre à entrer dans un parlement local. Plusieurs femmes transgenres avaient déjà été élues auparavant.

    « Les personnes transgenres – et les hommes transgenres en particulier – restent gravement sous-représentés aux postes de responsabilité publique à tous les niveaux, mais nous sommes confiants dans le fait que sa victoire encouragera de nombreuses personnes transgenres à se porter candidates», a salué l’association LGBTQ Victory Fund, qui a aidé à financer sa campagne.

    Gen Z
    En Floride, c’est la « génération Z », celle des adolescents et jeunes adultes d’aujourd’hui, qui met un pied à la Chambre des représentants, avec le démocrate Maxwell Frost, 25 ans. Ce jeune Afro-Américain, élevé par une mère adoptive d’origine cubaine, tranchera à la chambre basse – où l’âge moyen est de 58 ans – parmi les visages blancs et les chevelures grises.

    « Nous avons écrit l’Histoire pour les Floridiens, pour la “Gen Z” et pour tous ceux qui sont convaincus que nous méritons un meilleur avenir », a-t-il tweeté après l’annonce de sa victoire.

    Des premières au niveau local
    Avec le démocrate Wes Moore, auteur à succès et banquier de 44 ans, l’État du Maryland (est), tout proche de la capitale Washington, a pour la première fois élu un gouverneur noir. Il succède à Larry Hogan, un républicain.

    Dans l’Arkansas, la républicaine Sarah Huckabee Sanders, 40 ans, ex-porte-parole de Donald Trump à la Maison Blanche, devient la première femme gouverneure de cet Etat du Sud conservateur. Mais pas la première gouverneure de la famille Huckabee : son père, Mike Huckabee, avait déjà occupé ce poste entre 1996 et 2007.

    Dans l’État du Vermont, frontalier du Canada, la démocrate Becca Balint est devenue la première femme ouvertement lesbienne élue à la Chambre des représentants pour cet État. Et dans l’Oklahoma, le républicain Markwayne Mullin, de la nation Cherokee, est devenu le premier Amérindien à être élu au Sénat pour cet Etat en près d’un siècle.

    À noter, également, le fait que dans deux États, le Massachusetts et l’Arkansas, le couple exécutif – la gouverneure et son adjointe – est entièrement féminin, une première selon l’institut Center for American Women and Politics de l’université Rutgers.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité