Mardi, 28 juin 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresAfterlife with Archie

    Afterlife with Archie

    On le sait bien, les zombies ont la cote ces temps-ci et on assiste même à surutilisation de ce thème. Lorsque fut évoquée l’intention d’Archie Comic Publications de patauger dans ce terreau putride, on pouvait donc s’attendre au pire.

    Pourtant, c’est tout le contraire qui est survenu dans le cadre d’une œuvre saluée par la critique et qui, pour la première fois chez cette maison d’édition, a vu l’un de ses titres nécessiter de multiples rééditions de certains des fascicules, la demande populaire étant trop forte.

    À l’approche d’Halloween, Hot-Dog, le chien de Jughead, est victime d’un accident de la route et est mortellement blessé. Affolé, son maître demande à Sabrina (oui, oui, l’apprenti-sorcière) de sauver son chien et, après moult hésitations, cette dernière se résout à utiliser le Nécronomicon, le Livre des morts, afin de lui redonner vie. Grave erreur puisque Hot-Dog n’a plus rien du doux chien-chien d’origine et mord violemment Jughead qui, à son tour, attaque les habitants de Riverdale, éveillant ainsi des hordes de zombies.

    Le récit pourrait demeurer anecdotique, mais le traitement est étonnamment mature et explore en profondeur des aspects troubles des personnages et les confronte à des situations d’une grande violence tant au niveau physique que psychologique : Reggie rongée par la culpabilité d’avoir écrasé le chien, l’implacable brutalité des tantes de Sabrina, la relation incestueuse de Cheryl Blossom et de son frère, l’infidélité du père de Véronica, le lesbianisme de Ginger et Nancy et comment chacune gère ce secret, le courage inhérent à Kevin Keller (autre personnage gai), etc.

    Le récit est également truffé de moments d’anthologies porteurs d’une grande sensibilité : la confrontation à la fois brutale et déchirante entre Archie et son père zombifié et, surtout, une scène surprenante mettant en vedette son chien et devant laquelle, il est impossible de garder l’œil sec.

    Bref, une réalisation magistrale qui permet de redécouvrir un univers, à la fois familier et complètement insolite, qui a bercé notre enfance.

    Afterlife with Archie: Escape from Riverdale, Book one / Roberto Aguirre-Sacasa et Francesco Francavilla. New York: Archie Comic Publications, 2014. 160p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité