Jeudi, 28 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Des Francos et du Jazz en septembre dans la métropole

    Si la pandémie a forcé le report ou même annulé la tenue de grands évènements, elle n’aura pas eu raison de nos deux plus grands festivals musicaux montréalais. Au plus grand bonheur des amateurs de musique francophone et de jazz, voici un tour d’horizon sommaire de leur programmation. 

    Si les artistes internationaux ne sont guère au rendez-vous cette année en raison de la pandémie, ce sera d’autant plus l’occasion de découvrir ou redécouvrir les talents d’ici. Et le Québec, fleuron de la Francophonie, produit d’excellents artistes.

    Au menu de la 32e édition des Francos de Montréal, qui se tiendra du 9 au 12 septembre dans le Quartier des spectacles, mentionnons notamment l’autrice-compositrice-interprète Klô Pelgag, l’univers folk rock de Jérôme 50, la pop synthétique d’Amay Laoni, sans oublier le hip-hop de Koriass & FouKi. 

    La rappeuse Calamine – qui était du spectacle FeminiX de Fierté Montréal de cette année – viendra également faire son tour de chant sur la scène des Francos, dont elle deviendra familière puisqu’elle y sera finaliste des Francouvertes en 2021.

    Nommée Révélation Rap Radio-Canada la même année, la rappeuse queer et féministe a su impressionner à la parution de son premier album solo, Boulette Proof. Une autre artiste de la communauté qui était des célébrations de la Fierté, Sarahmée, qui fait également dans le rap québécois, sera de la partie. Avec la sortie d’Irréversible, son deuxième album encensé par la critique, elle marque l’histoire en devenant la première artiste hip-hop à être nommée dans la catégorie Révélation de l’année au Gala de l’ADISQ. Le premier extrait de son nouvel opus, Le cœur a ses raisons, propose des rythmes endiablés aux sonorités africaines.

    Soulignons le projet interculturel Nikamu Namuitun, mentoré par Florent Vollant, Réjean Bouchard et Guillaume Arsenault, qui se veut une célébration inclusive de la chanson métissant les œuvres de huit artistes autochtones et allochtones, soit Matiu, Karen Pinette-Fontaine, Scott Pien-Picard, Ivan Boivin, Marcie, Cédrik St-Onge, Chloé Lacasse et Joëlle Saint-Pierre.

    Mentionnons enfin Bleu Jeans Bleu avec son spectacle Le Spécial Carte Bleue. Comme le chante son succès radiophonique, n’oubliez pas votre coton ouaté, même si les soirées de septembre sont plutôt chaudes…

    Pour sa part, le Festival international de Jazz de Montréal se déroulera sur 5 jours, soit du 15 au 19 septembre. Cette 41e édition propose une programmation qui favorise les artistes locaux. Certes, cela ne les empêche guère de briller sur la scène internationale.

    À commencer par Daniel Lanois, un trésor national connu également pour avoir produit des albums de Bob Dylan, U2 et Peter Gabriel, qui interprétera quelques pièces de son plus récent opus, Heavy Sun, en plus de succès tirés de son impressionnant répertoire.

    La Torontoise Charlotte Day Wilson, étoile montante de la soul et du RnB contemporain, viendra interpréter les chansons de son tout premier album, Alpha.

    Quant à Ranee Lee, grande figure du jazz ayant récemment fêté les 50 ans d’une carrière montréalaise notoire, elle montera sur scène afin de présenter son spectacle Dark Divas rendant hommage aux légendes féminines du jazz vocal.

    Si Shay Lia viendra présenter sa signature funk et RnB d’inspiration afrobeat, afropop et pop brésilienne, les amateurs de folk seront enchantés de la présence de l’autrice-compositrice-interprète BEYRIES, sans oublier l’artiste canadienne d’origine polonaise Basia Bulat qui aura enfin la chance de jouer les pièces de son album Are You In Love?, sorti en mars 2020.

    Soulignons aussi la présence du pianiste jazz montréalais François Bourassa, qui célébrera les 25 ans d’existence de son quartet, composé du bassiste Guy Boisvert, du saxophoniste André Leroux et du batteur Guillaume Pilote.

    L’inclassable trio MISC, mené par Jérôme Beaulieu, sera également de la partie pour présenter son plus récent album Partager l’ambulance, paru le 9 avril dernier. 

    Enfin, l’inégalable bête de scène qu’est le guitariste Steve Hill sortira l’artillerie lourde lors d’une prestation avec son groupe Steve Hill & The Devil Horns.

    Le mois de septembre vous offrira donc, avec les programmes des Francos et du Jazz, des spectacles gratuits qui favoriseront des rencontres éclectiques avec des artistes musicaux au sommet de leur art!

    INFOS | Pour la programmation complète :
    https://francosmontreal.com/ et https://www.montrealjazzfest.com/

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité