Mercredi, 28 septembre 2022
• • •
    Publicité

    Les Héros et les Zéros de 2021

    Voici la 26e chronique annuelle de Richard Burnett sur les héros et les zéros de l’année 2021 qui s’achève.


    HÉROS Le mouvement de réappropriation de la Fierté qui a révolutionné les célébrations de la Fierté en 2021, alors que des marches de la Fierté (remplaçant les traditionnels défilés de chars allégoriques) plus simples sont revenues à la mode. Une tendance lourde qui s’inscrit dans la foulée d’une plus grande inclusion et d’une représentation plus diversifiée, suite à l’émergence de Black Lives Matter et du meurtre de George Floyd en mai 2020. La Queer Liberation March de New York et la Reclaim Pride de Londres ont donné l’exemple, alors que des organisations telles que la Philly Pride et la Boston Pride sont disparues. Le 15 aout, Fierté Montréal a su se réinventer en proposant une marche de revendications sans chars allégoriques à laquelle plusieurs dizaines de milliers de personnes ont pris part.

    ZÉRO La Hongrie dont la nouvelle loi interdisant aux écoles d’utiliser du matériel censé promouvoir l’homosexualité ou le changement de genre est entrée en vigueur le 8 juillet.

    HÉROS Les milliers de marcheurs qui ont défié, le 24 juillet, le gouvernement de droite du premier ministre hongrois Viktor Orban et ont rempli les rues de la capitale lors du défilé annuel de la Fierté de Budapest.

    HÉROS Alan Turing, le mathématicien britannique qui a permis à la Grande-Bretagne et aux Alliés de gagner la Seconde Guerre mondiale grâce à ses talents de décrypteur. Rappelons que Turing s’est suicidé en 1954 après avoir été condamné pour homosexualité. Le 25 mars, la Grande-Bretagne a dévoilé son nouveau billet de 50 livres à l’effigie de Turing, et le 23 juin, alors que l’agence d’espionnage britannique GCHQ a dévoilé une œuvre d’art spectaculaire de 10 mètres sur 10 mètres dans son siège social représentant Turing à l’intérieur des roues de la machine à décoder qu’il a conçue et qui est en quelque sorte l’ancêtre des ordinateurs.

    HÉROS L’US Navy qui a lancé le 6 novembre un nouveau navire nommé en l’honneur du militant des droits LGBTQ+ et politicien Harvey Milk. L’USNS Harvey Milk est un pétrolier ravitailleur de la marine. Milk a servi quatre ans dans la marine avant d’être expulsé en raison de son homosexualité.

    HÉROS L’Allemagne qui a annoncé, le 13 septembre, avoir indemnisé 249 personnes poursuivies ou enquêtées en vertu du paragraphe 175, une loi de l’ère nazie criminalisant l’homosexualité, qui a également été appliquée après la Seconde Guerre mondiale. Jusqu’à présent, l’Allemagne a versé près de 860 000 euros (un peu plus d’un million de dollars) en indemnités.

    HÉROS La France dont le parlement a adopté le 29 juin une loi (326 voix contre 115) permettant aux femmes célibataires et lesbiennes d’accéder à la fécondation in vitro (FIV).

    HÉROS Le National Health Service du Royaume-Uni, qui a commencé, le 21 juin, a modifié les critères d’éligibilité afin que les hommes homosexuels sexuellement actifs puissent désormais donner du sang, des plaquettes et du plasma au Royaume-Uni. Chaque donneur qui a eu un seul et même partenaire sexuel au cours des trois mois précédents est désormais éligible pour faire un don.

    HÉROS L’Université d’Oxford qui a commencé, le 5 juillet, les essais d’un nouveau candidat-vaccin contre le VIH dans le cadre d’une étude clinique de phase I au Royaume-Uni.

    HÉROS Le Dr Nitika Pant Pai de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill qui a annoncé avoir conçu une application d’autotest du VIH (HIVST) dans une étude publiée dans BMJ Global Health le 1er septembre 2021.

    ZÉROS Élections Canada qui a morinommé des Canadien.ne.s trans et non binaires sur leurs cartes d’information de l’électeur dans le cadre de l’élection fédérale de 2021.

    HÉROS La population canadienne, qui a élu huit politiciens LGBTQ+ à la Chambre des communes, le 20 septembre 2021, soit quatre de plus qu’en 2019 : Randall Garrison (NPD, Esquimalt–Saanich–Sooke), Randy Boissonnault (PLC, Edmonton-Centre), Rob Oliphant (PLC, Don Valley West ), Seamus O’Regan (PLC, St. John’s-Sud–Mount Pearl), Melissa Lantsman (PCC, Thornhill), Blake Desjarlais (NPD, Edmonton Griesbach), Eric Duncan (PCC, Stormont–Dundas–South Glengarry) et Pascale St -Onge (PLC, Brome–Missisquoi).

    HÉROS Justin Trudeau, qui a nommé le cabinet le plus queer de l’histoire canadienne : Seamus O’Regan est devenu ministre du Travail; Randy Boissonnault, ministre adjoint des Finances et ministre du Tourisme; et la première lesbienne ministre dans un gouvernement canadien, Pascale St-Onge, est devenue ministre des Sports et ministre responsable de l’Agence du développement économique du Canada pour les régions du Québec.

    HÉROS Le Centre for Gender Advocacy de l’Université Concordia qui a remporté le 28 janvier une contestation constitutionnelle historique pour les droits civils des personnes trans, non binaires et intersexuées lorsque le juge de la Cour supérieure du Québec, Gregory Moore, a statué que plusieurs articles du Code civil étaient inconstitutionnels, notamment ceux empêchant les personnes non binaires de changer leur sexe sur leur acte de naissance pour correspondre à leur identité de genre. La décision a également affirmé le droit des parents trans de modifier leur désignation sur le certificat de naissance de leurs enfants et d’être reconnus comme «parent» plutôt que simplement «mère» ou «père». Le tribunal a également annulé l’obligation pour les jeunes trans d’être évalué.e.s par un.e professionnel.le de la santé afin de modifier leur assignation sexuelle. La décision a également supprimé l’exigence selon laquelle seul.e.s les citoyen.ne.s canadien.ne.s peuvent modifier la désignation de genre sur leurs pièces d’identité et leurs documents officiels, permettant ainsi aux réfugié.e.s, aux résident.e.s permanent.e.s et aux immigrant.e.s qui demandent le statut de résidence permanente de le faire. Le Québec avait jusqu’à la fin de 2021 pour modifier le Code civil du Québec afin de se conformer à la décision.


    (Ce qui a failli être dans les) ZÉROS Le ministre de la Justice du Québec, Simon Jolin- Barrette, qui a proposé le 21 octobre le projet de loi 2 stipulant que les gens ne peuvent demander un changement de sexe sur leur acte de naissance qu’après avoir subi une chirurgie de réassignation sexuelle. Le sexe de la personne devrait alors être reconfirmé par un médecin qui n’a pas pratiqué l’opération. Le projet de loi 2 permet l’ajout d’une catégorie «identité de genre» distincte de «sexe» sur la documentation, qui aurait cependant révélé le statut des trans. Pour plusieurs trans et organismes LGBTQ+, cette modification a été perçue comme un recul important et potentiellement dangereux pour la vie des trans. Heureusement, à la suite de la réaction du public, le bureau de Jolin-Barrette a annoncé, le 9 novembre, que l’exigence de chirurgie serait supprimée du projet de loi.

    HÉROS Les États-Unis qui, le 27 octobre, ont délivré leur premier passeport avec une désignation de genre « X » à la militante intersexuée du Colorado Dana Zzyym.

    HÉROS Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, qui a annoncé le 11 novembre l’intention du gouvernement du Québec d’étendre la portée du programme public de fertilité aux couples homosexuels de deux hommes et aux hommes seuls, qui ne sont pas éligibles actuellement en raison du flou juridique entourant les mères porteuses.  

    ZÉROS Les gais républicains du Log Cabin qui ont honoré l’ancienne première dame Melania Trump lors de leur gala Spirit of Lincoln à Mar-a-Lago à Palm Beach, en Floride, le 6 novembre. Parmi les invités figurait l’ancien président étatsunien Donald Trump.

    HÉROS La Chambre des représentants des États-Unis qui a approuvé le 4 janvier des termes neutres en matière de genre dans sa langue officielle. Plus de « he» (il) ou « she» (elle) et les mots «him» et «her» seront remplacés par «them» (eux-mêmes).

    HÉROS Le président étatsunien Joe Biden qui a annoncé le 25 janvier la fin de l’interdiction du service militaire pour les trans. Puis, le 19 octobre, la Dre Rachel Levine a prêté serment en tant que première amirale trans quatre étoiles dans l’un des huit services en uniforme des États-Unis.

    HÉROS Le Sénat étatsunien qui a voté le 1er novembre pour confirmer Beth Robinson à la 2e Cour d’appel de circuit des États-Unis, faisant d’elle la première femme LGBTQ+ à siéger dans une cour de circuit fédérale étatsunienne.

    ZÉROS L’Australie, pour avoir décerné à Margaret Court, icône du tennis et virulente personnalité anti-LGBTQ+, la plus haute distinction du pays, Compagnon de la Division générale de l’Ordre de l’Australie, le 26 janvier.

    ZÉROS Le Vatican qui s’est ingéré dans la politique laïque en s’opposant à la législation en instance en Italie qui lutterait contre la discrimination et les crimes haineux envers les LGBTQ+, dans une lettre que le ministre des Affaires étrangères du Vatican, l’archevêque Paul Richard Gallagher, a remis à l’ambassadeur d’Italie auprès du pape.

    ZÉROS Les trois voyous de Montego Bay, en Jamaïque, qui ont, le 11 octobre, kidnappé, défiguré, puis brulé un homme de 18 ans qui croyait rencontrer un homme d’un site de rencontre gai.

    ZÉROS Les membres de la famille d’Alireza Fazeli-Monfared qui ont assassiné l’homosexuel de 20 ans lors d’un soi-disant «crime d’honneur» en Iran, le 4 mai, après qu’il ait été exempté de servir dans l’armée en raison de «dépravations sexuelles» (une autre manière de qualifier l’homosexualité). Lorsque la famille de Fazeli-Monfared a découvert les papiers d’exemption, il a été décapité par son propre demi-frère et ses cousins ​​avant de pouvoir réaliser son plan de fuir le pays vers la Turquie pour rencontrer son petit ami réfugié. Les relations sexuelles entre personnes du même sexe sont illégales en Iran et peuvent être passibles de la peine de mort ou de la réclusion à perpétuité.

    ZÉROS Les talibans qui, après avoir pris le pouvoir en Afghanistan en aout, ont rétabli la peine de mort pour les relations homosexuelles. Le 29 octobre, un porte-parole des talibans a déclaré que l’organisation ne reconsidérerait pas les droits des LGBTQ+, tandis que le directeur exécutif de Rainbow Road, Kimahli Powell, a déclaré à France 24 que les talibans «ont une “liste à tuer” en circulation, identifiant les personnes LGBTQ+».

    HÉROS Le Pakistan qui a ouvert, le 8 juillet, sa première école publique pour étudiants trans dans la ville centrale de Multan.

    ZÉROS Les autorités turques qui ont arrêté quatre étudiants de l’Université Bogazici à Istanbul le 30 janvier pour avoir exposé des œuvres d’art représentant des symboles arc-en-ciel LGBTQ. Le bureau du gouverneur d’Istanbul a déclaré que l’œuvre d’art était une «attaque laide» qui «se moquait des croyances religieuses». Puis, le 26 juin, le bureau du gouverneur d’Istanbul a interdit le défilé de la Fierté d’Istanbul, et la police a lancé des gaz lacrymogènes sur les manifestant.e.s et arrêté une vingtaine de participants. Une ordonnance du tribunal turc a ensuite contraint Apple à retirer l’application de rencontres gaies Hornet de son App Store en Turquie le 6 aout. Hornet comptait plus de trois millions d’utilisateurs en Turquie.

    ZÉROS L’Utah qui, le 25 mars, a adopté une loi exigeant que tous les téléphones portables et tablettes vendus dans l’État aient un filtre automatique bloquant la pornographie qui pourrait être désactivé uniquement par la clientèle majeure – une tentative de limiter son accès aux mineur.e.s.

    ZÉROS La plateforme de médias sociaux chinoise Tencent WeChat qui, le 6 juillet, a bloqué les comptes des groupes LGBTQ+ sur les campus des meilleures universités chinoises.

    ZÉROS Facebook, Instagram, TikTok, Twitter et YouTube, qui ont chacun obtenu une note d’échec dans le premier indice de sécurité des médias sociaux de GLAAD, publié le 10 mai. GLAAD a signalé que les cinq plateformes de médias sociaux sont «dangereuses pour les utilisateurs LGBTQ», citant les «discours de haine et harcèlement» survenant sur les plateformes de médias sociaux en tant que «problème de santé et de sécurité publiques».

    ZÉROS Grindr qui, le 26 janvier, a été condamné à une amende de 100 millions de couronnes norvégiennes (11,7 millions de dollars) – soit 10 % des revenus mondiaux de la société américaine – par les régulateurs norvégiens pour n’avoir pas obtenu le consentement des utilisateurs avant de partager leurs informations personnelles avec des sociétés de publicité, en violation de la législation européenne.

    ZÉROS Black Shadow, le groupe de piratage qui, le 3 novembre, a divulgué les détails d’un million d’utilisateurs d’Atraf, un site de rencontres LGBTQ+ israélien. Black Shadow avait déjà publié 1 000 profils d’utilisateurs Atraf et a exigé 1 million de dollars dans les 48 heures pour éviter une fuite plus large. Les dossiers divulgués comprenaient le statut VIH, l’orientation sexuelle et les mots de passe non cryptés des utilisateurs. Atraf appartient à CyberServe, une société de développement Web israélienne.

    ZÉROS Les créateurs et influenceurs de TikTok qui ont exposé des athlètes LGBTQ+ utilisant Grindr dans le village olympique de Tokyo, les mettant en danger dans le monde entier. Les créateurs de TikTok et Twitter ont utilisé la fonction «Explorer» de Grindr pour trouver les profils. Plusieurs vidéos publiées sur les applications ont révélé des visages et des détails d’identification des olympiens. Le 28 juillet, TikTok et Twitter ont supprimé des vidéos qui exposaient des olympiens homosexuels sur Grindr.

    HÉROS L’écrivain montréalais Gabriel Cholette et l’illustrateur Jacob Pyne, qui se sont rencontrés via Grindr, ont ensuite combiné leurs talents pour créer leur premier album queer, acclamé par la critique, Les carnets de l’underground (Éditions Triptyque / Collection Queer), qui traite de la culture club kid de la «génération Instagram».

    HÉROS La quarantaine de théâtres et sociétés de production britanniques – dont la prestigieuse Royal Court de Londres et l’Oxford Playhouse – qui ont signé la «Trans Casting Statement» publiée le 26 mai, s’engageant à «ne plus jamais lancer ou approuver une production avec une personne cisgenre dans un rôle trans, non binaire ou de genre
    non conforme».

    HÉROS La superstar drag Trixie Mattel qui, le 2 février, est devenue copropriétaire du bar LGBTQ+ le plus ancien du Wisconsin – This Is It de Milwaukee, ouvert depuis 1968 – pour l’empêcher de fermer ses portes.

    HÉROS La vedette drag montréalaise Barbada qui a couronné une année spectaculaire en devenant covedette dans la compétition de drag Call Me Mother (diffusée sur OutTV ) avec Peppermint et Crystal, deux vedettes de séries de l’univers de RuPaul.

    HÉROS Après sa participation à Canada’s Drag Race en 2020, plus que jamais Rita Baga a été partout sur les ondes cette année, avec une participation à l’émission Big Brother Célébrités, une émission spéciale sur elle à En direct de l’univers et une présence à Tout le monde en parle, Bonsoir bonsoir! et La semaine des 4 Julie, le monde de la télé se l’est arrachée… Elle a aussi animé un gala du Festival Juste pour Rire cet été et a lancé, cet automne, son premier one drag show, Créature, qui est en tournée au Québec jusqu’à l’été prochain au moins…

    ZÉROS Le journaliste, polémiste, entrepreneur, commentateur politique d’extrême droite Milo Yiannopoulos qui a déclaré le 9 mars à LifeSite News, média anti-LGBTQ+, qu’il était désormais un «ex-gai» qui souhaite se réadapter par une thérapie de conversion.

    ZÉROS Le comique de stand-up Dave Chappelle pour ses multiples diatribes anti-trans, notamment dans son nouveau show d’humour The Closer disponible en exclusivité sur Netflix depuis le 5 octobre.

    HÉROS Joshua Whitehead dont le roman Jonny Appleseed – sur un bispirituel qui fait face à son passé après être rentré dans sa réserve pour les funérailles de son beau-père – a remporté le concours 2021 Canada Reads de CBC.

    HÉROS Positive Space Nunavut, une nouvelle société LGBTQ+ lancée à Iqaluit par la présidente de Positive Space, Bibi Bilodeau, avec 100 000 $ du Fonds national de capacité communautaire LGBTQ (une initiative du gouvernement du Canada, qui a annoncé le 11 février un financement de 15 millions de dollars pour 76 projets communautaires LGBTQ+ à travers le Canada).

    HÉROS Kahsennenhawe Sky-Deer, 41 ans, qui est devenue le 3 juillet la première femme et la première personne à s’identifier comme LGBTQ+ à être élue grande cheffe de la communauté mohawk de Kahnawake au sud de Montréal. Sky-Deer a déclaré au Montreal Gazette qu’elle espère ouvrir la voie à d’autres personnes LGBTQ+ dans les communautés des Premières Nations.

    ZÉROS (à moitié) CN Rail, pour avoir refusé à Ken Haire les prestations de retraite de son défunt mari Gerry Schwarz parce que le régime de retraite CN Rail ne reconnaissait pas les relations homosexuelles au moment de la retraite de Schwarz. Le couple était ensemble depuis 33 ans lorsque Schwarz est décédé en 2012. Le 4 mai, CN Rail a finalement offert à Haire une somme forfaitaire plus des intérêts pour des paiements rétroactifs. Le 5 mai, le CN a mis à jour les politiques de retraite pour inclure tous les partenaires de même sexe veufs et a déclaré : «Nous nous excusons sincèrement auprès des personnes touchées.»

    HÉROS Les ainé.e.s de la résidence pour retraité.e.s Rosewood à Kingston, en Ontario, qui ont participé à la toute première célébration de la Fierté de la maison le 30 juin, portant des chemises teintes et marchant sur le podium sur une piste de fortune.

    HÉROS La ville de Vancouver pour l’ouverture de son nouveau projet de logements sociaux de 24 chambres le 18 février, en accordant la priorité aux besoins des locataires trans et de sexes et genres divers dans l’ancienne maison Ross-Aoki.

    HÉROS Le conseil municipal de Saskatoon qui a voté le 23 février, avec une majorité de 9 contre 1, en faveur de l’interdiction officielle de la thérapie de conversion sur le territoire de la ville

    HÉROS Chris Pappas qui, le 5 novembre, est devenu le premier maire gai d’Afrique du Sud, de la municipalité locale d’uMngeni dans le KwaZulu-Natal.

    ZÉROS Les voyous qui attaquent les personnes LGBTQ vivant dans la zone « Block 13 » du camp de réfugiés de Kakuma, dans le nord-ouest du Kenya. Entre le 1er janvier et le 1er mars, quelque 130 réfugié.e.s LGBTQ+ originaires de pays comme l’Ouganda, le Burundi et la République démocratique du Congo ont été attaqué.e.s au moins cinq fois, bombardé.e.s de pierres et poignardé.e.s. Lors d’un incident, trois hommes homosexuels ont été hospitalisés pour des brulures après que des agresseurs aient mis le feu à leur lit pendant qu’ils dormaient.

    HÉROS L’Angola dont la loi dépénalisant les relations homosexuelles est entrée en vigueur le 24 février. La nouvelle loi interdit également la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle.

    HÉROS Les militants LGBTQ+ et leurs alliés qui ont participé aux toutes premières marches des Fiertés organisées à la Réunion le 16 mai; dans la capitale du Malawi, Lilongwe, le 26 juin; et aux îles Caïmans le 31 juillet.

    ZÉROS Les voyous qui ont brulé le drapeau arc-en-ciel et agressé les manifestant.e.s lors de la 20e marche annuelle des Fiertés à Zagreb, en Croatie, le 4 juillet.

    HÉROS La petite nation himalayenne du Bhoutan qui a décriminalisé le sexe homosexuel le 17 février.

    HÉROS La législature du Yucatán qui, le 25 aout, a voté 20 à 5 pour légaliser le mariage
    homosexuel.

    HÉROS L’Argentine dont le Congrès a adopté le 24 juin à une écrasante majorité une loi réservant un pour cent des emplois du secteur public argentin aux personnes transgenres.

    HÉROS Le Montréalais Lucas LaRochelle qui a remporté la résidence du Conseil québécois des arts médiatiques / CQAM-Turbulent 2021 pour Queering the Map, un projet de contre-cartographie que LaRochelle a conçu et dont les données sont générées par la communauté qui archive numériquement l’expérience queer en relation avec l’espace physique.

    HÉROS Elliot Page, le premier homme trans à apparaitre sur la couverture du magazine Time (numéro double du 29 mars – 5 avril).

    HÉROS Le journal LGBTQ+ Bay Area Reporter de San Francisco qui a publié son édition 50e anniversaire le 1er avril.

    HÉROS Gay Times, basé à Londres au Royaume-Uni, qui a mis fin en septembre à son magazine imprimé après près de 50 ans. La publication se concentre dorénavant en ligne.

    HÉROS DC Comics pour la publication de son anthologie DC Pride le 8 juin ; pour avoir publié Batman: Urban Legends #6 en aout, dans lequel le Boy Wonder Tim Drake, alias Robin, se révèle bisexuel, acceptant un rendez-vous romantique avec un autre garçon; pour avoir publié Superman: Son of Kal-El #5 en novembre, dans lequel le fils de Superman, Jon Kent, apparait comme bisexuel, partageant un baiser avec son ami masculin Jay; et pour avoir présenté Bia – une femme trans noire et la première amazone trans de la série Wonder Woman – dans le premier numéro de la série Nubia & The Amazons, publié le 19 octobre.

    HÉROS Lil Nas X qui a eu une année monumentale, exprimant sa sexualité queer exactement dans les mêmes termes – et au même niveau de renommée, de succès et d’attention médiatique – que ses homologues hétérosexuels l’ont fait pendant des décennies.

    HÉROS L’émission emblématique pour enfants Sesame Street qui, le 17 juin, a présenté trois nouveaux personnages – un couple d’hommes homosexuels mariés et leur fille – dans son épisode «Family Day»; l’émission télévisée Power Rangers Dino Fury qui a présenté son premier ranger LGBTQ+, Izzy, le Ranger vert, marchant main dans la main avec le personnage de Fern dans les derniers instants de l’épisode 13; et la série de dessins animés Q-Force sur Netflix qui suit les aventures d’un groupe inadapté de superespions LGBTQ+, à laquelle prêtent leur voix Sean Hayes et Wanda Sykes.

    ZÉROS Le gouvernement chinois qui, le 2 septembre, a interdit la représentation d’hommes efféminés à la télévision, en disant aux radiodiffuseurs de promouvoir la «culture révolutionnaire». Selon une note de service publiée le 2 octobre par le South China Morning Post, la Chine a également interdit l’interdiction des jeux vidéo qui font la promotion des «hommes efféminés» et de «l’amour gai».

    HÉROS Les trois avocats et un professeur de droit de l’Université de sciences politiques et de droit de la Chine orientale à Shanghai qui ont lancé le 16 mars The DF Fund, la première OBNL chinoise offrant une aide juridique à la communauté LGBTQ+.

    HÉROS Le tribunal de district de Sapporo au Japon, qui a statué le 17 mars que le refus du Japon de reconnaitre le mariage homosexuel était inconstitutionnel. Le Japon est le seul pays du G7 à ne pas autoriser le mariage homosexuel.

    HÉROS La génération Z… car selon un sondage Gallup publié le 24 février, un adulte sur six (15.9%) de la génération Z s’identifie comme LGBTQ+. La grande majorité s’identifiant comme LGBTQ+ se déclare bisexuelle (11,5%); viennent ensuite les gais (2,1%), les trans (1,8%) et les lesbiennes (1,4%).

    ZÉROS Les Blackhawks de Chicago qui, lors des séries éliminatoires de la LNH en 2010, ont ignoré les plaintes de Kyle Beach, leur espoir de 20 ans qui a joué pour l’équipe affiliée des Blackhawks dans les ligues mineures. Beach a été accusé d’avoir agressé sexuellement par l’entraineur vidéo des Blackhawks de l’époque, Brad Aldrich, en mai 2010. Une enquête indépendante publiée par l’équipe le 26 octobre a révélé que les dirigeants de l’équipe n’avaient pas agi parce qu’ils étaient plus préoccupés par la victoire de la Coupe Stanley.

    ZÉROS «L’icône gaie» David Beckham qui a signé en février un accord – estimé entre 10 et 150 millions de livres sterling – pour devenir le visage de la Coupe du monde 2022 au Qatar, l’un des endroits les plus dangereux au monde pour être LGBTQ+

    ZÉROS La républicaine Caitlyn Jenner qui a déclaré à TMZ le 1er mai : «Je m’oppose aux garçons biologiques qui sont trans en compétition dans les sports de filles à l’école. Ce n’est tout simplement pas juste et nous devons protéger le sport des filles.»

    HÉROS Ces Étatsunien.ne.s ordinaires qui sont en avance sur les législatures des États qui adoptent des lois anti-trans. La Human Rights Campaign indique que plus de 30 législatures d’État ont proposé plus de 115 projets de loi qui limiteraient les droits des trans, de la participation à des équipes sportives à l’accès aux soins médicaux. Un sondage PBS NewsHour/NPR/Marist, publié le 16 avril, montre que les Étatsunien.ne.s s’opposent massivement aux lois anti-trans : les deux tiers des Étatsunien.ne.s sont contre les lois qui limiteraient les droits des trans, et cette opposition comprend des majorités de toutes les idéologies politiques et de tous les âges.

    HÉROS Les 182 athlètes LGBTQ+ et non binaires qui ont participé aux Jeux olympiques d’été de Tokyo, alors qu’ils n’étaient que 56 aux Jeux de Rio, en 2016, et 23 pour les jeux de 2012. Au moins 55 de ces athlètes — y compris des personnes non binaires — ont remporté des médailles. La star canadienne du soccer Quinn, qui est devenue la première athlète trans à remporter une médaille olympique par la victoire 3-2 du Canada sur la Suède, soit l’or de la finale olympique de soccer féminin.

    ZÉROS La Fédération des Gay Games, pour avoir insisté pour offrir les Gay Games 2022 à Hong Kong, qui ont été reportés à novembre 2023 en raison de la pandémie. Le 6 aout, Taïwan a déclaré qu’elle n’enverrait pas d’équipe aux Hong Kong Gay Games, craignant que ses athlètes et leur personnel ne soient arrêtés s’ils agitaient le drapeau de Taïwan ou utilisaient son nom. Ce qui signifie que le seul pays d’Asie à avoir légalisé le mariage homosexuel ne sera PAS aux tout premiers Gay Games du continent.

    HÉROS Le Stonewall Inn dont les copropriétaires Stacy Lentz et Kurt Kelly n’ont pas servi de bières Anheuser-Busch dans leur bar emblématique pendant le weekend de la Fierté pour protester contre les contributions de la brasserie aux politiciens qui ont soutenu la législation anti-LGBTQ+. Un porte-parole d’Anheuser-Busch a défendu l’entreprise en disant: «Nous sommes fiers d’avoir reçu un score parfait de 100 % de l’indice d’égalité d’entreprise de la Human Rights Campaign pour l’égalité LGBTQ+».

    ZÉROS Le groupe de pression étatsunien LGBTQ+ Human Rights Campaign, dont l’indice d’égalité d’entreprise — un outil de référence sur les politiques, les pratiques et les avantages des entreprises pertinents pour les employés LGBTQ+ — ne pénalise pas les entreprises qui font des dons à des politiciens anti-égalité. Au cours du mois de la Fierté de juin 2021, certaines entreprises ont utilisé le Corporate Equity Index (CEI) pour défendre publiquement leurs dons aux politiciens anti-LGBTQ+.

    HÉROS Pour avoir fait leur sortie du placard en 2021 : l’acteur de 9-1-1: Lone Star Ronen Rubinstein en tant que bisexuel; l’acteur de Harold & Kumar, Kal Penn en tant que gai; Demi Lovato en tant que non binaire et Billy Porter en tant que séropositif; Tommy Dorfman a fait sa sortie en tant que femme trans; le gouverneur brésilien de l’État méridional de Rio Grande do Sul et candidat potentiel à la présidence d’un grand parti, Eduardo Leite, s’est révélé homosexuel; le footballeur australien Josh Cavallo d’Adelaide United et le joueur de ligne défensive des Las Vegas Raiders de la NFL Carl Nassib se sont tous deux révélés homosexuels; le coureur d’élite américain Nikki Hiltz s’est dit trans et non binaire; la volleyeuse chinoise Sun Wenjing s’est révélée lesbienne, devenant l’une des rares athlètes LGBTQ+ du pays; et Cassandra Peterson – alias Elvira, Mistress of the Dark – a finalement fait sa sortie comme lesbienne dans son livre autobiographique Yours Cruelly, Elvira.

    HÉROS Michel Marc Bouchard qui vient de recevoir, le 10 novembre, le Prix Athanase-David, la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec en littérature. Les Prix du Québec sont l’occasion de souligner le parcours inspirant de femmes et d’hommes de talent qui, par leurs réalisations remarquables, se sont démarqués dans leur domaine tant sur la scène nationale qu’internationale.

    HÉROS Pierre-Paul Savoie, fondateur, directeur artistique et chorégraphe de PPS Danse ; David Blair, journaliste économique de CBC Radio One et cofondateur de la section montréalaise de l’Association des journalistes LGBTQ+ ; le journaliste culturel Michel Girouard et la légende du showbiz québécois Michel Louvain, qui sont tous décédés en 2021.

    HÉROS L’icône de Las Vegas Siegfried Fischbacher de Siegfried & Roy ; le chercheur pionnier sur le SIDA et médecin Joseph Sonnabend; Alber Elbaz, le créateur de mode à l’éternel nœud papillon qui avait réveillé la maison Lanvin; la productrice pop écossaise nominée aux Grammy et icône trans Sophie; le chanteur pop étatsunien Ari Gold et l’écrivain de San Francisco Simon Sheppard; le baryton américain de 38 ans, Antoine Hodge; Larry McMurtry (qui a remporté l’Oscar du meilleur scénario adapté pour Brokeback Mountain, avec Diana Ossana), l’icône torontoise de la drag Michelle Ross; la star du disco français des années 1970 et bisexuel, Patrick Juvet; le chanteur bisexuel des Bay City Rollers Les McKeown; l’icône LGBTQ+ Olympia Dukakis de Tales of the City ; Kay Lahusen, la première photojournaliste lesbienne et partenaire de vie de la militante Barbara Gittings; la comédienne Rusty Warren, connue comme «la mère de la révolution sexuelle»; le promoteur des plus gros partys gais du Circuit Party et imprésario Jeffrey Sanker; Madeline Davis, première femme ouvertement homosexuelle à s’adresser à la convention nationale d’un grand parti, demandant aux démocrates à la Convention nationale démocrate de 1972 d’inclure un volet antidiscrimination dans leur programme; l’activiste queer, philanthrope et confident de Coretta Scott King, Winston Johnson; la star de Spartacus: Blood and Sand Francis Mossman; James Hormel, premier ambassadeur étatsunien ouvertement LGBTQ+; le chanteur de gospel, ministre et défenseur des droits des homosexuels Carl Bean, dont le succès disco de 1975 «I Was Born This Way» a inspiré «Born This Way» de Lady Gaga; Chris Jones, frère sexuellement fluide et bras droit de la célèbre chanteuse-mannequin-actrice Grace Jones; le réalisateur pionnier de la porno gaie Wakefield Poole et la star de Old Yeller et de la famille Robinson Tommy Kirk, qui sont tous décédés en 2021. Qu’elles et ils reposent en paix

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité