Samedi, 15 juin 2024
• • •
    Publicité

    Un «otni», un objet théâtral non identifiable

    Le titre — Sur l’apparition des os dans le corps — est énigmatique et a le mérite de susciter la curiosité et le désir d’en découvrir plus. Sur les textes de Gabriel Plante et dans une mise en scène de Félix-Antoine Boutin, autant dire que les deux complices nous proposent un voyage onirique, poétique et philosophique mais aussi politique, où sont convoqués aussi bien la magie que l’humour, la profondeur et la réflexion. Quoi demander de mieux. 


    Peut-on se fier uniquement au petit texte présentant la pièce sur le site du théâtre Prospero ? Lorene, interprétée par Amélie Dallaire, a un don, les traumatismes, les accidents, les entailles et les multiples fractures ne la font pas souffrir ni mourir. Mais est-ce vraiment un don ou une épreuve? Surtout quand on se voit précipiter à travers toutes les époques depuis la création du monde. Quel regard poser sur nos petites vies de terrien.ne.s et de leurs préoccupations face à l’échelle de l’Histoire et de l’Univers dans lequel nous nous trouvons. 

    Fable contemporaine, mais sans morale, Gabriel Plante, souhaitait jouer entre le petit et le grand pour questionner, pour éreinter parfois, et pour s’amuser souvent sur la construction de nos identités aujourd’hui. Entre autres, peut-on s’inventer en faisant fi de toute notre histoire même la plus ancestrale et indépendamment de la culture dans laquelle nous avons baigné et nous baignons encore. Pouvons-nous vivre alors une vie plus grande que celle qui nous semble imposer ?

    «Les personnages essaient de fuire leur condition, explique Félix-Antoine Boutin, en entrevue, ils cherchent à se métamorphoser, et c’est comme un rêve poétique autour de la fuite, en fait s’affranchir de la rationalité pour ne rejoindre que l’émotion. Il sera aussi beaucoup question d’identités » ajoute Gabriel Plante, « sur la construction de notre identité personnelle et de notre capacité à la changer, la modifier, la redéfinir

    Mais il reste que pour les deux complices, il s’agit avant tout d’un travail d’équipe. Même si le texte existe déjà, la mise en scène permet d’en explorer toutes les facettes, d’en faire ressortir des couleurs, des nuances ce qui demande une grande confiance dans le travail de chacun. Les deux comédiens, Gabriel-Antoine Roy et Amélie Dallaire, sont aussi mis à contribution dans cette création. «C’est une grande chance d’avoir cet espace de liberté pour travailler ensemble», concluera Félix-Antoine Boutin. 

    Objet théâtral insolite, Sur l’apparition des os dans le corps se veut avant tout une aventure à partager avec le public, une aventure où toutes les émotions seront convoquées, et qui nous fera voyager du plus petit au plus grand, de notre modeste passage sur terre à la grande participation à quelque chose de plus grand et qui nous permet de rêver, d’imaginer, de s’élever. 

    INFOS | Sur l’apparition des os dans le corps, jusqu’au 18 février 2023,

    Texte : Gabriel Plante / Mise en scène : Félix-Antoine Boutin

    Théâtre Prospero theatrepropsero.com

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité