Dimanche, 26 mai 2024
• • •
    Publicité

    Premier pas législatif en Ouganda vers une nouvelle loi LGBTphobe

    Une commission parlementaire a été saisie jeudi 9 mars d’un projet de loi imposant des sanctions lourdes à celles et ceux qui entretiendraient des relations avec des partenaires de même sexe, qui suscite l’opposition de groupes de défense des droits humains.

    Les relations homosexuelles sont illégales en Ouganda – un héritage des lois coloniales – mais depuis l’indépendance du Royaume-Uni en 1962 aucune condamnation n’a eu lieu pour des actes consentis entre partenaires de même sexe.

    La saisie d’une commission parlementaire pour étudier le texte est la première étape d’un processus accéléré pour faire du projet une loi adoptée par le Parlement.

    En annonçant cette décision, Annet Anita Among, présidente du Parlement, a précisé qu’une « audition publique » était prévue avec une participation de représentants de minorités sexuelles.

    « Laissez le public venir exprimer ses opinions – y compris les homos – permettez-leur de venir », a-t-elle déclaré. « C’est le moment où vous allez nous montrer si vous êtes homo ou pas », a-t-elle ajouté.

    L’introduction du projet de loi survient alors que les théories conspirationnistes sur le sujet foisonnent sur les réseaux sociaux, accusant des forces internationales obscures de faire la promotion de l’homosexualité.

    Le texte prévoit jusqu’à dix ans de prison pour toute personne se livrant à des activités homosexuelles ou se revendiquant comme LGBTQ.

    Aucune indication n’a été donnée sur la date à laquelle un vote pourrait intervenir.

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité