Jeudi, 20 juin 2024
• • •
    Publicité

    L’Essence des Ballets Jazz Montréal pour ses 50 ans

    Un peu plus de cinquante ans pour les Ballets Jazz Montréal (BJM). cette vénérable institution continue à nous faire découvrir des chorégraphes d’ici et d’ailleurs tout en offrant la scène à de remarquables interprètes (danseurs et danseuses). C’est en gardant cette perspective que la — encore — toute récente directrice artistique des Ballets Jazz Montréal, Alexandra Damiani propose ESSENCE dans le cadre de Danse Danse : trois chorégraphies, coup de cœur pour elle, deux reprises et une création.

    Les chorégraphes choisies sont Crystal Pite, Aszure Barton et Ausia Jones. «C’est après avoir fait ce choix que je me suis rendu compte que c’étaient des œuvres de trois femmes que j’avais retenues, mais cela ne faisait pas partie de mon intention première», explique Alexandra Damiani.

    Crystal Pite et Aszure Barton sont des chorégraphes canadiennes reconnues sur la scène
    internationale, et elles ont travaillé et été inspirées par Forsythe, Kylián, Baryshnikov, entre autres. «Quand j’ai parlé avec Crystal Pite», continue Alexandra Damiani, «tout de suite elle m’a dit qu’elle aimerait que soit reprise sa pièce, Ten Duets on a Theme Rescue. C’est une pièce que j’avais déjà déjà dansée et qui est un véritable petit bijou pour cinq interprètes qui conserve toute sa pertinence même si elle a été créée il y a plus de 20 ans».

    C’est dans le même état d’esprit, celui du cœur, que la directrice artistique de BJM a approché Aszure Barton pour reprendre une pièce de la chorégraphe, Les chambres de Jacques. «C’est une pièce très théâtrale qui demande beaucoup d’expressivité des interprètes, commente la directrice artistique, qui résonne bien avec ce que nous vivons aujourd’hui, et Aszure Barton a choisi de la refaire sur mesure pour cet événement, c’est une grande chance pour nous d’avoir avec Crystal Pite et Ausia Jones, des moments très forts qui mettent en valeur le talent des interprètes de la compagnie».

    Ausia Jones est une des danseuses de la compagnie de BJM, qui développe son propre langage chorégraphique, un talent prometteur selon Alexandra Damiani. «Je souhaitais aussi offrir une fenêtre aux nouvelles générations dans ce programme, de faire le lien entre le passé de la compagnie et aujourd’hui, et de montrer la créativité que l’on trouve à Ballets Jazz Montréal.

    Ausia est une jeune danseuse qui a dansé pour les plus grands, et elle s’est jointe à Ballets Jazz Montréal en 2020. Avec We Can’t Forget About What’s His Name, elle démontre sa grande capacité à s’inspirer des langages gestuels actuels et elle assure donc un lien avec le passé mais aussi témoigne de la volonté de BJM d’être toujours en état de recherche, de ne pas avoir peur de prendre des risques, d’explorer des territoires inconnus ou encore de repousser les limites».

    Immense laboratoire chorégraphique qui où l’on aime relever les défis, Ballets Jazz Montréal, refuse de s’enfermer dans un seul style de danse, bien au contraire. Ils restent ouverts aussi bien à ce qui passe dans les écoles de danse que de ce qui peut naître dans la rue, loin des formes académiques. Avec ESSENCE, ce triple programme est une plongée dans l’univers contemporain dans la danse sachant qu’il touchera tous les publics, aussi bien les aficionados que les néophytes. Alors pourquoi bouder notre plaisir.6

    INFOS | Dans le cadre de Danse Danse, Essence, par les Ballets Jazz Montréal,
    les 27, 28, 29 et 30 septembre 2023, au Théâtre Maisonneuve
    https://www.dansedanse.ca  

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité