Vendredi, 19 août 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresLa grande mêlée

    La grande mêlée

    Lorsqu’il fut pour la première fois publié en 2011, ce roman de Michel Tremblay se situait à l’extérieur des grands cycles de La diaspora des Desrosiers et des Chroniques du Plateau Mont-Royal. Il constituait alors ce que l’auteur nommait un roman intercalaire, en ce sens qu’il constituait une pièce manquante entre deux cycles distincts.

    Surprise! Dans cette réédition en format poche, on indique dorénavant clairement que le roman fait partie du Cycle de la Diaspora. Le lien étant à ce pont organique avec cette dernière saga, il était sans doute inéluctable qu’un tel rapatriement se fasse.

    Dans Le passage obligé, dernier roman du cycle de la Diaspora, Nana effectuait la rencontre de Gabriel alors que dans La grosse femme d’à côté est enceinte, premier volume des Chroniques, ils sont mariés et en couple depuis déjà vingt ans.

    Que s’est-il passé entre ces deux événements? Voilà le grand mystère que Michel Tremblay partage avec le lecteur ou tout au moins une partie du voile est soulevée puisque le récit se divise en deux volets rapprochés: la préparation du mariage et la célébration de ce dernier.

    Dès le départ, le lecteur est donc projeté en pleine préparation des noces, ce qui ramène de nombreuses émotions à la surface chez nombre de personnages que les lecteurs des Chroniques reconnaitront parfois, mais en version plus jeunes puisque nous sommes en 1922.

    Préparez-vous à moult déchirements et réconciliations et à des révélations étonnantes et bouleversantes notamment sur Josaphat et le secret qu’il porte.

    Il serait impardonnable de ne pas souligner la maestria avec laquelle l’auteur dépeint le contexte social de l’époque et en particulier l’injustice quotidiennement éprouvée par la classe ouvrière et, de façon plus générale, les femmes.

    C’est sans aucun doute l’une de ses grandes forces que de pouvoir ainsi reconstituer une peinture sociale et familiale où se marie avec force le personnel et l’intime ainsi que les grands mouvements sociaux. Pendant la période des fêtes, faites-vous un cadeau et plongez à nouveau dans l’univers de Tremblay.

    Une valeur sûre puisque le moindre de ses romans se situe justement bien au-dessus de la mêlée.


    INFOS | La grande mêlée / Michel Tremblay.
    Montréal: Leméac, 2020. 339. (Nomades)

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Sweet Like Sugar

    Mon théâtre à corps perdu

    Publicité