Mercredi, 4 août 2021
• • •
    Publicité

    Le troll d’extrême droite Milo Yiannopoulos se présente désormais comme ex-gai

    Jusqu’ici ouvertement gai, Milo Yiannopoulos, le blogeur populiste d’extrême droite, se présente désormais comme «ex-gai» et «sans sodomie» dans une tentative pitoyable de séduire la droite religieuse.

    Ce véritable troll de l’ultra droite américaine a «avoué» ses «péchés de chair» dans une interview au journal chrétien LifeSite News, révélant qu’il consacre maintenant sa vie à St Joseph.

    Milo Yiannopoulos compare sa «dégénérescence» homosexuelle à une dépendance. «Je n’ai jamais été tout à fait dans le mode de vie gai – Qui l’est? Qui pourrait être? – et si je l’ai été en public, c’est parce que cela a rendu les libéraux fous de voir un homme gai, beau, charismatique et intelligent célébrer avec émotion les principes conservateurs», se justifie par ailleurs – modestement – le jeune homme.

    Milo Yiannopoulos avait précédemment déclaré qu’il «guérirait» son orientation sexuelle s’il le pouvait. Il a affirmé que son mari avait été «rétrogradé comme colocataire» alors qu’il adoptait son nouveau style de vie hétérosexuel.

    L’ancien rédacteur en chef de Breitbart connaît un véritable revers de fortune après avoir été définitivement banni de Twitter et Facebook en 2019 pour avoir enfreint les règles relatives aux discours de haine. Il est maintenant relégué sur les plates-formes marginales Gab, Parler et Telegram, mais a perdu une très large partie de son public.

    Milo Yiannopoulos

    D’où cette tentative pathétique de repositionnement, toujours dans la provocation. «Comme vous vous en doutez, mes priorités professionnelles changent quelque peu, compte tenu de mes nouvelles préoccupations spirituelles», a-t-il déclaré. «Au cours de la prochaine décennie, je voudrais aider à réhabiliter ce que les médias appellent la ‘thérapie de conversion’. Cela fonctionne, mais pas pour tout le monde».

    Par ailleurs, Yiannopoulos condamne les transgenres «démoniaques»  et menace de «pendre» les drag queens. Tout un programme…

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité