Dimanche, 17 octobre 2021
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresSuperman and the Authority

    Superman and the Authority

    Une mini-série de quatre numéros amorcée en juillet 2021 avec un trio très prometteur à la barre : Grant Morrison au scénario, Mikel Janin au dessin et Jordie Bellaire à la couleur. Selon les dires de Morrison, il semble par ailleurs qu’il s’agira de sa dernière œuvre orientée vers le mythe du superhéros.


    Difficile de trouver une association de personnages qui soit moins naturelle puisque Superman (Kal-El) est généralement représenté comme le scout des superhéros, avec une rigueur morale et une candeur quasi inébranlable alors que les membres de The Authority n’hésite pas à utiliser une violence extrême pour régler définitivement un problème. Rappelons que les deux fers de lance de cette équipe sont Midnighter et Appolo, compagnons d’armes partageant les mêmes draps : le premier à côté duquel Batman semble être un enfant de chœur. Le récit débute dans les années 60 alors qu’un jeune Superman connait un échec retentissant dans une tentative visant à empêcher l’assassinat du président John F. Kennedy. L’action se poursuit ensuite à notre époque où le héros a maintenant les tempes grises, réalise que ses pouvoirs s’amenuisent et qu’une menace terrible lui commande de s’associer avec des hommes et des femmes qu’il aurait naguère jugé peu recommandables.


    La nature de ce nouveau péril n’est pas clairement définie dans ce premier opus, mais il semble modifier les pièces de l’échiquier puisque, pour la première fois, Kal-El sollicite non seulement l’aide de Midnighter, qui malgré sa violence demeure un héros, mais également celle d’individus identifiés comme des criminels.


    Dans ce premier opus, il se tourne vers Manchester Black : un télépathe, télékinésiste et borderline sociopathe qui voue une haine et une méfiance absolues envers Superman. Une association qui semble donc plus qu’improbable. Après s’être associés contre un adversaire important, mais qui ne constitue pas cette menace principale et mystérieuse, Superman admet étonnamment que sa génération est restée trop focalisée sur un idéal moral inatteignable et un peu grandiloquent alors que Manchester Black réalise que le rôle d’antihéros qu’il avait adopté avec passion ne laisse maintenant en lui qu’un grand vide.


    On assiste donc à une évolution inattendue et assez rafraichissante de différents archétypes et on ne peut donc qu’être très curieux de ce qu’il adviendra lorsque Midnighter se joindra à l’équipe (dans un prochain numéro).Au-delà d’un scénario pour le moins enlevant et novateur, il faut également souligner les qualités graphiques exceptionnelles de la bande dessinée qui laissent déjà pressentir un nouveau classique.


    INFOS | Superman and the Authority / Grant Morrison, Mikel Janin & Jordie Bellaire. Burbank, CA : DC Comics, 2021. (No 1 de 4)

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité