Dimanche, 3 juillet 2022
• • •
    Publicité

    Des festivités au Parc olympique pour l’édition 2022

    La nouvelle nous a été confirmée autant par l’administration municipale que par les responsables de Fierté Montréal. Certains des grands événements de la fierté sont devenus trop gros pour qu’ils se tiennent au parc des Faubourgs sans que cela ne cause des désagréments pour les riverains. Cela dit, malgré ce choix de l’Esplanade du Parc olympique, Fierté Montréal nous assure qu’elle aura une présence également dans le Village durant l’été en collaboration avec la SDC du Village. 


    Le 15 février dernier, via visioconférence, la mairesse de Montréal et de l’arrondissement de Ville-Marie, Valérie Plante, rencontrait les commerçants du Village et les représentants de la SDC. À brûle-pourpoint, elle annonçait que Fierté Montréal se tiendrait cette année au Stade olympique! Puisque la déclaration de la mairesse fut brève à ce sujet, nous sommes partis à la recherche des raisons qui ont motivé cette décision.
     
    « Concernant le choix du lieu pour le festival de la Fierté cette année, celui-ci a été ciblé en partenariat entre la Ville de Montréal et l’organisme Fierté Montréal pour tenir l’événement au Stade Olympique en fonction des besoins, et ce, dans une vision de croissance du festival », explique Ericka Alneus, responsable de la Culture et du patrimoine au comité exécutif de la Ville de Montréal. « La Ville a accompagné Fierté Montréal selon leurs besoins, sachant que le Village bénéficiera directement de l’expansion du festival grâce à son importante notoriété auprès de la communauté LGBTQ+. Nous allons continuer d’accompagner le festival et nous les aidons à travailler sur des solutions concrètes afin de conserver ce lien du festival au Village, notamment en facilitant et encourageant le déplacement des festivaliers vers le Village. Celui-ci demeurera sans conteste un incontournable du festival et les deux parties s’entendent à cet effet. Soyez assuré que nous allons faire le nécessaire pour que le Village soit fréquenté en grand nombre et qu’il rayonne de plein feu lors de la Fierté 2022».

    Pablo Vittar

    « Le Festival de 2019 était très gros. Il n’y avait pas assez d’espace au parc des Faubourgs », rappelle Simon Gamache, directeur général de Fierté Montréal. «Le spectacle Drag Superstar a attiré des dizaines et des dizaines de milliers de personnes. On avait atteint la capacité maximale du parc et les foules débordaient à l’extérieur. Il y avait aussi des enjeux de sécurité liés aux files d’attente. En plus, il faut comprendre que le Festival dure une semaine et qu’il y a aussi plusieurs jours de montage, de démontage et qu’il faut faire le retourbage du parc par la suite, parce que le gazon finit par être très abîmé. Donc, en tout, l’occupation du Parc était d’environ un mois, durant lequel les résidents du quartier n’ont pas accès au parc. Et devoir retourber à chaque année, ce n’est pas écologique. Il faut se rappeler que la popularité du festival a littéralement explosé en 2017, 2018 et 2019. Il nous fallait trouver des solutions alternatives et viables. D’une certaine manière, on n’a pas eu le choix d’envisager d’autres lieux.»
     
    D’autant plus que des travaux à venir de réaménagement du parc des Faubourgs, pour des raisons de sécurité des piétons (sortie du pont Jacques-Cartier), faisaient en sorte que « le parc ne sera plus disponible pour un bon bout de temps », nous avait déjà appris le conseiller du district de Saint-Jacques, Robert Beaudry, il y a un certain temps.

    Avec la Ville, Fierté Montréal a donc étudié les trois options qui étaient sur la table : le parc Jean-Drapeau (dans la partie de l’île Sainte-Hélène), le Parc Olympique et la Place des festivals du Quartier des spectacles. « Il fallait voir le côté pratique des choses », commente Simon Gamache.

    L’option de l’île Sainte-Hélène a été écartée dès le début par Fierté Montréal, puisque trop loin du Village. Quant à la Place des festivals, on indique que celle-ci n’offre pas toutes les possibilités de dispositions des scènes et que Fierté Montréal (étant un organisme avec une mission communautaire), ne dispose pas des mêmes ressources que les grands festivals comme ceux de Spectra (Festival de Jazz, Francofolies, Montréal en Lumière, etc.), entre autres. Ce secteur-là a donc, aussi, été mis de côté. Il ne restait que le Stade olympique.

    L’an dernier, avec les restrictions dues à la pandémie, Fierté Montréal a tenu quelques événements de projections des spectacles pré-enregistrés sur l’esplanade du Stade. «On a remarqué que malgré tout le Village restait animé pendant les soirées-événements de Fierté Montréal…» indique Simon Gamache.

    À l’automne dernier, les responsables de Fierté Montréal ont effectué une tournée de consultation auprès de 45 groupes communautaires LGBTQ+ au sujet de ce changement d’emplacement avant de prendre leur décision.

    Il s’agit aussi, ici, de gérer la croissance du festival. L’esplanade du Stade permet de développer progressivement plusieurs zones pouvant recevoir plusieurs milliers de personnes.

    «On ne s’attend pas encore cette année à ce que des touristes LGBTQ+ soient de retour au même niveau qu’avant la pandémie. On sait que ça risque de prendre du temps», de poursuivre Simon Gamache. «Mais, le jour qu’ils reviendront, on veut pouvoir avoir un site qui soit flexible, où l’on peut aménager des espaces plus facilement. Et nous avons une très belle collaboration avec l’administration du Stade, qui s’est montrée à l’écoute de nos besoins.»


    Événements dans le Village
    Fierté Montréal se tiendra cette année du 1er au 7 août et on nous a été confirmé qu’il y aura dans le Village, sur la rue Sainte-Catherine est, deux Journées communautaires, soit le vendredi 5 et le samedi 6 août au lieu d’une seule journée comme par les années passées (avant Covid-19).
     
    Par ailleurs, le défilé du dimanche 7 août «a de grandes chances de revenir sur le boul. René-Lévesque et de se terminer dans le Village, comme d’habitude», souligne Simon Gamache.
     
    Fierté Montréal est en train de voir comment on peut régler certains enjeux liés au transport entre le Stade et le Village. « La STM est un partenaire de longue date, nous sommes en discussion en ce moment pour voir ce qu’on peut faire pour faciliter les déplacements vers (et du) le Stade [métro Pie-IX] », explique pour sa part Éric Joly, le directeur Marketing et alliances stratégiques à Fierté Montréal. Il y aura peut-être des navettes entre le Village et le Stade ? « Il faudra voir avec la STM ce qui est le plus pratique », ajoute Éric Joly.
     
    Même si tout n’est pas encore ficelé, Fierté Montréal aura une présence dans le Village durant l’été pour participer à la redynamisation du Village. «Les activités envisagées ne seront pas en compétition avec les commerçants, mais en complémentarité avec les commerçants du Village, ajoute Simon Gamache. On veut continuer d’amener la clientèle dans le Village. Cela fait quatre mois que l’on travaille là-dessus avec la SDC du Village et ça va bien. La SDC en fera l’annonce en détail au moment qu’elle jugera opportun.»
     

    Conférence Internationale sur le sida
    Rappelons que la 24e Conférence internationale sur le sida se tiendra à Montréal, du 29 juillet au 2 août, au Palais des congrès. On y attend plusieurs milliers de visiteurs, autant des médecins et des chercheurs que des délégués de groupes communautaires. «C’est important pour nous de le souligner» poursuit Simon Gamache. «On ne peut pas oublier cette réalité du VIH dans la communauté et les ravages que le sida a causé. C’est pourquoi nous collaborons avec les organisateurs locaux de la conférence ainsi qu’avec la Société internationale du sida [dont les bureaux sont à Genève] et Tourisme Montréal pour mettre sur pied des événements dans le Village durant ce congrès-là. Nous sommes impliqués dans ce dossier-là aussi.»
     

    Une première annonce des artistes participants à l’édition 2022
    Au moment d’aller sous presse, nous apprenions la participation de la grande Diane Dufresne à l’édition 2022, ainsi que de Pablo Vittar, LA sensation de la musique pop au Brésil et drag-queen superstar.

    Seront également du festival, le chanteur et auteur-compositeur-interprète Pierre Kwenders, l’autrice-compositrice-interprète attikamek, Laura Niquay, la rappeuse féministe Calamine et Alok, l’écrivain.e performeur.e et conférencier.ère non-conforme dans le genre de renommée internationale.

    Une série d’annonces plus précises quant aux spectacles, aux événements et aux autres artistes vont suivre au cours des prochaines semaines.

    « S’il n’y a pas de nouvelles restrictions sanitaires, ce sera vraiment un très beau festival en 2022 », conclut le directeur général de Fierté Montréal, Simon Gamache. 


    INFOS | Fierté Montréal du 1er au 7 août 2022, www.fiertemtl.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité