Dimanche, 25 février 2024
• • •
    Publicité

    Manifestation contre les restrictions du gouvernement italien aux droits des familles homoparentales

    Plusieurs centaines de personnes ont manifesté le 18 mars à Milan pour protester contre des initiatives du gouvernement ultraconservateur de Giorgia Meloni visant à restreindre les droits des familles homoparentales.

    « Vous affirmez à mon fils que je ne suis pas sa mère », dénonçait une pancarte brandie au milieu de drapeaux arc-en-ciel sur l’une des places du centre de la ville.

    La ville de Milan a enregistré à l’état-civil des enfants de couples de même sexe nés soit grâce au recours à l’étranger à la gestation pour autrui (GPA) interdite en Italie, soit grâce à la PMA.

    Mais le maire de centre-gauche de Milan Beppe Sala a révélé cette semaine qu’il avait arrêté de le faire après que le ministère de l’Intérieur lui eut signifié dans une lettre que c’était à la justice d’en décider.

    Les unions des couples de même sexe ont été légalisées en Italie en 2016, mais en laissant de côté le droit à l’adoption. Les décisions concernant les enfants sont prises au cas par cas par les tribunaux, mais parfois des autorités locales ont pris l’initiative, comme à Milan, d’agir unilatéralement.

    « C’est un pas en arrière évident d’un point de vue politique et social, et je me mets à la place de ces parents qui pensaient pouvoir compter sur cette possibilité à Milan », a déclaré Beppe Sala dans un podcast, assurant qu’il ne s’avouait pas vaincu.

    Fabrizio Marrazzo du Parti Gay a affirmé qu’une vingtaine d’enfants attendaient d’être enregistrés à l’état-civil à Milan et condamné la fin de cette possibilité comme « injuste et discriminatoire ».

    Elly Schlein, récemment élue à la tête du Parti démocrate de centre-gauche, faisait partie des figures de l’opposition présentes à la manifestation de samedi.

    Depuis son arrivée en 2022 au pouvoir, la Première ministre Giorgia Meloni a fortement mis l’accent sur les valeurs familiales traditionnelles. « Oui aux familles naturelles, non au lobby LGBT !” », avait-elle déclaré avant son élection à la tête d’une coalition de droite.

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité