Heartbeat

0
168

Rudy est le boute-en-train de sa classe ! Dès qu’un mauvais coup a lieu, les regards se posent dans sa direction et… il faut avouer que c’est très généralement avec raison. Nulle surprise donc que, à la suite d’une nouvelle incartade, il se voit imposer une série de travaux communautaires sous peine d’expulsion. Son calvaire prend cependant un tour inattendu lorsqu’il croise Elliot.

Nettoyer les chambres d’un hôpital est tout sauf excitant et c’est la mort dans l’âme qu’il entame la première journée de ce qu’il considère être comme le bagne ultime. Pour ajouter à son malheur, il doit travailler avec Laetitia, une petite Miss parfaite qui lui tombe sur les nerfs puisqu’elle s’est engagée volontairement dans ces « travaux forcés ».

Quelle n’est donc pas sa surprise d’être confronté aux boutades malicieuses d’Elliot qui, malgré un cœur déficient, n’hésite pas à porter un regard positif sur la vie ou, du moins, ce qu’il lui en reste. En effet, ce dernier est réaliste quant à son avenir et conclut même leur première rencontre par une mise en garde : « Ne t’attache pas, je vais sûrement mourir à la fin ». Rudy est immédiatement fasciné par le jeune malade et se surprend même à remettre en question les certitudes qu’il entretenait jusqu’alors sur ses propres désirs. Il décide donc d’aider Elliot à réaliser chacun des souhaits d’une liste des « dernières toutes premières fois » (une bucket list) qu’ils ont constituée. Ce faisant, son regard sur le monde et sur les autres change peu à peu, même celui qu’il porte sur cette « satanée » Laetitia.

L’autrice, Dana Blue, est bien connue sur les plateformes d’écriture en ligne et compte déjà à son actif une quinzaine d’œuvres explorant des genres très diversifiés — fantastique, western, comédie romantique — où elle fait preuve d’une belle adresse à mettre en scène des personnages complexes et attachants, notamment l’effervescence et l’incertitude propres à l’adolescence. On pourrait être tenté de qualifier le roman de drame médical, mais ce serait en réduire la portée puisqu’il s’agit plutôt d’un alliage ingénieux entre une romance et un récit sur le passage à l’âge adulte. La prémisse — Elliot pourra-t-il survivre — semble tout d’abord cousue de fil blanc, mais Dana Blue n’hésite pas à faire fi des clichés habituels et à présenter une conclusion des plus surprenantes. Un roman jeunesse qui comblera les attentes de tous les groupes d’âge.

INFOS | Heartbeat / Dana Blue. Montréal : Hugo, 2023, 314 p. (Jeunesse)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici