Vendredi, 14 juin 2024
• • •
    Publicité

    S’offrir un véhicule neuf à moins de 20 000 $

    L’inflation a aussi touché le monde de l’automobile. Quiconque a décidé de changer son véhicule l’a rapidement constaté. Est-il encore possible de se procurer une voiture neuve pour moins de 20 000 $ ? Bonne nouvelle, la réponse est oui. Mauvaise nouvelle, le choix se limite à un seul modèle : la Mitsubishi Mirage.

    Si l’on ajoute tous les frais divers relatifs à l’achat d’un véhicule, la Mirage atteint 19 480 $ pour le modèle 2024, soit une augmentation de 1 500 $ par rapport au modèle 2023. Lors de son arrivée sur notre sol en 2013, ce modèle économique atteignait la barre symbolique de 10 000 $. Du simple au double en quelque 10 ans. Et encore faut-il choisir le modèle de base qui a gagné quelques améliorations dans sa nouvelle édition, comme des vitres arrière électriques, un régulateur de vitesse et un écran intégrant Apple CarPlay et Android Auto.
     
    La voiture serait le meilleur moyen pour que l’on accède à vos données personnelles sans que vous ayez le contrôle sur le délateur informatique que serait l’écran d’infodivertissement trônant fièrement au centre de votre tableau de bord. Autre point positif, une consommation très faible pour un modèle à essence : 6,2 L/100 km. Avec un moteur trois cylindres développant 78 chevaux, on s’en doute, la Mirage n’est pas un foudre de guerre et elle privilégie un mode de conduite « pépère ». Cependant, pour un usage urbain et quotidien sur de petites distances, il se peut qu’elle soit une alternative intéressante. Encore faut-il en trouver une disponible chez les concessionnaires. Reste le choix d’en commander une et de prendre son mal en patience.
     
    Mini Volvo pour Max de plaisir
    Il était attendu depuis longtemps. Il arrive enfin au Canada, le VUS sous-compact électrique de Volvo, le EX30. Plusieurs versions sont disponibles, dont un à deux moteurs et rouage intégral, peut-être le mieux adapté à notre climat.
     
    Esthétiquement, le EX30 ne renie pas ses liens de famille avec les modèles plus grands de la marque. En fait, il ressemble au EX40 que l’on aurait fait rétrécir. Il aurait été peut-être avantageux de lui donner une personnalité plus marquée pour le différencier au sein de la gamme du constructeur. Mais en adoptant une esthétique sage, il est évident que l’on souhaite que le look s’inscrive dans la durée et s’aligne sur les tendances du moment, comme on peut le constater avec le Hyundai Ionic 5, ou encore le Polestar 2.
     
    Autre tendance suivie par Volvo : la disparition des écrans de contrôle de la conduite derrière le volant, rapatriés sur l’écran central. Celui du EX30 mesure 12,3 po. Il se situe dans la norme. On peut regretter qu’il se présente comme une tablette apposée sur le tableau de bord et que l’on pourrait ôter, mais il s’agit ici d’un modèle très accessible et on ne joue pas dans la même catégorie que Porsche ou Mercedes.
     
    Si l’on choisit la version à traction, on retrouve sous le capot un moteur électrique développant 268 chevaux et une batterie de 69 kWh. La puissance en kilowattheure donne une bonne indication de l’autonomie du véhicule. Ici on parle de 442 km, ce qui est très bon face à la concurrente dont certains modèles peinent à atteindre la barrière des 400 km. Une version à rouage intégral est aussi disponible. Équipé de deux moteurs électriques, le véhicule offre alors une puissance de 422 chevaux, mais l’autonomie, comme c’est toujours le cas pour ce type de configuration, tourne autour de 426 km.
     
    Le EX30 propose trois niveaux d’équipements. Le modèle de base est largement équipé côté technologie. La version Plus en donne davantage et pas seulement avec un toit noir
    contrastant. On retrouve aussi un toit panoramique, une chaîne audio Kardon et des roues de 19 po. La version haut de gamme baptisée Ultra joue sur la technologie en offrant entre autres l’assistance à la conduite, une caméra 360 degrés avec images 3D, et aussi une aide active au stationnement.
     
    Autre bonne nouvelle, toutes les versions du EX30 bénéficient de l’aide aux subventions fédérale et provinciale. Un 12 000 $ fort appréciable pour passer au tout électrique. Les prix du VUS sous-compact Volvo s’échelonnent entre 56 900 $ et 62 100 $.
     
    Petit, sécuritaire, écologique, bénéficiant d’une très bonne autonomie et, selon les données annoncées, d’une nervosité à faire pâlir la concurrence puisque le 0 à 100 km/h ne prendrait que 3,6 secondes au volant du EX30 à rouage intégral.
     
    Votre véhicule vous espionne
    La fondation Mozilla, située en Californie, teste depuis des années les appareils électroniques, montres, enceintes connectées, autres applications, pour évaluer le degré de protection des données personnelles. Les résultats de leur récente étude sur 25 marques de voitures sont sans appel. Votre auto collecte plus de données personnelles que nécessaire. De même celles de votre téléphone intelligent si vous l’avez branché. Selon Mozilla, 84 % des constructeurs avouent les partager, et 76 % disent les vendre. Dans le palmarès des meilleurs capteurs de données se retrouve en tête de liste Tesla. En revanche, Renault, et sa filiale Dacia, offrent la possibilité aux automobilistes de supprimer les données recueillies, à condition d’en faire spécifiquement la demande.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Consommations

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité