Mercredi, 7 Décembre 2022
• • •
    Publicité

    Action Séro Zéro lance une réflexion sur le barebacking et le serosorting

    «Gars musclé, viril, séroneg et sans MTS, cherche rencontre hot bareback avec gars en parfaite santé.» «Poz cherche poz pour baise intense et complètement satisfaisante.» Ce type d’annonces se retrouve sur plusieurs chats de rencontres gaies. Ceux qui les placent s’engagent, qu’ils le sachent ou non, dans des pratiques bareback et assument, consciemment ou non, une prise de risque.

    Mais quelle importance ont ces pratiques réellement dans la vie des gais? Quel sens donnent les hommes gais et bis aux pratiques bareback? Quelle importance donnent-ils au sperme? Dans quelle mesure les gars effectuent-ils un triage de leur partenaire (serosorting) en fonction de leur statut sérologique? Et que font-ils pour s’assurer de leur statut et celui de leurs partenaires? Cela fait beaucoup de questions sans réponses. 

    C’est pourquoi Action Séro Zéro souhaite établir un dialogue chez les hommes gais et bisexuels de Montréal pour mieux comprendre les réalités rattachées au phénomène du barebacking. Pour ce faire, l’organisme lançait récemment une campagne de réflexion : «Le barebacking suscite beaucoup de réactions – Partage ton point de vue!

    Comme l’explique Robert Rousseau, directeur général d’Action Séro Zéro, «depuis le début des années 1990, certains groupes, en Amérique du Nord et en Europe, ont condamné le barebacking. Force est de constater aujourd’hui que cette attitude n’a pas réussi à le contrer. Nous croyons qu’il est important d’adapter et de développer nos interventions en lien avec ce phénomène. Toutefois, nous comptons préalablement susciter, compiler et analyser les commentaires et les observations de la communauté afin de dresser un meilleur portrait de la situation montréalaise en ce qui concerne le barebacking. La question n’est pas de condamner qui que ce soit, mais de comprendre pour agir et réduire les risques de contamination.»

    Avec cette nouvelle campagne, Action Séro Zéro prend le temps d’écouter les hommes gais et bisexuels à propos du barebacking afin de dresser l’état de la situation à Montréal, de mieux comprendre et cerner les motifs qui poussent certains d’entre eux à choisir délibérément de pratiquer la pénétration anale active ou passive sans condom avec un partenaire occasionnel — qu’il soit séropositif ou de statut sérologique inconnu —, en connaissant les risques encourus ou en désirant les ignorer.

    L’organisme cherche donc à favoriser un dialogue essentiel, franc et informé sur cette pratique et ses impacts possibles sur notre santé individuelle et collective. Car, faut-il le rappeler, la pénétration anale sans condom demeure une pratique à risque élevé pour la transmission du VIH et des autres ITSS, tant pour celui qui pénètre que pour celui qui se fait pénétrer.

    Pour susciter la réflexion, une nouvelle section du site Internet d’Action Séro Zéro porte entièrement sur la question du barebacking : un forum interactif permettant aux hommes gais et bisexuels de soumettre leurs opinions et d’interagir ; on les y invite à répondre à un sondage en toute confidentialité.

    Les intervenants de l’organisme en profitent, lors de leurs activités de prévention dans les établissements du Village, pour faire connaître davantage cette plateforme de discussion. Un dépliant informatif sur le sujet sera également diffusé, une première au Québec en langue française. Les résultats de cette opération devraient être divulgués à l’automne 2007.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité