Jeudi, 16 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Une «zone sans idéologie LGBT» de moins!

    Ville symbole de la bataille entre conservateurs et progressistes en Pologne, Kraśnik vient de faire marche arrière et a abrogé sa déclaration anti-LGBT, constatant des dégâts à son image et à ses finances.

    Kraśnik, une ville de 32 000 habitants dans la région de Lublin, est devenue hier la sixième municipalité de Pologne à révoquer la déclaration de mai 2019 faisant d’elle une « ville sans idéalogie LGBT». Au Conseil municipal, le texte a été abrogé par 9 voix contre 6, avec 4 abstentions, près de deux ans après son adoption à la quasi-unanimité. Avant cela, deux tentatives de révoquer la résolution avaient échoué.

    Le maire Wojciech Wilk, représentant de la Plateforme civique (principal parti d’opposition au PiS ultraconservateur) a lui-même proposé de «se libérer de cette résolution honteuse». Il a invoqué les graves dégâts d’image à sa commune. Kraśnik, selon lui, «a commencé à être perçue comme une ville homophobe et hostile aux personnes représentant la communauté LGBT. Une telle image a été véhiculée dans de nombreux articles des médias polonais et étrangers».

    En février 2020, la ville française de Nogent-sur-Oise avait suspendu son accord de jumelage, offrant à la ville une douteuse publicité internationale. Kraśnik est revenu sous les projecteurs au début de cette année quand Clément Beaune, ministre français des Affaires européennes – et lui-même ouvertement gai – a annoncé qu’il visiterait la ville. Mais le voyage a été annulé, apparemment sous pression de Varsovie.
Mais le plus décisif aurait été l’annonce par la Norvège qu’elle allait retirer cette année son soutien aux projets de coopération européenne avec les villes «libres de l’idéologie LGBT». Or Kraśnik comptait sur les fonds norvégiens à hauteur de 39 millions de zlotys (12,5 millions de $) pour ses projets de développement social et économique.

    À ce jour, environ 80 régions, la plupart dans le sud et l’est de la Pologne, restent théoriquement «libres de l’idéologie LGBT».

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité