Jeudi, 28 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Le concept final de la Place des montréalaises est dévoilé

    La Ville de Montréal vient de présenter le concept final de la place des Montréalaises que l’équipe lauréate a développé de concert avec la Ville et les parties prenantes depuis l’automne 2018. Les travaux débuteront au printemps 2022, pour une inauguration prévue en 2025.

    Vision d’aménagement
    En 2014-2015, une démarche de participation citoyenne a permis de définir la vision d’aménagement de la future place des Montréalaises. Cette vision a ensuite été traduite dans le programme du concours international d’architecture de paysage pluridisciplinaire.

    La vision se décline dans les cinq principes directeurs suivants :

    1. L’appropriation du secteur par les citoyennes et citoyens

    2. La convivialité des liens de mobilité

    3. La qualité de l’aménagement urbain

    4. La mise en valeur d’un patrimoine riche et diversifié

    5. La mise en valeur du paysage monumental

    Évolution du concept
    Depuis le choix de l’équipe lauréate du concours à l’automne 2018, cette dernière a poursuivi la conception de la place des Montréalaises avec les responsables de la Ville, et ce, dans le respect des principes directeurs du projet et des commentaires et recommandations des différentes parties prenantes. La Ville a dévoilé le 22 septembre 2021 le concept final de la place.

    Voici les changements apportés au concept lauréat selon les principes directeurs :

    L’appropriation du secteur par les citoyennes et citoyens
    La stratégie d’hommage aux Montréalaises s’est transformée pour adopter une approche plus inclusive qui souligne la place prépondérante des femmes dans l’histoire de la ville de Montréal en ajoutant un volet didactique aux aménagements pour une meilleure compréhension.

    Afin de répondre aux recommandations du Conseil des Montréalaises et des élu(e)s, une démarche ADS+ (Analyse différenciée selon les sexes et plus) a été intégrée dans le processus de conception et de réalisation du projet afin de rendre les aménagements plus inclusifs pour l’ensemble des citoyen(ne)s. Des efforts additionnels ont été faits afin de rendre les nouveaux aménagements sécuritaires à toute heure de la journée.

    Par exemple, une attention particulière a été portée afin de ne pas créer d’espaces clos soustraits au regard des passant(e)s. L’éclairage du site a été travaillé dans l’optique de permettre une occupation de la place le soir et pendant l’hiver, tout en évitant le surplus d’éclairage pour diminuer la pollution lumineuse.

    La programmation de l’espace a été revue pour laisser une plus grande place à une aire polyvalente permettant la tenue d’activités programmées ou spontanées et à des espaces verts.

    L’espace sous le plan incliné accueillera un bâtiment technique avec une toilette publique autonettoyante. Cet espace permettra aussi de répondre aux besoins en entretien des futurs aménagements.

    La convivialité des liens de mobilité
    Le réaménagement des quatre intersections limitrophes à la place a été ajouté au projet afin d’assurer une intégration cohérente des aménagements avec le cadre urbain existant.

    Le dessous du plan incliné s’est transformé, notamment avec la création d’un passage piéton reliant le site et le Vieux-Montréal au coin des rues Gosford et Saint-Antoine.

    En lien avec les voies cyclables présentes sur les axes Viger et Saint-Antoine, il a été décidé d’ajouter et d’aménager un lien cyclable sur le site entre ces deux axes afin d’en améliorer la connectivité. 

    La qualité de l’aménagement urbain
    L’emprise de l’avenue de l’Hôtel-de-Ville a été ajoutée au projet, permettant ainsi de réduire la place de l’automobile dans le secteur et d’augmenter la superficie de la place de près de 10 %. 

    La stratégie végétale a été bonifiée, permettant d’augmenter de plus de 40 % le couvert végétal sur le site. Au total, 150 nouveaux arbres seront plantés sur la future place des Montréalaises, soit plus du double que prévu au concept lauréat. 

    La mise en valeur d’un patrimoine riche et diversifié
    Le seuil d’entrée vers la place des Montréalaises a fait l’objet de plusieurs révisions afin de répondre aux exigences patrimoniales et aux contraintes techniques et de créer un arrimage harmonieux avec le champ de Mars et l’hôtel de ville.

    La mise en valeur du paysage monumental
    L’optimisation de la structure du plan incliné et de la passerelle a permis de réduire de plus de la moitié la superficie du plan incliné, tout en maintenant le belvédère le long de la limite ouest et en maximisant les pentes d’accessibilité universelle. Les modifications ont permis d’ajouter une perforation permettant de désenclaver le dessous du plan incliné et de dégager de l’espace entre l’édicule du métro et l’emmarchement du plan incliné, permettant ainsi une meilleure appropriation des lieux par les usager(ère)s.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité
    Publicité