Vendredi, 3 Décembre 2021
• • •
    Publicité

    Deux femmes trans élues au parlement allemand

    Deux femmes trans ont été élues au Bundestag, le parlement allemand, lors de élections fédérales de dimanche. C’est une première en Allemagne.

    Tessa Ganserer et Nyke Slawik se présentaient toutes les deux sous les couleurs du parti écologiste Die Grünen qui a obtenu 14,8% des voix lors du scrutin de dimanche. 

    Tessa Ganserer était déjà devenue la première députée régionale transgenre d’Allemagne en faisant son-coming-out, il y a trois ans. « Personnellement, j’ai eu énormément de mal à me résoudre à un coming out, confiait-elle à l’AFP il y a quelques semaines. Mais j’étais arrivée au bout de mes forces (…). Je voulais continuer à faire de la politique, mais je devais enfin être moi-même et vivre en tant que la femme que j’ai en fait toujours été ».

    Elle s’était insurgée contre la présence de son prénom de naissance sur les bulletins de vote de sa candidature aux élections générales de ce dimanche 26 septembre. « C’est humiliant, cela me blesse car j’ai abandonné ce nom masculin, qui est tout simplement faux », expliquait-elle.

    « C’est une victoire historique pour les Verts, mais aussi pour le mouvement trans-émancipateur et pour l’ensemble de la communauté queer » a déclaré à l’agence Reuters Tessa Ganserer.

    « Je vous remercie du fond du cœur pour la confiance témoignée par les électeurs, a-t-elle écrit sur Twitter après son élection. (…) Mes félicitations aussi à Nyke Slawik », sa collègue, également femme trans élue, elle aussi.

    « Je suis toujours bouleversée que ma candidature ait généré un si grand écho dans les médias et je suis heureuse des nombreuses réactions positives de la communauté queer et au-delà », a confié cette dernière. Sur son site internet, la nouvelle élue a écrit: « Folie! Je n’arrive toujours pas à y croire, mais avec cette victoire historique, je serai membre du Bundestag. Merci, merci, merci à toutes celles et ceux qui m’ont soutenue et qui ont voté VERT aujourd’hui ».

    Nyke Slawik, 27 ans, appelle à un plan national de lutte contre l’homophobie et la transphobie, à l’adoption d’une loi sur l’autodétermination et à un renforcement de la législation fédérale contre les discriminations.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité