8.5 C
Montréal
Mardi 19 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Saltbox, la maison passive

    La maison passive Saltbox est une résidence principale conçue pour une famille de quatre et bâtie sur le flanc sud du mont Gale à Bromont, dans les Cantons-de-l’Est.  La maison unifamiliale de 3100 pi2, construite sur trois niveaux, s’implante dans une prairie, à la limite de la partie boisée et protégée d’un terrain de 2.5 acres. La maison, dont l’architecture s’inspire du patrimoine bâti de la région, a reçu les certifications LEED Platine et PHIUS 2018+, ce qui en fait la troisième maison à obtenir une certification maison passive au Québec. 


    Le design a été mené selon une approche de conception intégrée et est le fruit d’une étroite collaboration entre l’architecte, les consultants, le constructeur et la consultante PHIUS. Un bâtiment ancré dans son contexte Le caractère naturel du site et le patrimoine bâti de la région nous ont poussé à nous tourner vers une forme architecturale historique. Avec son implantation en « L », ainsi que la combinaison de deux types de pentes de toit, la maison emprunte sa silhouette au vocabulaire des bâtiments ruraux de type Saltbox, qui apparaissent dans les colonies de la Nouvelle-Angleterre au milieu du XVIIe siècle et qui sont encore bien visibles dans les campagnes de l’Estrie.


    Avec son toit à deux versants sur la section principale, et un toit à un seul versant sur la section plus basse, cette typologie tire son nom des boîtes avec un couvercle dans lesquelles on conservait jadis le sel au-dessus du foyer, à l’écart de l’humidité.


    Une maison sobre et lumineuse
    Le plan de la maison est orienté plein sud pour favoriser le chauffage solaire passif et les vues panoramiques sur la vallée. La construction sur trois niveaux en paliers, creusés dans la montagne, permet quant à elle de minimiser le plus possible les murs de soutènement visibles du chemin. En construisant en rez-de-jardin la partie arrière du niveau principal, et en optant pour une pente de toit qui suit celle du terrain, la maison épouse la topographie du lieu et reste discrète de la rue, ne révélant son véritable programme qu’aux visiteurs qui empruntent le chemin vers l’entrée de la maison. Le troisième niveau, celui du garage qui sert aussi d’atelier, n’est visible qu’à l’approche finale.


    À l’intérieur, les espaces de vie sont généreux et lumineux. Éclairée par trois grandes ouvertures qui participent au chauffage passif du bâtiment, la pièce centrale en double hauteur est le véritable cœur de la maison. Ses fonctions sont organisées autour du bloc central qui regroupe le mudroom, la cuisine, le garde-manger et la salle d’eau. Ce volume blanc s’appuie sur le corridor du deuxième étage qui dessert les chambres et le petit boudoir en mezzanine.


    Au nord, les chambres d’enfant sont éclairées par d’étroits bandeaux horizontaux qui cadrent la forêt en bordure de la maison, tout en limitant les pertes thermiques. La terrasse extérieure latérale est quant à elle partiellement protégée par les pergolas qui servent de brise-soleil et régulent passivement la température intérieure de la maison.


    Les matériaux utilisés sont simples et durables : les murs de soutènement sont construits avec la pierre d’excavation, le revêtement principal est en bois et la section de l’entrée, en cèdre brûlé. La toiture de tôle charbon est discrète et intemporelle.


    Une maison écologique architecturale
    Le terme Passive House fait référence à un standard de construction ultra-performant favorisant l’efficacité énergétique, le confort et la durabilité des bâtiments. Développée il y a 30 ans en Allemagne par le Passivhaus Institut, la norme permet entre autres de réaliser des économies d’énergie de chauffage et de climatisation d’environ 80 %.


    Les principes de base de la norme sont simples : une enveloppe très isolée et très étanche à l’air, une récupération de chaleur supérieure du système de ventilation mécanique et une conception du bâtiment et de ses ouvertures permettant de maximiser le rayonnement solaire, favorisant ainsi le chauffage naturel du bâtiment.


    Contrairement à ce que plusieurs pensent, ces bâtiments ne sont pas affranchis du réseau de distribution d’électricité, mais leur consommation en énergie est beaucoup plus basse et leur dépendance au réseau, moins grande. L’atteinte des critères de performance d’une maison passive n’est possible qu’avec une étroite collaboration entre l’architecte, les consultants et le constructeur, et c’est pour cette raison qu’une approche de conception intégrée dès l’esquisse a été favorisée. Cette expérience les a convaincu qu’un bâtiment peut être à la fois esthétique, en harmonie avec son environnement et extrêmement performant.


    Dans le cas de la maison Saltbox, toutes les décisions de conception ont d’abord été validées par une modélisation énergétique du bâtiment, qui a aussi guidé l’équipe dans le choix de la double ossature pour l’isolation des murs hors-sol et dans celui du type de fenêtre (UPVC, avec triple vitrage). Et, au-delà de la performance énergétique qui est évaluée par la norme PH, nous avons aussi visé la réduction du bilan carbone du bâtiment en choisissant minutieusement les matériaux utilisés, comme les revêtements de bois et l’isolation thermique en cellulose.


    Dans le contexte de la crise climatique, et puisque ce type de bâtiment est encore peu connu au Québec, l’équipe a documenté pendant près de deux ans le processus de conception et de construction de la maison Saltbox. L’équipe a créé avec ce matériel une courte série web pour contribuer à démystifier la construction écologique auprès du public, mais surtout pour partager leur expérience personnelle auprès des professionnels de l’architecture et de la construction.

    Pour leur bureau, cette initiative s’inscrit dans une démarche plus large qui vise, à travers des projets de tout type, à approcher l’architecture écologique de façon holistique. La maison passive Saltbox est certifiée LEED Platine et PHIUS+ 2018.


    À propos de L’Abri
    L’Abri est un bureau d’architecture et de construction basé à Montréal. L’atelier se spécialise en construction écologique, saine et durable. Il prône une architecture innovante, mettant de l’avant le bien-être et le caractère humain et social de nos environnements. L’Abri conçoit des projets définitivement contemporains, sur mesure et à l’échelle humaine.


    À propos de Construction Rocket
    Constructeurs et consultants certifiés en maisons passives, Rocket Construction est une entreprise axée sur le triple bilan — les humains, la planète et le profit, dans cet ordre. Leur passion est la science du bâtiment et leur objectif est de hausser la barre du domaine de la construction partout au Québec, en poussant les architectes, les concepteurs, les constructeurs et les propriétaires à assumer la responsabilité du bilan carbone de leurs projets.


    INFOS : www.labri.ca
    www.constructionrocket.com

    Fiche technique
    Projet : Maison Passive Saltbox
    Lieu : Bromont, Québec, Canada 

    Architectes: L’Abri
    Équipe d’architecture : Francis M Labrecque, Jérôme Codère, Vincent Pasquier, Antoine Mathys
    Construction : Construction Rocket
    Consultante PHIUS : Sarah Cobb
    Livraison : Été 2020
    Photographe : Raphaël Thibodeau

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Décorhomme

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité