Mercredi, 30 novembre 2022
• • •
    Publicité

    Lydia Légaré, hommage aux chansons de la première chanteuse folk gaie

    À tout juste 25 ans, Lydia Légaré, originaire de Vanier, à Québec, vient de lancer son premier EP intitulé Fondly, Lisa Ben. Celle qui a jadis fait ses classes à Jeunes musiciens du monde présente un premier opus authentique et sans prétention, qui rend humblement hommage à une grande pionnière de l’histoire lesbienne. Entrevue avec Lydia Légaré.

    Lorsqu’elle ne gratte pas sa guitare, Lydia enseigne l’anglais à l’école secondaire de la Cité à Limoilou. « C’est un peu comme faire de la scène », confie la jeune enseignante fraichement diplômée. Et pour cause, celle qui a foulé les planches du café Saint-Suave à Québec, cet été, en sait quelque chose : « Lorsque j’ai interprété les chansons, la réponse était tellement positive ! Les gens n’en revenaient pas de ne pas avoir connu Lisa Ben plus tôt », explique celle qui présentait des PowerPoint lors de ses concerts pour sortir de l’ombre l’histoire de Lisa Ben. « Une déformation professionnelle », souligne l’enseignante au sujet de ces représentations « historico-musicales » peu communes! Le fait est que le projet de Lydia Légaré s’intéresse à une figure importante de l’histoire qui fut malheureusement oubliée. En effet, la sténographe Edythe D. Eyde sera la créatrice du premier magazine lesbien Vice Versa. C’est sur le terrain de son lieu de travail, dans les studios de la RKO, à Los Angeles, qu’est créé ce magazine diffusé de façon extrêmement limitée (12 copies par numéro) entre 1947 et 1948. Si le magazine n’a pas eu l’existence ou l’impact social escompté, Edythe D. Eyde, connue sous le nom de Lisa Ben (anagramme du mot lesbienne), marquera timidement l’histoire avec ses chansons.

    Nommée première chanteuse folk gaie par l’organisation Daughters of Bilitis, fondée entre autres par les pionnières américaines Del Martin et Phyllis Lyon, elle sera reconnue pour ses parodies à thématiques gaies, comme pour ses chansons originales qui seront reprises, en 2022, par Lydia Légaré sur son EP Fondly, Lisa Ben. « C’est vraiment quelqu’un qui gagne à être connue, bien qu’elle était assez effacée », appuie la musicienne. « Je m’y suis intéressée au tout début de mes vacances d’été en écoutant le podcast Making Gay History d’Eric Marcus. Le troisième épisode est une entrevue avec Edythe dans les années 80, où elle interprète ses chansons à la guitare sur son perron de maison. J’étais tellement en amour avec sa voix et son message », avoue Lydia après avoir écouté à répétition ses interprétations. « J’étais fascinée par sa fougue et la musicalité de ses pièces », explique celle qui a par la suite cherché à écouter son répertoire : « Je n’ai rien trouvé! Il n’y a qu’un 45 tours qui fut publié pour une campagne de financement par la première organisation lesbienne aux États-Unis, Daughters of Bilitis; un vinyle avec une toune de chaque bord, Cruising Down the Boulevard et Frankie et Johnny ».

    Si la musique folk de Lisa Ben est attachante, ses paroles sont délicieuses. Pensons à It’s Gay to be Gay : « If your disposition’s gay, be mighty glad you’re made that way. [Si votre tempérament est gai, soyez très heureux d’être ainsi.] » C’est d’ailleurs pour rendre hommage à l’auteure-compositrice-interprète que Lydia a transcrit sur son site les accords et les paroles de plus d’une trentaine de ses chansons, afin de transmettre ces archives aux générations futures : « Mon but n’est pas de devenir une grande vedette, bien que je travaille sur mes propres compositions, mais de rendre accessibles ses chansons; sur le bord d’un feu de camp, ça a tellement sa place encore aujourd’hui! », appuie celle qui a fait un important travail
    d’écoute, de transcription et de recherches archivistiques.


    « Les paroles, les feuilles de partitions et les photos m’ont gracieusement été partagées par Dr Kate Litterer, qui a fait en partie son doctorat sur Lisa Ben, grâce aux archives de la Fondation ONE en Californie », explique Lydia qui a également pu compter sur le soutien d’Eric Marcus, créateur du podcast Making Gay History.

    Bien que la jeune femme aime la scène, l’idée de rendre hommage à Lisa Ben et à l’histoire LGBTQ+ était le but premier de son projet, réalisé en quelques jours dans le studio d’un ami producteur et musicien. Reprendre les chansons de cette artiste qui fut nommée « la première chanteuse folk gaie » par la célèbre organisation Daughters of Bilitis a généré une certaine pression, confie Lydia, « en même temps, sa maison n’est plus là, elle n’a pas eu de chronique nécrologique », explique celle qui a même tenté de contacter les membres de la famille, sans succès : « Ça m’a tellement attristé. La pression de ce titre qui lui a été décerné : la première chanteuse folk gaie. Je voulais que les gens la redécouvrent à juste titre, car sa mémoire a été enfouie.

    C’est désolant de voir comment tout de sa personne a été mis aux archives et oublié. » Malheureusement, nombre de pionnières lesbiennes amènent avec elles, lors de leur décès, une partie de leur histoire, qui demeure cachée à jamais. D’ailleurs, Edythe D. Eyde avait adopté le surnom de Lisa Ben, anagramme du mot lesbienne : une façon de taire/cacher le mot, en quelque sorte. Qu’en est-il de ce mot, aujourd’hui, à travers le regard d’une jeune femme de 25 ans ? « Ça m’a pris du temps avant d’être capable de le dire pour moi-même. C’est un mot qui, de la bouche des autres, n’a pas une belle connotation. C’est dit avec un peu de dégoût et ce dégoût-là a été, pour moi, internalisé. Ça m’a pris du temps à m’en défaire, mais aujourd’hui je suis vraiment fière de me dire que je suis lesbienne et que je fais partie de la communauté LGBT. Surtout en pouvant me référer à notre passé qui, justement, est plein d’acteurs et d’actrices comme Lisa Ben… »

    INFOS | Le EP Fondly, Lisa Ben est désormais disponible sur toutes les plateformes.
    Site Web de Lydia Légaré : lisabenssongbook.com

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité