Samedi, 25 juin 2022
• • •
    Publicité

    Le Canada lève la période d’abstinence pour les homosexuels pour les dons de sang

    Emboîtant le pas à plusieurs pays dont le Royaume-Uni, la France, l’Italie ou encore Israël, le Canada a (enfin) annoncé, le jeudi 28 avril, l’abandon à l’automne d’une période d’abstinence de trois mois imposée aux hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes voulant donner leur sang. Cela dit, au Québec, il faudra attendre au moins jusqu’au printemps 2023 pour pouvoir le faire.


    D’ici le 30 septembre, une nouvelle approche sera mise en place partout au Canada, sauf au Québec: seuls les donneurs qui ont des comportements sexuels considérés comme à risque élevé, peu importe leur identité de genre ou leur orientation sexuelle, seront désormais exclus.

    «L’approbation d’aujourd’hui, qui marque un jalon important vers un système de don de sang plus inclusif partout au pays, s’appuie sur l’avancement des données scientifiques au cours des dernières années» a indiqué le ministère de la Santé par communiqué. «C’est une bonne nouvelle pour tous les Canadiens: notre approvisionnement en sang continuera d’être sûr et nous éliminons une interdiction générale discriminatoire», a salué le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, lors d’un point presse, jeudi.

    La demande avait été faite par la société canadienne du sang, qui mène ses activités dans tout le territoire canadien, à l’exception du Québec. Le ministère de la Santé a confirmé que ces changements ne s’appliqueront pas tout de suite au Québec.

    Le premier ministre Justin Trudeau a laissé entendre qu’il aimerait qu’Héma-Québec accélère le pas. « J’espère que Héma-Québec va en faire autant le plus rapidement possible parce [que] ce ne serait pas juste que les Canadiens partout au pays, sauf au Québec, voient une fin à cette discrimination », a-t-il dit en point de presse dans les couloirs du parlement. « Mais c’est à Héma-Québec de faire les déterminations. C’est une agence indépendante », a-t-il néanmoins ajouté.

    L’interdiction à vie de don du sang imposée aux hommes homosexuels avait été instaurée après le scandale de sang contaminé qui a vu des milliers de Canadiens infectés par le VIH après avoir reçu des transfusions dans les années 1980.

    Au cours des dernières années, après de nombreuses études financées par différents minist;re de la santé en Europe et en Amérique du Nord, et avec des mesures de contrôle plus pointues des dons de sang, la période d’abstinence a été abaissée: les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes ne pouvaient donner leur sang au Canada qu’après une période d’abstinence de 5 ans en 2013, puis d’un an en 2016 et enfin de trois mois en 2019.

    Le Canada est loin de faire cavalier seul et l’élargissement à tous les dons de sang est une tendance mondiale. Récemment, la France à suivi l’exemple de l’Espagne, de l’Italie, d’Israël et de l’Angleterre qui avaient déjà fait évoluer dans ce sens, il y a quelques années, leurs conditions d’accès au don du sang.

    Au Québec… pas avant le printemps 2021
    Au Québec, cependant, Héma-Québec n’autorisera pour le moment que le don de plasma pour les hommes ayant eu des relations sexuelles avec d’autres hommes. Ceux qui ont été actifs sexuellement dans les trois mois sont exclus, exigence qui sera levée à l’automne prochain. 

    Ce n’est toutefois que dans une deuxième phase, à partir du printemps 2023, que l’organisation entend faire des démarches pour un élargissement à tous les dons de sang. 

     Un porte-parole d’Héma-Québec, Laurent-Paul Ménard, a expliqué en entrevue à la Presse Canadienne, que l’organisation a décidé d’opter pour «une approche graduelle après avoir consulté différents intervenants», comme des groupes de receveurs. 

    « Ils nous avaient signifié leur accord de procéder en deux temps, qui fait que ça permettait une meilleure acceptabilité […] à la démarche », a-t-il dit, ajoutant qu’Héma-Québec n’avait pas l’intention de se détourner de cette approche. 

    M. Ménard a indiqué que les groupes de receveurs représentent « une partie prenante qui est extrêmement importante ». À son avis, l’approbation de Santé Canada face à la demande de la Société canadienne du sang est une « excellente nouvelle » puisque cela signifie que la deuxième phase d’élargissement d’Héma-Québec pourra aisément aller de l’avant. 

    « On parle, à toute fin pratique, d’une différence d’une saison et Héma-Québec va parvenir exactement à la même destination », dit-il au sujet des mois de décalage entre l’entrée en vigueur de l’assouplissement hors Québec et celle visée au Québec. 

    Une promesse électorale
    Justin Trudeau n’a pas manqué de rappeler qu’il a fait campagne, en 2015, en promettant la fin de l’interdiction de donner du sang imposée à tous les hommes sexuellement actifs avec d’autres hommes, et ce, même s’ils n’ont qu’un seul partenaire sexuel. La période d’exclusion était de cinq ans, en 2015, et a graduellement diminué pour se situer, à l’heure actuelle, à trois mois. 

    « C’est frustrant que ça ait pris autant de temps », a commenté le premier ministre au sujet de l’éventuelle levée totale de l’interdiction, entouré de membres de son caucus ouvertement homosexuels. 

    M. Trudeau a rappelé que son gouvernement a alloué des millions de dollars en financement à la demande de la Société canadienne du sang pour des études puissent valider que l’élargissement des dons de sang se fasse sans augmenter les risques.

    Pour le président de la Fondation Émergence, Patrick Desmarais, «c’est une excellente nouvelle! Cette discrimination des personnes LGBT+ cessera au Canada et très bientôt au Québec. Merci beaucoup au premier ministre Justin Trudeau et au ministre Randy Boissonneult d’avoir réalisé cette promesse politique de mettre fin à l’interdiction de donner du sang imposée à tous les hommes sexuellement actifs avec d’autres hommes, et ce, même s’ils n’ont qu’un seul partenaire sexuel. C’est aussi une promesse faites aux personnes LGBT+ et à leurs allié.es au Canada qui se réalise aussi aujourd’hui!» 

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité