Jeudi, 23 mars 2023
• • •
    Publicité

    L’organisme d’intervention Interligne veut mobiliser le public par des publicités choc

    Le compte à rebours avant la fermeture de la ligne d’écoute d’aide et de renseignement de nuit d’Interligne, connue auparavant sous le nom de Gai Écoute, est lancé. En raison d’un manque de financement récurrent, les personnes concernées par la pluralité des genres et la diversité sexuelle ne pourront plus faire appel au service 24/7 de l’organisme en santé mentale à compter du 31 mars 2023. Pour interpeller une nouvelle fois le gouvernement du Québec à discuter de l’avenir de ce service essentiel, Interligne invite la population à laisser un message de support directement sur la boîte vocale du premier ministre du Québec pour lui rappeler que la ligne d’écoute de nuit sauve des vies.

    « Le gouvernement du Québec ne peut se passer du service offert par l’équipe d’intervention chez Interligne. Même après plusieurs démarches et une campagne de pression médiatique, nous n’avons reçu aucun financement significatif et récurrent », explique Pascal Vaillancourt, directeur général d’Interligne. « On aimait beaucoup reprendre le concept de renvoi d’appels, comme les nôtres envers le gouvernement sont restés sans réponse. Ce qu’on souhaite, c’est que le premier ministre constate l’importance d’un service réellement adapté aux communautés LGBTQ+ », poursuit-il.

    Le public est dorénavant invité à appeler au 1-888-651-0250 pour laisser un témoignage ou un message en soutien à Interligne qui sera automatiquement transféré sur la boîte vocale du premier ministre du Québec. « Si on ne peut répondre à vos appels la nuit, est-ce que le premier ministre le fera ? », « Alors que notre ligne ne tient qu’à un fil, le premier ministre dort à poings fermés », « Sans financement, c’est le last call pour notre ligne de nuit », peut-on lire sur différentes pièces de la campagne, déclinée en affichage extérieur, en numérique et en radio. Une offensive spéciale est également faite à même plusieurs restaurants et bars du Village, à Montréal. À travers le Québec, plusieurs annonces radio sont également déployées pour inciter les Québécois.es à agir en appelant.

    Cette campagne publicitaire est pensée par l’agence créative Rethink, avec des placements publicitaires offerts par l’agence média Espace M.

    Une situation toujours critique
    À l’automne 2022, Interligne annonçait devoir raccrocher à plus d’une dizaine de milliers de personnes. L’appui du public et des communautés LGBTQ+ s’est fait ressentir de toute part, confirmant une fois de plus l’apport névralgique du service d’aide de nuit en santé mentale de l’organisme. En revanche, le parti concerné ne répond pas à l’appel : seul un financement en continu peut sauver la ligne de nuit et, par le fait même, sauver des vies.

    Plus de 35 000 personnes LGBTQ+ par année, en moyenne, font appel à la ligne d’écoute d’Interligne, dont le tiers appelle la nuit. Souvent pour exprimer une détresse encore plus urgente, ces personnes issues de la pluralité des genres et de la diversité sexuelle se retrouveront sans ressource adaptée à des moments où un soutien psychologique et une intervention de crise sont plus que nécessaires.

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité