Mercredi, 17 juillet 2024
• • •
    Publicité

    The Other Two

    Alors que Cary, un aspirant acteur, et Brooke, une ancienne danseuse professionnelle, tentent de se tailler une place dans l’industrie du spectacle, ils sont confrontés au succès planétaire de leur frère de 13 ans, Chase, devenu une vedette instantanée au détour d’un clip publié sur YouTube. Le résultat est irrésistiblement hilarant !

    Comme l’indique son titre, The Other Two ne s’articule pas autour de la jeune star, mais bien plutôt de son frère (Drew Tarver) et de sa sœur (Hélène Yorke), qui se retrouvent pris dans le champ de gravité d’un ado à qui tout arrive tout cuit dans le bec. Une situation particulièrement frustrante puisqu’eux-mêmes se démènent depuis des années, sans récolter le moindre succès. Même leur mère, Pat (délicieuse Molly Shannon), obtient plus de succès qu’eux et anime son propre talk-show.

    La première saison fut diffusée sur Comedy Central et la seconde, en exclusivité sur HBO Max. Elle a enfin droit à une diffusion en territoire canadien, sur Crave, et on ne peut que s’en réjouir puisqu’il s’agit sans aucun doute de l’une des séries les plus amusantes et grinçantes des dernières années. Devant le succès remporté, une saison 3 est même déjà annoncée.

    Les coulisses du milieu artistique y sont ainsi présentées avec un délicieux cynisme, notamment par l’intermédiaire de Streeter Peters (Ken Marino), le gérant de Chase (Case Walker), qui affiche un besoin compulsif de valider sa simple existence et semble bien ouvent complètement déconnecté de la réalité.

    Cary succombe régulièrement aux avances de son séduisant colocataire, qui dit ne pas être attiré par les hommes, mais est constamment dénudé et n’hésite pas à lui prodiguer une petite fellation bien « hétéro ». Brooke, de son côté, décide d’entreprendre une « année des 50 queues », au cours de laquelle elle escompte bien en goûter la plus grande variété possible.

    Les épisodes sont truffés de références à des acteurs, films et séries qui s’inscrivent toujours dans des contextes complètement loufoques. Dans un pastiche des talk-shows qui recherchent la larme facile, Pat offre 25 000 $ pour des coming outs en direct. On assiste alors à un moment délirant où un couple — composé d’un daddy et d’un twink — se fait passer pour un père et son fils, histoire de financer les rénovations de leur patio.

    Impossible également de passer sous silence une scène complètement hystérique où Curtis (Brandon Scott Jones), un autre aspirant acteur, interprète une épouse éplorée devant un Cary hospitalisé. Une autre pépite est sans aucun doute la découverte par Cary d’un complot d’acteurs hétéros qui affirment être sexuellement intéressés par des hommes gais, afin de laisser croire qu’ils ne sont pas tout à fait straight et ainsi de décrocher de meilleurs rôles. Une référence assez claire au phénomène accroche-queer (queer bating) pratiqué par certains artistes.

    Bref, une série qui présente une vision de la réalité aux limites de l’absurde, n’hésitant pas à tourner en ridicule les clichés propres au milieu des médias, au monde du spectacle et des relations humaines, tout en réussissant le rare exploit de ménager la part de vulnérabilité de ses personnages.

    INFOS | Les deux saisons de The Other Two sont diffusées en anglais sur Crave.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité