Jeudi, 1 Décembre 2022
• • •
    Publicité

    Le barebacking en questions

    En collaboration avec le Réseau canadien de la santé, voici les réponses aux questions que plusieurs semblent encore se poser quant à la pratique du sexe sans protection

    À quel point le barebacking est-il risqué?
    Le barebacking — relation anale non protégée entre hommes — est très risqué. Il ne s’agit d’une pratique sécuritaire que si les deux partenaires ne sont pas infectés par le VIH ou d’autres maladies transmises sexuellement (MTS). Autrement, le partenaire qui insère son pénis (top/actif/dessus) et celui dont le rectum est pénétré (bottom/passif/dessous) s’exposent à de très hauts risques d’infection ou de réinfection au VIH ou à d’autres MTS.

    Est-ce que le barebacking est moins risqué pour la personne qui est top ?
    À moins que les deux partenaires ne soient pas infectés par le VIH ou d’autres MTS, le barebacking est une pratique qui risque grandement de transmettre le VIH, peu importe si la personne est le partenaire top ou bottom. Même s’il y a moins de cas d’infection au VIH parmi les partenaires top, le nombre d’infections est tout de même important. Le mythe selon lequel il est plus sécuritaire d’être par-dessus l’autre :

    • a donné à certaines personnes un faux sentiment de sécurité;
    • a rendu plus difficile pour le partenaire du bas d’insister sur lutilisation du condom;
    • a occasionné plus de cas d’infection du VIH.

      Le partenaire top peut être exposé au VIH :
    • s’il y a de petites (même invisibles) coupures ou déchirures sur son pénis;
    • s’il y a des lésions ou des ulcères sur son pénis;
    • par la mince paroi à l’intérieur de l’urètre (l’ouverture au bout du pénis).


    Les partenaires top qui ne sont pas circoncis peuvent courir encore plus de risques de contracter une infection au VIH et à d’autres MTS. Le prépuce d’un pénis non circoncis sert d’environnement dans lequel le VIH peut survivre plus longtemps qu’il ne survivrait sur un pénis circoncis.

    Est-ce que le barebacking est moins risqué pour le partenaire du bas si le partenaire du haut se retire avant d’éjaculer?
    À moins que les deux partenaires ne soient pas infectés par le VIH ou d’autres MTS, le barebacking est une pratique qui risque toujours grandement de transmettre le VIH, le liquide pré-éjaculatoire infecté peut se répandre dans le rectum avant que le partenaire top ne se retire.

    Puis-je réduire les risques de contracter le VIH pendant une relation anale?
    Si les bonnes pratiques relatives à l’utilisation du condom sont respectées, la relation anale comporte peu de risques — autant pour le partenaire du bas que pour le partenaire du haut. Les risques de transmission seront encore réduits si le partenaire du haut utilise un condom et se retire avant d’éjaculer.

    Et si j’ai déjà pratiqué le barebacking ?
    Si vous avez déjà pratiqué le barebacking (peu importe si vous étiez top ou bottom), vous devriez penser à passer un test de dépistage du VIH et des autres MTS afin de protéger votre santé et celle de votre partenaire ou de vos partenaires.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité