Vendredi, 28 janvier 2022
• • •
    Publicité

    Pas un jour

    Salué par la critique française pour la qualité des textes ainsi que la beauté presque lyrique des récits, le dernier opus d’Anne F. Garréta (Sphinx, Ciels liquides, La décomposition) se présente enfin aux lectrices et lecteurs.

    L’ensemble se compose d’une douzaine de textes portant sur douze nuits et douze femmes qui ont jalonné le parcours de l’écrivaine, puisque, il ne faut pas s’en cacher, l’ensemble est d’inspiration autobiographique. 

    Les récits y sont classés par ordre alphabétique des initiales de chacune des protagonistes et mettent en scène le désir lancinant de toucher à une femme, la volonté qui habite la narratrice de s’en imprégner.

    L’écriture est à la fois souple et pénétrante, l’autrice porte un soin évident à développer une recherche des motivations véritables des personnages et mettre le doigt sur ce qui se tapit véritablement derrière les jeux de séduction.

    On peut cependant regretter que l’auteure n’utilise que la deuxième personne du singulier — le ” tu ” — tout au long de ce récit. En effet, cette technique crée plus souvent qu’autrement une certaine distance avec les émotions vécues par les différents personnages.

    Malgré cette réserve, l’ensemble n’en demeure pas moins passionnant.

    Pas un jour / Anne F. Garréta. Paris : Grasset, 2002. 159p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité