Jeudi, 16 septembre 2021
• • •
    Publicité
    AccueilDestinationsÉtats-UnisNantucket, l’île aux trésors du Massachusetts

    Nantucket, l’île aux trésors du Massachusetts

    S’il est vrai que l’île de Nantucket (qui est également le nom de la principale ville et du comté qui s’y trouve) attire sans contredit les touristes les plus fortunés d’Amérique, il n’en demeure pas moins que ses attraits, qu’ils soient naturels ou historiques, sont (presque) à la portée de toutes les bourses.

    Comme bien des Québécois, j’ai beau avoir visité plusieurs fois Provincetown dans le Massachusetts, je n’avais jusqu’à récemment jamais mis les pieds sur l’île de Nantucket avant cet été. Cette île, située à 40 km au sud des côtes de Cape Cod, est réputée pour ses auberges huppées et ses chics restaurants qu’abrite une ville — ou plutôt un village — pittoresque s’ouvrant sur des panoramas tout à fait charmants.

    Un peu d’histoire

    Découverte par les Européens en 1602, Nantucket a connu, au milieu du 18e siècle, un essor économique important grâce à la pêche à la baleine. Mais à la suite du déclin de la prospère industrie de la chasse à la baleine, l’île avait perdu plus de 60% de ses 10 000 habitants dès 1870. Le développement du tourisme est la voie qu’ont adoptée des entrepreneurs de l’endroit pour remédier à ce déclin et refaire vivre l’économie de la petite ville. Et ils n’ont pas tardé à vanter les mérites des plages de l’île.

    Dès les années 1870, Nantucket se présente donc aux habitants de l’est du continent comme la station balnéaire de luxe de rêve, mais c’est surtout depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale que l’île connaît un regain important de popularité auprès des mieux nantis, dont certaines des plus grandes fortunes des États-Unis. Il faut dire qu’avec ses vieilles maisons bicentenaires en cèdre rembruni ou peintes blanches, ses pavés en pierres rondes, ses jardins privés magnifiques et ses nombreux bâtiments historiques, Nantucket incarne la quintessence même du pittoresque et fait s’extasier les visiteurs qui accostent au port. Le plaisir s’accroit d’ailleurs lorsqu’on découvre que la ville se parcourt aisément à pied.

    Toute visite de Nantucket débute au port, le Steamboat Wharf, qui est le point d’arrivée de la plupart des voyageurs. Plusieurs des attraits les plus intéressants de la ville, tous facilement accessibles, sont administrés par la Nantucket Historical Association et il est avantageux de se procurer un laissez-passer d’une journée pour les musées et bâtiments historiques. La ville est dotée d’excellents restaurants (dont le Straight Warf Restaurant, le Languedoc et le Town) et d’une surprenante sélection de boutiques spécialisées dont certaines d’un luxe qui surprendra plusieurs touristes québécois.


    Des attraits, bien au-delà du village

    Au départ de Nantucket, on peut facilement se rendre dans le reste de l’île, qui fait moins du cinquième de l’île de Montréal. Vous n’avez pas vraiment besoin de voiture à Nantucket. Il est même déconseillé d’y circuler en véhicule automobile. Une bicyclette ou un vélomoteur (en location) est recommandé, le relief de l’île étant très plat. Vous pourrez ainsi apprécier les nombreux atouts des plages, des terres humides et des prairies de Nantucket. Les pistes cyclables y ont autant d’importance que les routes. Les cinq voies cyclables de l’île varient en longueur, de près de 4 km à plus de 12 km, et permettent d’atteindre les moindres recoins de Nantucket. S’il vous faut malgré tout un véhicule, sachez que quelques entreprises de l’île louent des voitures, des minivans et des 4X4.

    Le littoral sinueux de Nantucket recèle un grand nombre de plages publiques où il est fort agréable de passer les chaudes journées d’été, que ce soit pour une baignade tranquille (Jetties Beach, Dionis) ou faire du surf (Surfside, Miacomet, Cisco, Madaket, Siascoset). Mes préférées (Jetties Beach, Surfside et Madaket) sont facilement accessibles par vélo ou par autobus. Sachez, en effet, que Nantucket offre, en été, un bon réseau de transports en commun abordable. La Nantucket Regional Transit Authority rejoint par autobus les moindres recoins de l’île. Mais en dehors de la saison estivale, le service fonctionne au ralenti, jusqu’à être, en hiver, complètement suspendu.

    Nantucket island, Cape Cod, Massachusetts, États-Unis

    Mon plus beau souvenir

    Partis en vélo, mon chum et moi avons passé une très agréable journée à la plage Surfside, les pieds dans le sable, un bouquin à la main, nous avons dégusté, entre deux baignades, un design-wrap aux légumes et fromages locaux, un lobster roll (étrange hot-dog de homard servi avec de la mayonnaise), quelques verres d’un excellent rosé, des fruits frais. Ce menu, préparé par un chef, nous était offert par le Nantucket’s On Island Chefs, un traiteur qui fait du sur mesure, allant du pique-nique de luxe en tête à tête, au mariage, en passant pour les diners de groupes, et ce, pour à peu près toutes les bourses.


    Où rester ?

    Les voyageurs ont le choix d’une sélection de bed & breakfast coquets et confortables, de luxueuses auberges, de cottages ou de villas. Pour ma part, j’ai eu le plaisir de résider au Periwinkle B&B, un charmant B&B historique doté de chambres coquettes bien équipées, d’une salle pour le petit déjeuner et d’une agréable cour avec un jardin aménagé. Très bien située à deux portes du Musée des baleiniers (Whaling Museum) et du centre-ville, près du port.

    Nantucket island, Cape Cod, Massachusetts, États-Unis

    Pour s’y rendre

    Des traversiers font la navette régulièrement de deux villes de Cape Cod : principalement de Hyannis Port, mais aussi de Harwich Port.

    De Hyannis, la Hy-Line Cruises possède quatre traversiers rapides passagers seulement qui effectuent la traversée en environ une 1h, quelques fois par jour. Quant à La Steamship Authority (South Street Dock, Hyannis), elle propose des traversées quotidiennes, et ses navires sont les seuls à prendre des véhicules motorisés à leur bord. Sachez toutefois que la durée du voyage est de plus de 2h30, et qu’il faut réserver longtemps à l’avance (quelques semaines, voire plusieurs mois) pour pouvoir traverser avec une voiture en été. De Harwich Port, la Freedom Cruise Line, transporte passagers et vélos, de mai à oct. .

    Trois petites compagnies aériennes (Nantucket Airlines, Cape Air et Island Airlines) offrent également plusieurs vols quotidiens, entre autres, de Boston, White Plains et New York.

    Pour plus d’informations sur Nantucket :

    www.nantucket-ma.gov

    www.nantucket.net

    www.massvacation.ca

    Ce voyage a été rendu possible grâce à la collaboration du bureau du tourisme de l’État du Massachusetts

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité