Mardi, 21 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Le Comité pour la diversité sexuelle et l’identité de genre de la CSQ

    Toujours en mode pro-actif 

    Depuis plus de vingt ans, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a toujours été partie prenante des luttes LGBTQ au Québec. Beaucoup se souviendront de Jacques Pétrin qui a été un des syndicalistes en première ligne pour la reconnaissance des conjoint.e.s de même sexe. Un engagement qui se retrouve à travers le Comité pour la diversité sexuelle et l’identité de genre qui continue à informer et sensibiliser ses membres mais aussi tout le monde sur les réalités LGBTQ, à travers entre autres un site clair et simple d’utilisation. 

    Pour Line Camerlain, 2e vice-présidente de la CSQ, et siégeant sur le Comité pour la diversité sexuelle et l’identité de genre, l’année de pandémie n’aura pas arrêtée ses activités. «Nous avons lancé en septembre 2020 un guide à l’usage des personnes responsables dans les institutions et les entreprises pour mieux soutenir les membres LGBTQ+», explique Line Camerlain. Le guide s’intitule d’ailleurs Comment soutenir les membres LGBTQ+. «Partout on constate une plus grande ouverture, mais on s’est rendu compte que les employeur.e.s comme des employé.e.s ne savaient pas comment intervenir pour mieux appuyer les personnes LGBTQ+ qui travaillaient avec elles et eux, commente Line Camerlain, et qu’ils n’avaient pas toute la compréhension des réalités LGBTQ+».

    Comme le souligne Line Camberlain en entrevue, il y a encore beaucoup de personnes dans le milieu du travail qui font leur sortie du placard, par exemple, et l’on se doit de les accompagner et qu’elles puissent trouver dans le milieu de travail des allié.e.s qui les aident dans leur cheminement.

    Dans ce guide, des chapitres rappellent les responsabilités de l’employeur et du syndicat, comme de s’assurer que l’entreprise ait une convention collective non discriminatoire, l’adaptation des formulaires ou encore de contribuer à contrer l’homophobie et la transphobie par la sensibilisation, l’éducation et l’action. Un outil qui se révèle indispensable pour chacun et chacune en milieu de travail.

    Le Comité LGBTQ+ de la CSQ pense aussi aux lendemains de la pandémie et envisage d’organiser un colloque durant l’hiver 2022. «C’est un colloque tripartie, car nous organiserons avec La Table nationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, et l’organisme Interligne», ajoute Line Camerlain. Les thématiques qui seront abordées au cours de ce colloque ne sont pas encore arrêtées mais il est sûr que la question des personnes transgenres et non-binaires sera abordée. «Il existe, encore dans le milieu de travail, beaucoup de tabous, ou encore beaucoup de préjugés à l’égard des personnes transgenres ou non binaires, témoigne Line Camerlain. Ce n’est pas forcément un rejet, la plupart des gens veulent bien faire, mais il y a une appréhension liée surtout à une méconnaissance des réalités des personnes transgenres.

    Le comité de la diversité sexuelle et de l’identité de genre ne sera pas présente lors des journées communautaires, mais les membres du comité seront présent.e.s au nom des syndicats dont ils et elles sont membres.

    Il est important pour tout travailleur et toute travailleuse LGBTQ+ de savoir qu’il existe des ressources et qu’il ou elle puisse trouver de l’information et des recours via le syndicat pour se sentir plus confiant, quel que soit le travail qu’il ou elle occupe. 

    INFOS | www.diversite.lacsq.org

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité