Vendredi, 3 Décembre 2021
• • •
    Publicité

    Aider les Archives gaies du Québec

    À 98 ans, l’artiste contemporaine Françoise Sullivan est l’une des rares survivantes, avec Madeleine Arbour, de la signature du manifeste Refus global de 1948. Le Musée d’art contemporain (MAC) lui a d’ailleurs tout récemment consacré une rétrospective. Alors maintenant, imaginez pouvoir gagner une œuvre de cette artiste mirifique? En effet, pour leur campagne de financement 2021-2022, les Archives gaies du Québec (AGQ) vous proposent un tirage de l’œuvre Murmure de Françoise Sullivan. Le tirage aura lieu en début de 2022. Prix du billet : 75$. 

    Françoise Sullivan a ainsi généreusement offert aux Archives sa création Murmure (eau forte sur papier de 34 x 33 cm, 2018), une épreuve d’artiste tirée à 20 exemplaires. L’œuvre, d’une valeur de 1750$, est encadrée avec une moulure de bois laquée blanche. 

    «Après Louise Robert, Kent Monkman, Evergon, et JJ Levine, tous des artistes LGBTQ+ qui ont participé à nos campagnes de financement, Françoise Sullivan accepte de nous donner gratuitement une œuvre pour notre campagne. Françoise est une amie des Archives et une alliée de la communauté LGBTQ+. C’est un immense honneur pour nous que de pouvoir collaborer avec elle et de faire tirer cette œuvre. C’est aussi une belle façon pour nos artistes de s’impliquer dans nos communautés», dit Pierre Pilotte, le coordonnateur des Archives. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Françoise Sullivan, celle-ci est une artiste polyvalente et singulière qui s’illustre d’abord comme danseuse et chorégraphe, puis se consacre successivement à la sculpture dans les années 1960, à l’art conceptuel au cours des années 1970 et à la peinture dans les années 1980 – art qu’elle pratique depuis lors. Aux côtés de Paul-Émile Borduas, elle fait partie des membres fondateurs du groupe des Automatistes, mouvement avant-gardiste dont elle signe, en 1948, le manifeste Refus global (contre les valeurs conservatrices et l’emprise de l’Église catholique au Québec).

    Ses œuvres ont fait l’objet d’innombrables expositions individuelles et collectives, telles que présentées dans les rétrospectives du MAC en 1981 et en 2018 et du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) en 2003. Lauréate du Prix Paul-Émile Borduas en 1987, elle détient également deux doctorats honorifiques. L’artiste est représentée par la galerie Simon Blais à Montréal.

    Cette campagne de financement permettra aux AGQ de recueillir de 25 000 à 35 000$. «Sauf pour les projets d’emploi des gouvernements fédéral et provincial, les Archives ne bénéficient pas de subventions régulières et cette campagne nous sert à amasser un budget de fonctionnement somme toute assez modeste, mais qui nous permet de survivre et de faire des projets», explique Pierre Pilotte.

    À l’achat d’un billet de 75$, vous aurez droit à un reçu d’impôt et vous deviendrez membre des Archives pour un an. «C’est une belle façon de faire du financement et de faire connaitre les Archives», d’ajouter Pierre Pilotte. 

    Au moment où nous écrivons cet article, les AGQ, dans un programme d’échange France-Québec avec les Archives LGBTQI de Paris, reçoivent les artistes en arts visuels Laura Bottereau et Marine Fiquet, un couple de lesbiennes, dans le but de faire de la recherche et de préparer une œuvre. «Le printemps prochain, deux artistes du Québec iront à Paris pour en faire de même, souligne Pierre Pilotte. Et il y aura une exposition des quatre artistes en 2022. Voici donc un autre projet intéressant sur lequel nous travaillons aux Archives, et ce, malgré le peu de fonds que nous avons.» 

    Jusqu’au 9 novembre, en collaboration avec Fierté Montréal, il ne faut pas manquer l’exposition intitulée «Parcours des lieux historiques 2SLGBTQ+ de Montréal», dans différents quartiers de Montréal.

    «Nous sommes très contents de cette exposition, car c’est une manière de plus pour les Archives d’être présentes sur le terrain et de se faire connaitre par le grand public. […] Mais il faut aussi participer au tirage de l’œuvre de Françoise Sullivan pour aider les Archives et pouvoir emporter cette œuvre chez vous», s’exclame presque Pierre Pilotte!  Et n’oubliez pas : plus vous achetez de billets, plus vous avez de chances de gagner… Bonne chance à toutes et à tous!

    INFOS | Archives gaies du Québec agq.qc.ca

    Faire un don : agq.qc.ca/faire-un-don

    LIRE AUSSI : Visite guidée de 50 lieux historiques LGBTQ+ de Montréal

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité