Jeudi, 28 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Kurtis Gabriel des Maple Leafs, un engagement auprès de la communauté LGBTQ+ à souligner

    Chaque fois qu’il saute sur la patinoire, la récente acquisition des Maple Leafs de Toronto Kurtis Gabriel soutient et défend ses coéquipiers comme il le peut. Et chaque soir de match, il témoigne aussi de son soutien envers la communauté LGBTQ+.

    Ce natif de Newmarket est le seul joueur de la Ligue nationale de hockey (LNH) à arborer du ruban aux couleurs arc-en-ciel, symbole de la Fierté, sur son bâton. Il en a fait une habitude depuis 2019, alors qu’il évoluait au New Jersey.

    En entrevue avec la CBC, Kurtis Gabriel expliquait récemment qu’il cherchait à l’époque une façon d’aider. Quelques mois plus tôt, une amie lui avait appris qu’elle n’avait pas été soutenue par ses parents après avoir révélé son homosexualité. «C’était étrange pour moi de voir pour la première fois une personne être abandonnée alors qu’elle essayait simplement d’être elle-même», raconte l’athlète.

    À l’occasion d’une soirée spéciale visant l’inclusion de la communauté LGBTQ+ dans la LNH, le 25 février 2019, Gabriel a appliqué le fameux ruban sur son bâton pour la période d’échauffement. Et, plutôt que de le retirer avant le match comme le font la plupart des joueurs, il l’a laissé sur le sien.

    «J’ai marqué un but ce soir-là et ça a explosé. Beaucoup de gens m’ont contacté. Ça a fait beaucoup d’un coup, parce que ça m’a un peu poussé à sauter dans le vide. Depuis ce moment, j’ai appris lentement et je me suis fait de bons amis dans la communauté. Maintenant, je les comprends beaucoup mieux et je fais ce que je peux pour faire résonner leurs voix», explique-t-il en entrevue à la CBC.

    En plus du ruban qu’on retrouve toujours sur son bâton, l’Ontarien a fait personnaliser sa paire de patins. Sur l’un d’eux, il y a des messages d’appui à la communauté noire dans la lutte contre le racisme. Sur l’autre, on retrouve les couleurs du drapeau de la fierté et l’inscription « Love is Love.

    Sur ses réseaux sociaux, Gabriel retransmet aussi beaucoup de conversations qu’il a avec des membres de la communauté LGBTQ+ afin qu’il ne soit pas le seul à apprendre de celles-ci.

    Gabriel compte parmi les derniers attaquants au camp d’entraînement des Maple Leafs. Sa place au sein de l’équipe n’est pourtant pas garantie. Il pourrait partager la saison entre l’équipe torontoise et son club-école de la Ligue américaine. Mais, quoi qu’il arrive, il promet de continuer à représenter la communauté LGBTQ+ sur la patinoire comme à l’extérieur.

    Rappelons que la Ligue nationale est partenaire du projet You Can Play qui milite pour l’inclusion des athlètes, des entraîneurs et des amateurs de sport issus de la communauté LGBTQ+. Le vice-président du conseil de You Can Play, David Palumbo, estime que pouvoir compter sur un allié aussi visible et actif que Kurtis signifie beaucoup.

    «Ceux dans la ligue qui, comme Kurtis, se rapprochent de la discussion sur l’inclusion font une différence pour ceux qui, même s’ils ne sont pas prêts à faire leur sortie du placard, se sentiront soutenus quand ils la feront.»

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité