Vendredi, 3 Décembre 2021
• • •
    Publicité

    Projet de loi 2 : «un recul historique» pour la communauté LGBTQ+

    L’organisme Diversité 02 qui représente la communauté LGBTQ+ au Saguenay-Lac-Saint-Jean s’oppose à l’exigence d’une chirurgie pour le changement de la mention du sexe sur les documents civils. Selon l’organisme, ce projet de loi du ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, contient « certains articles dangereux et discriminants».

    Le texte du projet de loi prévoit qu’une personne ne pourra changer son marqueur de sexe sur son acte de naissance que si elle a des traitements médicaux et des interventions chirurgicales impliquant une modification structurale de ses organes sexuels. Cette exigence avait pourtant été abolie du Code civil du Québec en 2013 et n’existe plus dans aucune province canadienne. 

    Dans un communiqué de presse envoyé dimanche, le directeur général de Diversité 02, Daniel Gosselin, a déclaré que «ce projet de loi vient stériliser toutes les personnes trans, non binaires et intersexes qui voudraient faire un changement de la mention sexe, puisque l’hormonothérapie et les chirurgies ont des effets irréversibles sur les gamètes et les organes reproducteurs qui réduisent ou empêchent de concevoir un enfant par voie naturelle.»

    Il ajoute que d’après une étude réalisée par National Transgender Discrimination Survey en 2011, seulement un tiers des personnes trans vont décider de faire des opérations de réassignation de genre.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité