Mardi, 16 août 2022
• • •
    Publicité

    KODE : FIER… le retour de l’ultime rassemblement fétiche

    Amateurs des partys fétichistes, préparez-vous, asticotez bien vos bottes de cuir, faites reluire vos harnais et réajustez vos jockstraps de cuir ou envoyez chez le nettoyeur votre tenue d’uniforme la plus sexy, car les Productions KinkyKatz vous attendent de pied ferme ! Après le party KODE avec Paskal Daze, Velvet One et The Shapeshifters (le 25 juin dernier au Newspeak), c’est (enfin) le retour, le 6 aout, du KODE : FIER, l’ultime rassemblement fétiche LGBTQ+. De 22 h jusqu’à 6 h, on pourra danser sur les rythmes des DJ Diskommander (de Montréal) et de Manue G (de Paris).


    On peut dire que les Productions KinkyKatz sont de retour et plus déterminées que jamais. Et où se tiendra cette belle rencontre fétiche ? En plein cœur du Village, au 917, rue Sainte-Catherine Est, dans une partie de l’ancien club afterhours Circus. 

    « Le KODE : FIER sera déjà le 3e party de cette année », explique Marc Labrèque, le co-organisateur principal de l’événement et cofondateur des KinkyKatz. « Je crois que les gens l’attendaient avec impatience. »

    « Nous sommes très contents de revenir », renchérit Stéphane Casselot, l’autre organisateur principal. « Pendant la pandémie, quand tout était à l’arrêt, on a eu des doutes, on s’est remis en question sur la pertinence d’organiser ou non de nouveaux partys, mais la clientèle a suivi et ils ont été nombreux lors des deux éditions précédentes. »

    « Cette édition-ci se déroule dans le Village, ce sera l’fun », poursuit Marc Labrèque. « Nous sommes revenus, depuis le début de l’année, à la formule originale des partys KODE : une ambiance vraiment plus fétiche, plus sexy, plus festive, etc. On a eu de beaux commentaires sur les partys. »

    Pour accentuer cette ambiance, les KinkyKatz ont fait appel à la DJ de réputation internationale Manue G. « Ouvertement lesbienne, Manue G a participé au défilé de la Fierté à Paris avec l’organisme AIDES [qui vient en aide aux personnes vivant avec le VIH-sida] », dit Stéphane Casselot. « Elle est très impliquée dans la communauté là-bas et sillonne la France. Elle est très polyvalente, musicalement parlant et, pour nous, elle va jouer de la techno à laquelle sont habitués les gens qui viennent aux partys KODE. » Manue G est une habituée de la clientèle plus fétiche et officie régulièrement, depuis 2009, aux fameux partys BEARDROP et à d’autres événements du genre, en France, en Belgique et ailleurs. Elle sait s’adapter à la clientèle qui danse sur la piste devant elle. Elle est également très demandée à Barcelone, aux Açores, à Genève, ainsi qu’à Montréal, où on peut l’entendre occasionnellement depuis 2015.

    Pour ce qui est du DJ Diskommander, on le connait, entre autres, par les soirées MPU (Mec Plus Ultra). Il joue à ses partys LGBTQ+ endiablés du Plateau. DJ spécialisé dans la house, « Diskommander fera ressortir au KODE son côté techno pur. C’est pour cela qu’il aime les partys KODE, parce qu’il peut se laisser aller dans la techno », ajoute à son tour Stéphane Casselot. Cela fait d’ailleurs trois ou quatre fois qu’il joue pour les KODE. « Lors du dernier KODE prépandémie de COVID, en 2019, c’est justement Diskommander qui était dans la cabine de DJ », rappelle Stéphane Casselot. Reconnu pour ses rythmes house énergiques, Diskommander est de plus en plus recherché pour des événements LGBTQ+ et plus encore.

    En plus de Diskommander et de Manue G, « il y aura un invité surprise », renchérit Marc Labrèque, que seule la clientèle du KODE verra ce soir-là !


    Soulignons que ce party se fait en collaboration avec RÉZO
    Il y a également une nouvelle coopération avec la boutique Mistr Bear par le biais de la vente de billets, qui donne droit à une réduction de 10 % chez Mistr Bear sur la présentation d’un billet KODE. « Nous avons une clientèle d’hommes aux gabarits diversifiés et parfois plus robustes et c’est la même chose pour Mistr Bear, dont les tailles sont fabriquées en fonction de ce type d’homme. C’était donc naturel pour nous de faire ce lien avec la boutique Mistr Bear. On entreprend ici une collaboration qui ira sur le long terme », explique
    Marc Labrèque.

    En plus de ce KODE : FIER, il devrait y avoir une ou deux autres soirées plus tard cette année. « On essaie d’en tenir quatre ou cinq par an », poursuit Stéphane Casselot. « Il ne reste plus beaucoup de ce type de partys à Montréal, axés sur le fétiche et le fétichisme, nous avons donc notre spécificité bien à nous avec les partys KODE. On va d’abord se concentrer sur les festivités de la Fierté et on examinera la possibilité de faire d’autres partys d’ici la fin de cette année, c’est certain. Après avoir été enfermés durant deux ans, les gars veulent sortir, veulent prendre part à des partys et on veut leur donner l’occasion de le faire. »

    Comme c’est l’habitude, notez qu’il y aura un « Dresskode strickt », selon l’orthographe des organisateurs eux-mêmes. Pour entrer, vous devez être vêtus de cuir, de latex, d’un uniforme ou d’un kit sport. 


    INFOS | Epasslive (KODE) epasslive.com
    Ainsi qu’à la boutique Mistr Bear (1336, rue Sainte-Catherine Est, Montréal)
    Ou encore facebook.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité