Mercredi, 8 février 2023
• • •
    Publicité

    Joyce DiDonato de retour à Montréal pour EDEN, une ode musicale à la nature

    Célébrant la majesté, la puissance et le mystère de la nature par une musique et des effets théâtraux aussi saisissants qu’évocateurs, ce tour de force époustouflant de Joyce DiDonato nous fait vivre un périple émotionnel qui aspire à nous faire reconnecter avec la force et la fragilité de la nature, tout en nous poussant à explorer notre place au sein du monde merveilleux et kaléidoscopique qui nous entoure. L’album de Joyce DiDonato, EDEN, est nominé dans la catégorie Meilleur album vocal solo classique pour la 65e édition des GRAMMY Awards, en direct sur CBS le dimanche 5 février 2023.


    Lauréate de plusieurs prix et dotée, aux dires du Times (Londres), d’une voix d’or « d’au moins 24 carats », la mezzo-soprano Joyce DiDonato figure parmi les grandes cantatrices de ce monde, mais aussi parmi les plus théâtrales et les plus imaginatives.

    il Pomo d’Oro

    Survolant harmonieusement quatre siècles de musique — de Gluck, Haendel et Cavalli à Mahler, Ives, ainsi que la création d’une œuvre de Rachel Portman, compositrice britannique primée aux Oscars — Joyce DiDonato sera accompagnée de l’ensemble instrumental original il Pomo d’Oro, dirigé par le violoniste Zefira Valova, l’acteur Manuel Palazzo et une chorale d’enfants de Montréal dans une mise en scène de Marie Lambert-Le Bihan.

    En 2019, Yannick Nézet-Séguin nous avait fait découvrir la grande mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato. Quelques semaines plus tard, il partageait la scène en sol québécois avec la grande cantatrice, son « âme sœur musicale », troquant la baguette pour le piano le temps d’un rare concert. Née à Kansas City et formée dans les meilleurs programmes américains pour jeunes artistes lyriques, la mezzo-soprano Joyce DiDonato est devenue l’une des grandes voix de sa génération.

    Joyce DiDonato – photo Sergi Jasanada


    Récipiendaire de multiples prix et distinctions, dont l’un des plus récents aura été le Laurence Olivier Award for Outstanding Achievement in Opera en 2018, elle s’attire les commentaires les plus élogieux partout où elle se produit, non seulement en raison de sa virtuosité, mais aussi de sa personnalité attachante, de son attitude positive et de sa facilité à communiquer. Si on a pu l’entendre dans des rôles des opéras de Haendel et de Mozart et dans les chefs-d’œuvre du bel canto, elle s’est également produite dans des œuvres de trois compositeurs américains contemporains : Great Scott et Dead Man Walking de Jake Heggie, Resurrection de Tod Machover et Little Women de Mark Adamo.

    Joyce DiDonato Eden – photo Melle Meivogel


    Les spectateurs des retransmissions du Metropolitan Opera ont pu la voir au cours des quelques 10 dernières années dans Il barbiere di Siviglia, Le comte Ory, La Cenerentola et La donna del lago de Rossini, ainsi que dans le pastiche The Enchanted Island, Maria Stuarda de Donizetti, Norma de Bellini et Cendrillon de Massenet. En plus de nombreux enregistrements audio ou vidéo, dont celui, célébré par la critique, de l’opéra rarement joué et enregistré de Berlioz, Les Troyens, on lui doit aussi des disques thématiques parus sous étiquette Erato/Warner, comme Furore : Mad Scenes from Handel Operas, Diva Divo, Drama Queens, Stella di Napoli et In War & Peace : Harmony through Music.


    INFOS | Dimanche 29 janvier 2023 à 16 h à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.
    Billetterie : placedesarts.com ou 514 842-2112

    Présenté par Traquen’Art traquenart.ca

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité