Samedi, 4 février 2023
• • •
    Publicité

    Florent Tanlet : la simplicité désarmante du succès !

    Les communications, que ce soit dans le secteur privé ou public, voilà ce qui branche Florent Tanlet et voilà maintenant qu’il ajoute une nouvelle corde à son arc avec la publication d’un livre où il partage les clés de son succès : Vivre avec passion : oser aller plus loin que rêver !


    Recherchiste pour la télé, directeur de développement pour un cirque, attaché de presse de ministres, de festivals et d’une pléiade d’organismes, de même que président du GRIS-Québec et du Groupe gai de l’Université Laval : tu as une feuille de route très éclectique !
    Florent Tanlet : En fait, j’adore perdre mes points de repère et m’ajuster à vitesse grand V. Ça peut sembler essoufflant, mais c’est tout au contraire exaltant ! J’ai ainsi tant appris sur le cinéma, la voile, le tourisme, le droit, l’éducation ou les relations internationales. Évidemment, entre le public et le privé, il y a un monde, mais également beaucoup de points de convergence. Pour le politique, on oublie trop souvent que la grande majorité des élus veulent faire avancer les choses et non le contraire. Il y a un travail de moine derrière chaque décision. À titre personnel, je ressens une grande fierté en songeant qu’il y a une part de moi derrière les modifications de la Loi sur les normes du travail. Du côté de la culture, ce qui me fascine c’est cette capacité à générer des émotions puissantes. Mais, un peu comme pour le politique, il y a les artistes qui occupent le devant de la scène et ceux qui œuvrent dans l’ombre.

    Ton livre porte sur l’accomplissement personnel : cette philosophie t’habite depuis longtemps ?
    Florent Tanlet : J’ai toujours voulu prendre des risques : essayer, réussir ou échouer, me relever et avancer de nouveau. Je ne suis expert dans rien, mais j’ai du plaisir dans toutes ces passions qui font du bien au cœur et à l’esprit. L’objectif de mon livre est de présenter ce qui m’anime, à travers la face cachée de certaines personnalités. David Bernard pour les voyages, Nicolas Bégin pour la danse, Pierre Jobin pour l’aviation ou le jeune rameur Joseph Gagnon dont l’histoire est remplie de rebondissements. Et plusieurs autres : Claude Bégin, Maud Ankaoua, Mario Jean ou Christine Michaud, qui a d’ailleurs rédigé la préface. Le fil d’Ariane, c’est d’illustrer que c’est bien souvent au détour de l’ordinaire que se rencontre l’extraordinaire !

    Ta démarche s’articule autour de quatre axes : 1) Se dépasser ; 2) Trouver la flamme intérieure ; 3) Agir ; et 4) Faire de sa passion, son emploi.
    Florent Tanlet : La vie peut être très courte et il faut savoir la prendre à bras le corps pour en profiter. Comme le soulignait un ami : « Le bonheur, c’est comme le sucre à la crème : si tu en veux, il faut que tu en fasses ». On a tous soif d’apprendre, de découvrir, de vivre de nouvelles expériences et de profiter de la vie, mais il faut parfois se donner un petit coup de pied au derrière pour que le déclic se produise. Mon but est d’offrir des outils et des idées pour que chacun puisse embrasser une passion qui le fera sentir encore plus vivant. Au fil des pages, c’est donc un accompagnement pour identifier ce qui nous fait vibrer, en se lançant des défis pour vaincre ses peurs et passer à l’action.

    C’est une philosophie que tu as appliquée, avec ton amie Andrée Martin, face à un désir de paternité.
    Florent Tanlet : Oui, la coparentalité vient avec son lot de défis, mais quand ce rêve d’avoir un enfant devient réalité, la Terre s’arrête de tourner pour un instant. Nous avons traversé de longues et difficiles épreuves, notamment à travers de multiples essais, et tout le stress qui s’ensuit, mais aujourd’hui notre petite louve vient tout juste de fêter son premier anniversaire. Je vis chaque moment avec elle à fond. Mon conjoint a également deux enfants en coparentalité et on vit donc un contexte de famille élargie assez intense, mais toujours extrêmement riche !

    Quels sont tes prochains rêves ?
    Florent Tanlet : Voyager en famille, puisque c’est ce qui permet de s’ouvrir sur le monde, de découvrir l’autre dans toutes ses surprenantes complexités. C’est d’ailleurs très souvent dans ce contexte qu’on se donne le droit de vivre des expériences nouvelles !

    INFOS | Vivre avec passion : oser aller plus loin que rêver / Florent Tanlet, préface de Christine Michaud. Brossard : Un monde différent, 2022. 224 p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité