Jeudi, 13 juin 2024
• • •
    Publicité

    Ziggy Stardust de retour pour le 50e anniversaire d’Aladdin Sane 

    L’emblématique alter ego scénique de David Bowie, Ziggy Stardust, sera de retour le 14 avril prochain à l’occasion du 50e anniversaire de l’album Aladdin Sane. L’opus mettant en vedette l’extraterrestre androgyne aux cheveux rouges sera réédité en version vinyle de collection pour le plus grand plaisir des fans du chanteur britannique.

    Le jubilé d’or d’un chef-d’œuvre musical
    Originalement paru le 20 avril 1973, Aladdin Sane célébrera son 50e anniversaire avec la sortie de deux éditions limitées rééditées en vinyle. La première version proposera une édition half-speed mastered qui procure une qualité sonore plus élevée pour certaines fréquences. La seconde prendra la forme d’un disque image arborant le célèbre buste de Ziggy Stardust sur fond blanc. Toutes les chansons de la version originale de l’album se retrouveront sur cette édition spéciale, incluant la très populaire The Jean Genie. Vendu à près de cinq millions d’exemplaires, Aladin Sane est l’un des albums les plus populaires de David Bowie. Braquant les projecteurs sur Ziggy Stardust et son célèbre éclair rouge et bleu sur le visage, l’album a marqué l’imaginaire collectif et catapulté le chanteur londonien au rang de grande vedette mondiale.

    L’ascension et la chute de Ziggy Stardust
    L’un des personnages les plus percutants de l’histoire du rock, Ziggy Stardust, a fait sa toute première apparition publique le 10 février 1972. L’Éphémère Martien est né du désir d’intégrer costumes, maquillages et mises en scène à la tournée Ziggy Stardust Tour de 1972-1973 afin d’en faire une offre théâtrale complète. Présent sur les albums The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars (1972) et Aladdin Sane (1973), Ziggy Stardust a présenté sa dernière prestation en juillet 1973. Pilier de l’ère glam rock, le personnage a exercé une influence décisive sur ce que le genre allait devenir, contribuant même à mettre au monde des artistes comme Marilyn Manson aussi tard qu’à la fin des années 90. Le look androgyne et exubérant de Ziggy Stardust, brouillant volontairement les limites de la binarité, a contribué à aborder les thèmes de la diversité et de la libération sexuelle pour toute une génération. Occupant une place spéciale dans le cœur de la plupart des drag queens, Ziggy Stardust pourrait facilement être identifié comme l’un des personnages les plus influents de la culture LGBTQ mondiale.

    David et le Québec
    Ziggy Stardust n’aura jamais foulé les planches de la métropole. Toutefois, son créateur a tout de même performé onze fois à Montréal et trois fois à Québec, en plus d’enregistrer son album Tonight (1984) dans le studio d’André Perry dans les Laurentides. Bowie a également choisi Montréal comme toute première destination pour ses tournées Diamond Dogs, en 1974, ainsi que A Reality, en 2003. Il a aussi arrêté son choix sur les villes de Québec et de Montréal pour les deux premiers spectacles de sa tournée Sound+Vision en 1990. Le chanteur a performé deux soirs de suite au Forum pour sa tournée Serious Moonlight (1983) et deux soirs consécutifs au Métropolis pour la tournée Earthling en 1997. Par ailleurs, il a rempli le Stade olympique lors de sa tournée Glass Spider, en août 1987, rejoignant le très sélect cercle des artistes qui peuvent se vanter d’un tel exploit.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité