Samedi, 25 mai 2024
• • •
    Publicité

    Un important groupe de défense des droits LGBTQ chinois annonce cesser son activité

    Le centre LGBT de Pékin, l’une des principales organisations de défense des droits de cette communauté en Chine, a annoncé le 15 mai cesser son activité.

    Le centre LGBT de Pékin, l’une des principales organisations de défense des droits de cette communauté en Chine, a annoncé lundi cesser son activité.

    L’organisation, fondée en 2008, se donnait pour mission de fournir à la communauté LGBT locale des services de santé mentale, des ressources médicales et un soutien social.

    « Nous avons le regret de vous informer qu’en raison de circonstances imprévisibles, le Beijing LGBT Center cesse ses activités aujourd’hui », a déclaré le groupe de défense dans un communiqué.

    Le Centre était également connu pour ses travaux de recherche et pour avoir développé des réseaux d’experts, sur lesquels il s’appuyait pour faire connaître les difficultés rencontrées par les personnes LGBT en Chine.

    Les autorités chinoises ont dépénalisé l’homosexualité en 1997, mais le mariage entre personnes du même sexe n’est pas reconnu et la stigmatisation sociale reste largement répandue.

    Après une période de détente dans les années 2000 et 2010, la communauté LGBT a été réprimée ces dernières années, les sociétés universitaires et les marches des fiertés ayant disparu les unes après les autres.

    Jinghua Qian, journaliste indépendant et expert des questions homosexuelles en Chine, a déploré mardi la fermeture du LGBT Center de Pékin, évoquant une situation “terriblement, terriblement triste”.

    « Le Centre LGBT+ de Pékin joue un rôle essentiel dans la défense des homosexuels et le bien-être social en Chine. Il s’agissait en fait de la dernière grande organisation de longue date à subsister après les vagues de répression qui ont anéanti tout le reste », a écrit M. Qian.

    La marche des fiertés de Shanghai, qui était autrefois la plus grande célébration annuelle de la communauté LGBTQ dans le pays, a annoncé en 2020 qu’elle ne se tiendrait pas cette année-là et n’a plus eu lieu depuis.

    Les films et les émissions de télévision présentant des histoires d’amour entre personnes de même sexe ne sont pas autorisés en Chine et, au début de l’année dernière, l’application de rencontres Grindr a été retirée des plateformes de téléchargement.

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité