Lundi, 22 avril 2024
• • •
    Publicité

    Survol de la programmation extérieure du Festival International de Jazz de Montréal

    Macy Gray, DOMi & JD Beck et plusieurs autres s’ajoutent à la programmation extérieure ! 

    La grande Macy Gray en spectacle de clôture. Toujours pleine de surprises, l’éclectique chanteuse, compositrice et actrice Macy Gray revient en pleine forme plus de 20 ans après la sortie du tube I Try avec un album inspiré, The Reset, enregistré avec la complicité d’un nouveau trio, le California Jet Club. Bien qu’elle n’ait cessé d’écrire des chansons d’amour, Gray livre certaines de ses chansons les plus sérieuses et les plus poignantes sur ce disque qu’elle nous présentera sur la Scène TD.

    Samedi 8 juillet 2023, 21 h 30
    Domi & JD Beck, figures de la révolution jazz en cours, fouleront la grande scène 1 an exactement après leur premier concert au Festival dans un Club Soda bondé. Le premier album tant attendu du duo, sorti l’an dernier sur le nouveau label d’Anderson .Paak, APESHIT, est une tentative de mettre en bouteille sa magie loufoque et toute sa virtuosité. Parions que sur la scène, sa musique d’une grande complexité harmonique prendra toute sa mesure !

    Mardi 4 juillet 2023, 21 h 30
    JD McPherson en première partie de Robert Plant & Alison Krauss. Originaire de l’Oklahoma, connu pour sa voix puissante et son style de musique qui se veut un clin d’œil au R&B des années 1940 et au rock & roll des années 1950, JD McPherson a tracé son propre chemin sur les scènes roots et américana. Il s’avérait donc un complément parfait à la prestation de Robert Plant & Alison Krauss, dont il assurera la première partie.

    Une liste de talents locaux qui s’allonge !
    Le FIJM s’est toujours fait une joie de mettre les artistes locaux à l’avant-plan et cette édition 2023 ne fait pas exception ! En voici quelques-uns à (re)découvrir : le groupe Valaire mettra le feu à la Scène Rio Tinto avec les pièces dansantes et aériennes de son cinquième album studio, Jazz futon, paru en février dernier et sur lequel il revient à ses racines jazz.  

    Ensemble à géométrie variable qui réunit les plus grands interprètes du jazz d’ici, l’Orchestre national de jazz de Montréal ravira la foule réunie devant la Scène Rogers.  

    Le compositeur et guitariste canadien Tim Brady animera pour sa part la Grande-Place du Complexe Desjardins avec le spectacle Instruments of happiness – Les 100 guitares au FIJM  accompagné de ses acolytes Simon Duchesne, Jonathan Barriault, Françis Brunet-Turcotte, d’un orchestre, de 16 guitaristes professionnels et de 84 guitaristes amateurs. Encore cette année, le Club Montréal TD présentera chaque soir dès 19 h le spectacle d’un artiste local. À surveiller : HAWA B, projet solo de la Montréalaise Nadia Hawa Baldé, part le bal ; le lendemain, Tina Leon, alias Marie-Christine Depestre, chantera ses pièces oscillant entre la soul et le R&B; « Across the Room, deuxième album de Gabrielle Shonk, est le disque folk-pop qu’on espérait et qui figurera sans doute dans le palmarès du meilleur de 2023 » écrivait La Presse en février dernier; à votre tour de tomber sous le charme dans le cadre de cette série. Accompagné de son band, la prêtresse montréalaise du rap SLM nous fera ses découvrir ses nouvelles chansons d’inspiration R&B.  

    Des artistes internationaux qui valent le détour !
    Plusieurs nouveaux artistes internationaux se sont rajoutés à la programmation. Parmi ceux-ci, notons la jeune et sensationnelle batteuse israélienne Roni Kaspi, en formule trio, qui tente d’amalgamer les sons jazz du passé et du futur.

    Figure centrale de la scène musicale indépendante diversifiée de Los Angeles, Kieferfusionne dans son art plusieurs déclinaisons de la musique noire américaine, du jazz au R&B en passant par le hip-hop et l’électronique.

    Créé à Brooklyn en 2014, Sungazer est un groupe de nu jazz formé du bassiste Adam Neely et du batteur Shawn Crowder. Le duo nous présentera son mélange unique de  jazzfusion percutant, de 8-bit, de rock progressif et d’EDM. La chanteuse, productrice et multi-instrumentiste barcelonaise Neï Lydia, alias Bikôkô, drape des mélodies vocales soyeuses et à moitié chuchotées sur des rythmes circulaires, des chants d’inspiration tanzanienne et un riche collage de sons influencés par la néo-soul couvrant les trois dernières décennies. Genevieve Artadi est une chanteuse, compositrice et productrice basée à Los Angeles. Moitié du duo de funk électronique KNOWER, on la connaît pour ses collaborations avec Pollyn, Electromagnets. Accompagnée de Louis Cole, Pedro Martins et Chiquita Magic sur scène, elle nous présentera les pièces de son deuxième album solo, Dizzy Strange Summer, qui amalgame le jazz, le psychédélisme, la bossa nova et l’électronique d’avant-garde.

    Formé en 2004, Snarky Puppy est devenu avec les années un super-groupe à géométrie variable d’une quarantaine de musiciens. En plus du fondateur Michael League (basse, oud, percussions), les musiciens Bobby Sparks II (claviers), Zach Brock (violons) et Jason « JT » Thomas feront le voyage vers Montréal. À ne pas manquer également : le Français Ko Shin Moon qui témoigne de l’effervescence actuelle de la scène jazz internationale. À la croisée des chemins entre les cordes orientales traditionnelles et les machines à musique électronique, il crée des mélodies qui semblent issues d’un autre monde, là où le psychédélisme rencontre le space disco. 

    INFOS | Le Festival International de Jazz de Montréal se déroulera du 29 juin au 8 juillet 2023 dans le Quartier des spectacles !

    Pour plus d’infos :  https://www.montrealjazzfest.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité