Mercredi, 18 mai 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresLe vaisseau de pierre

    Le vaisseau de pierre

    C’est au cours d’un voyage à Paris que l’univers de Harry s’écroule sous ses pieds. Sa mère y apprend en effet qu’elle est atteinte d’un cancer qui pourrait s’avérer fatal. Pendant les deux années suivantes, celui-ci tiendra une chronique des événements ainsi que des sentiments que cette tragédie a introduis dans son existence. 

    Harry est partagé entre le chagrin inhérent au départ inéluctable de sa mère et la colère face au refus obstiné de cette dernière de reconnaître l’existence de son homosexualité : leur relation et donc empreinte des tensions inhérentes à ce conflit.

    Cette dualité agitera leur relation pendant ces deux années alors même que Harry contemple la progression de la maladie, puis la déchéance qui s’installe peu à peu chez celle qu’il avait toujours perçu comme une forteresse inexpugnable.

    Une écriture minutieuse, presque proustienne tant elle s’attarde dans l’analyse des moindres détails, du plus petit frisson. On pourrait s’attendre à un roman sombre alors qu’au contraire, celui-ci semble presque lumineux dans son évocation des petits bonheurs qui prennent soudain toute leur importance.

    Impossible également d’éviter les règlements de compte qui doivent se faire malgré l’imminence du départ ou, peut-être, en raison de la proximité de celui-ci.

    Un roman d’une grande sobriété et d’une grande délicatesse. Un tombeau érigé par Andrew Solomon à la mémoire de sa mère, puisque cette dernière en inspira directement la trame.

    Une très belle lecture!

    Le vaisseau de pierre / Andrew Solomon. Paris : Albin Michel, 2002. 371p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Le cousin

    The Night Listener

    Publicité