Mercredi, 29 juin 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresDe profond l’amour

    De profond l’amour

    Un ovni littéraire d’un auteur énigmatique portant le pseudonyme de Bowen Moon. Qui est-il?Difficile à savoir puisqu’on ne retrouve, pour ainsi dire, rien à son sujet à l’exception de brèves indications concernant la publication de l’ouvrage.

    Le récit débute alors que le narrateur, Nathaniel, âgé de douze ans, relate la fascination qu’il ressent à la vue de son frère, Comen, ayant lui-même 29 ans bien sonnés. Parangon de masculinité et de douceur, son aîné éveille en lui la conscience du désir qu’éveillent tant le corps que la simple présence d’un homme.

    C’est au détour d’une querelle d’écoliers que son regard croise celui de Binders, un fier-à-bras qui s’en prend aux moutons noirs de l’école et embrasse les filles, l’une après l’autre, au creux de baisers fougueux. Il suffit cependant de cette simple œillade pour que Binder lui offre un premier baiser.

    Le roman nous fait partager chacune des années partagées par les deux hommes, les bonnes comme les mauvaises, jusqu’à ce que Nathaniel célèbre lui-même ses 29 ans et qu’il émerge, finalement, adulte et prêt à prendre certaines décisions capitales.

    Il est difficile de résumer le canevas de ce récit qui ne tient qu’en peu d’événements d’importance. En fait, l’essentiel tient aux émotions partagées par les deux personnages qui se révèlent étonnamment tangibles entre les mains de l’auteur.

    Celui-ci fait preuve d’un talent littéraire certain, mais c’est surtout sa technique d’écriture qui fascine. Les mots et les phrases semblent souvent précipités par l’utilisation d’une rédaction de type télégraphique toutefois gentiment mariée à des passages d’une grande poésie.

    Alors que le tout pourrait s’avérer lassant, l’ensemble se révèle, au contraire, poignant, voir bouleversant. S’il s’agit d’un premier roman, la maîtrise dont il fait montre est, sans aucun doute, aussi déconcertante qu’éblouissante.

    Une œuvre et un auteur à découvrir!   

    De profond l’amour / Bowen Moon. Lille : The Book Edition, [2014]. 136p. (Plumes au bout des doigts)

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité