Mardi, 28 juin 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresLife with Archie

    Life with Archie

    Décidément, rien ne va plus dans l’univers d’Archie : alors que dans Afterlife with Archie, il affronte des morts-vivants; dans Life with Archie, c’est plutôt la mort elle-même auquel il fait face.

    La série fut publiée de 1958 à 1991 et déjà, à cette époque, les aventures évoquées y étaient plus sérieuses que dans les autres titres sans cependant ne jamais créer de vague. En 2010, Paul Kupperberg décide d’y redonner vie, mais à travers un angle inattendu : le mariage de notre héros et ses conséquences.

    Pour ce faire, deux réalités sont explorées simultanément : AMV (Archie marie Véronica) et AMB (Archie marie Betty). Dans chacun, le mariage n’est pas parfait, mais le couple s’emploie à résoudre les conflits qui se présentent.

    Quelques éléments communs cependant : Jughead achète le resto de Pop avec sa copine, Midge; Kevin Keller est blessé au Moyen-Orient et revient à Riverdale où il épouse son physiothérapeute, Clay Walker; Clay est blessé alors qu’il s’interpose durant un cambriolage; Kevin décide alors de se présenter comme sénateur avec une plateforme axée sur le contrôle des armes à feu; un tueur s’en prend à la population LGBT et échappe toujours à la police.

    Tous ces événements se concluent par l’élection de Kevin Keller au Sénat et la tenue d’une soirée-bénéfice, au resto de Jughead, pour amasser des fonds pour les victimes blessées par le tueur. Ce qui nous amène au no 36 qui est commun aux deux univers et où l’auteur fait preuve d’ingéniosité en ne présentant jamais clairement qui est la femme qu’Archie a épousée puisque l’une des deux réalités est évidemment une fiction.

    Lors de la soirée, le tueur tente d’abattre Kevin Keller, Archie s’interpose et meurt transpercé par une balle. Il adresse une dernière phrase aux deux femmes qui le contemple, bouleversées, en jurant tout son amour à celle, la seule, qu’il a toujours aimée.

    Le récit débute par un panneau où l’on observe le premier milk shake partagé par Betty, Veronica et Archie et par un dernier qui nous le présente renversé : symbole d’une innocence fracassée, la fin d’une époque et un avenir où l’ordre des choses est à jamais bouleversé.

    Sans aucun doute, un moment fracassant pour Archie Comic Publications qui prouve ainsi à quel point ils sont au diapason d’une société résolument moderne. Un regard touchant sur des personnages que l’on pensait pourtant connaître sur le bout des doigts. 

    Life with Archie, no 36 / Paul Kupperberg. New York : Archie Comic Publications, 2014. 46p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité