Samedi, 27 novembre 2021
• • •
    Publicité

    Le Mouvement Desjardins : Un allié qui s’impose

    Au printemps dernier, l’exposition «Les alliés s’exposent» présentait au Complexe Desjardins l’édition québécoise de la série «Les couples imaginaires» du photographe Olivier Ciappa. Des personnalités québécoises du monde artistique et des médias se sont prêtées au jeu pour le temps d’une photo illustrant des couples de gais et des couples de lesbiennes. On pouvait y découvrir la scénariste Micheline Lanctôt en compagnie de la comédienne Andrée Lachapelle, ou encore Guy A. Lepage endormi dans les bras de Danny Turcotte.

    Une exposition qui a rencontré un immense succès. Derrière, il y a le Mouvement Desjardins, en partenariat avec la Fondation Émergence, le Musée des Beaux Arts de Montréal et le Consulat de France à Montréal. L’institution financière qui n’en est pas à sa première collaboration avec des groupes LGBT cherchait depuis longtemps à s’investir dans un projet d’envergure et de qualité qui témoignerait de son ouverture à la diversité sexuelle.

    Guy A. Lepage et Dany Turcotte – Les Couples imaginaires

    Le Mouvement Desjardins, à travers son comité LGBT contribue à la tenue d’événements d’organismes LGBT. La Fondation Émergence, les différents GRIS ont pu compter sur l’institution financière. L’engagement auprès de l’exposition Les couples imaginaires constitue une avancée importante. Vice-président principal du Mouvement Desjardins, Martin Brunelle, a été celui qui, séduit, par le projet a aidé à sa concrétisation à Montréal. «Nous sommes impliqués depuis longtemps de façon ponctuelle, mais on cherchait à marquer notre présence de façon plus soutenue et pas seulement au moment de la semaine de la Fierté ou pendant le défilé, explique Martin Brunelle, et de se démarquer avec quelque chose qui corresponde à l’image et à la mission du Mouvement Desjardins, proche de nos valeurs et porteuse d’émotions et bien évidemment de qualité».

    Martin Brunelle, Vice-président principal du Mouvement Desjardins

    L’exposition Les alliés s’exposent qui a connu un grand succès en Europe rencontrait les attentes du Mouvement Desjardins. «C’était une première en Amérique du Nord, et on a embarqué, continue le vice-président principal, nous avons été séduit aussi bien par le projet que par l’organisation et la réalisation de l’événement ainsi que par les différentes activités, vernissages, lancement au Musée des Beaux-Arts, un ensemble parfait pour ce que nous voulions montrer».

    Pour ce gestionnaire, trop souvent on s’adressait aux membres d’une communauté, aujourd’hui, c’est à chacun et à chacune qu’il faut s’adresser, qu’il faut toucher au coeur pour faire évoluer les mentalités. Contrairement à ce qui s’est passé en France, Les Alliés s’exposent n’a pas été vandalisé par des ajouts de peinture ou d’inscriptions homophobes. Ce qui prouve, encore une fois, l’ouverture de la société québécoise. Un constat qui réjouit Martin Brunelle. «Il n’y a eu aucune résistance de la part de nos membres ou du public. Lors des activités où les employés du Mouvement Desjardins étaient conviés, je me suis rendu compte à quel point les gens étaient touchés par l’émotion devant les photos de ces couples. Je crois que l’amour touche tout le monde, qu’importe que ce soit un couple d’hétérosexuels, un couple d’hommes, ou un couple de femmes. Bien sûr, tout n’est pas gagné, il y a encore des gens fermés à ces réalités mais ils ne se manifestent pas comme dans d’autres pays. Je suis à peu près sûr qu’aucune grande entreprise connue en Europe ne pourrait s’engager de la même façon que nous l’avons fait, il y aurait tout de suite une polémique qui s’installerait. Ce n’est pas le cas au Québec, et le succès de l’événement le prouve”.

    Les alliés s’exposent – Couples imaginaires au Complexe Desjardins

    L’inclusion, refléter la diversité quelle soit culturelle, religieuse ou sexuelle, correspond à la vision du Mouvement Desjardins mais qui ne s’adresse pas uniquement à ses membres. «On souhaite aussi montrer que si quelqu’un de la communauté LGBT veut travailler à l’intérieur du Mouvement Desjardins, il est le bienvenu parce qu’on encourage la diversité. Compte tenu de la démographie, on sait qu’il y aura bientôt beaucoup plus de demandes que d’offres. Pour nous, toute forme de talent apporte une force et une richesse supplémentaires au groupe. Si quelqu’un de la communauté LGBT veut travailler à l’intérieur du Mouvement, il est le bienvenu, il est valo-risé et on encourage la diversité. On soutient cela. Nous sommes à la recherche de talents, la demande va devenir plus forte que l’offre. Toute forme de talent apporte à la force du groupe, quelle que soit l’appartenance culturelle, le genre, l’orientation sexuelle, ou la religion. C’est une forme de richesse pour voir les choses différemment et apporter une autre façon de voir.»

    Enfin, le Mouvement Desjardins souhaite inscrire son engagement dans la durée, et son vice-président principal est donc à l’affût d’une nouvelle proposition pour 2016 si elle rencontre les valeurs du mouvement coopératif, qu’elle soit de qualité et de bon goût. Avis donc aux intéressés, qui recevront l’attention de l’institution financière.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité