Mardi, 16 août 2022
• • •
    Publicité

    Prom Queen : Une comédie musicale contre la bêtise

    Marc Hall voulait aller au bal des finissants avec son chum. Le tollé occasionné par le refus de son école a déchaîné les passions et donné raison au jeune gai. Une histoire vraie émouvante qui fait l’objet d’une comédie musicale au Centre Segal ce mois-ci.

    Après Belles-Sœurs, The Apprenticeship of Duddy Kravitz et Funny Girl, le Centre Segal propose Prom Queen, en première mondiale! Fondée sur des faits qui, en leur temps, défrayèrent la chronique jusqu’à la Cour suprême, «l’une des plus grandes manchettes de l’histoire canadienne prend maintenant la forme d’une comédie musicale», annonce le Centre Segal. Prom Queen raconte l’histoire incroyable, mais véridique de Marc Hall qui est allé devant les tribunaux pour défendre son amour contre la Commission scolaire catholique.

    Cette comédie musicale est le fruit d’une équipe 100 % canadienne. «Plus qu’une comédie musicale, on parle ici de théâtre musical où l’aspect dramatique est important», corrige Katee Julien, la seule Québécoise francophone de cette production. «Il y a des moments plus difficiles où l’interprétation tient toute la place au-delà de la musique et du texte. On commence les répétitions le 3 octobre jusqu’à la première le 27», poursuit-elle. «On fait ça à “l’américaine”, selon un horaire très chargé du matin au soir pendant plus de 3 semaines. On a déjà reçu la partition. L’objectif est d’avoir le temps nécessaire pour bien la connaître afin de se détacher du texte et de la musique pour mener l’interprétation plus loin.»

    Un magnifique rôle de mère

    Katee Julien interprète Emily Hall, la mère de Marc (joué par Alessandro Costantini). «Le scénario est romancé, mais mon personnage musical reste proche du personnage interprété par Marie Tifo dans le film de John L’Écuyer (La Reine du Bal, 2004). C’est une mère qui, contre toute attente, défendra son fils malgré ses convictions religieuses. Cette mère est un pilier.»

    Katee Julien interprète Emily Hall – Prom Queen

    «Je suis extrêmement honorée de jouer et chanter ce personnage qui va au-delà de ses croyances par amour pour son fils», poursuit Katee. «Pour nourrir l’interprétation du rôle, même si je n’ai pas d’enfant, c’est ma façon de contrer l’injustice, parce que cette histoire vient me chercher au plus profond de mon âme. Dans mon entourage et en particulier dans la colonie artistique, je connais plusieurs LGBT qui ne l’ont pas encore dit à leur famille par peur du rejet et de l’éloignement. C’est pour moi un non-sens en 2016! Et malheureusement ça va durer encore…»

    «C’est mon premier projet entièrement en anglais; mon petit Broadway à moi!», s’en-thousiasme la chanteuse. Katee Julien a grandi dans le jazz et le swing du Big band de son père, le chef d’orchestre Roland Martel, avec qui elle chante dès l’âge de 10 ans. Avec trois albums à son actif, elle a assuré les premières parties de Charles Aznavour, puis de Mario Pelchat et participé à plusieurs opéras rock comme Roméo et Juliette, Les Misérables, ou Sweeney Todd. Son interprétation des chansons d’Édith Piaf a fait lever la salle du Laurie Beeckman Theater de New York, devenant la première Canadienne francophone à s’y produire. Le public montréalais a eu l’occasion de l’entendre récemment chanter les rôles de Miss Corry et Mrs Laark dans Mary Poppins cet été.

    «Prom Queen» du 27 octobre au 20 novembre au Centre Segal des arts de la scène, 5170, Chemin de la Côte-Sainte-Catherine à Montréal. Réservations au 514 739-7944, ou sur www.segalcentre.org

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité