Mercredi, 23 juin 2021
• • •
    Publicité

    Hosanna : le retour d’un grand classique

    Produit par Ensemble – Compagnie Théâtrale LGBTQ, «Hosanna», le classique de Michel Tremblay sera présenté à La Comédie de Montréal, du 12 au 22 mai après une première à L’Ôtre Zone de Sherbrooke, le 8 mai.

    L’argument de cette pièce en deux actes raconte l’histoire tragi-comique d’un rêve brisé: Claude Lemieux, alias Hosanna, croit réaliser le rêve de sa vie en se travestissant en Elizabeth Taylor dans le film Cléopâtre. Profondément blessé par un mauvais tour des autres travestis, il fait un triste retour sur lui-même, sur son amant Raymond (Cuirette) et sur le monde clinquant dans lequel ils vivent.

    «Écrite en 1973, la pièce de Michel Tremblay reste curieusement d’une grande actualité», explique le comédien Marc-André Leclair qui interprétera Hosanna. «On y parle de la différence de genre, de l’identité de genre, des stéréotypes LGBTQ+, d’un couple de mâles alpha, mais aussi d’un couple gai au bord de la crise de nerfs, voire de l’éclatement, une marmite sous pression et son couvercle qui saute», image-t-il. «Des sujets très actuels en fait…»

    L’explosion des non-dits
    «Tout en respectant le contexte des années 70 lors de la création de la pièce», complète le metteur en scène Jean-François Quesnel. «On a décortiqué tous les mots de cette relation dans un couple qui ne se parle pas et dont un évènement va faire exploser les non-dits, et beaucoup d’amertume au travers d’une confrontation à la fois drôle et cruelle entre deux amants arrivés au bout de leurs illusions.»

    Des propos repris par Jacob Lévesque, qui jouera Cuirette: «On veut jouer sur l’authenticité», dit-il. Dans le cadre de cette entrevue à trois voix, Jean-François, Marc-André et Jacob racontent ces deux personnages, chargés chacun d’un vécu à la fois commun mais aussi individuel, quand la pièce commence… Et se déverse devant le public en le prenant à témoin. «Il fallait donc entrer dans cet univers d’un couple en déclin en quelque sorte…»

    Un rôle de composition
    Dans le rôle-titre, on ne présente plus Marc-André Leclair que beaucoup connaisse et apprécie sous les traits de Tracy Trash, drag-queen de talent et improvisateur hors-pair. Sauf que là, c’est le comédien, Leclair Marc André, qui déploiera tous ses talents en incarnant le destin douloureux de Claude, travesti, et coiffeur de son métier.

    Il s’agit pourtant bien d’un vrai rôle de composition, beaucoup plus qu’on pourrait le croire quand on lit la partition textuelle de Michel Tremblay. Parce que l’écriture de cette pièce, son rythme, son déroulement, son joual et le récit des atermoiements d’Hosanna et Cuirette ont toutes les formes d’un opéra sans musique… si ce n’est celle des mots et de la langue de Tremblay!

    Jacob Lévesque, quant à lui, a fait ses débuts sur scène, à Dolbeau-Mistassini, dans le Nord du Lac Saint-Jean. Il cumule depuis plus d’une dizaine d’années une solide expérience sur les planches avec des troupes et des compagnies théâtrales du Saguenay-Lac-Saint-Jean (Quatre Planches, Mic-Mac, La Rubrique, la Ligue d’Impro. Dolmissoise, etc.) et le Théâtre du Veau vert qu’il a fondé avec Mélanie Saint-Germain.

    Confinement créatif
    «Le duo constitué de Marc-André et Jacob Lévesque, fait preuve d’une grande force, et d’une profonde justesse dramatique», affirme Jean-François Quesnel. Les conditions sanitaires imposées par la pandémie et le confinement ont généré chez les trois artistes des liens d’amitié très forts: «nous avons travaillé en bulle « familiale » en respectant toutes les directives sanitaires entre le masque, la distance, etc., pendant les répétitions. Et il en sera de même lors des représentations en présentiel», insiste le trio.

    En effet, les deux salles de spectacle les appliqueront lors de la première à L’Ôtre Zone de Sherbrooke le samedi 8 mai à 16h30, puis à la Comédie de Montréal du 12 au 22 mai, à 17h en semaine et 16h30 le samedi.

    «Hosanna», de Michel Tremblay, par Jean-François Quesnel avec Marc-André Leclair et Jacob Lévesque sur une scénographie d’Éric Charest.

    L’Ôtre Zone de Sherbrooke, le 8 mai, et La Comédie de Montréal du 12 au 22 mai. Notez qu’il n’y aura pas de représentation virtuelle et différée. Infos et billets:

    lepointdevente.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité