Mercredi, 8 Décembre 2021
• • •
    Publicité

    Israël déclassifie enfin la transidentité des maladies mentales

    Deux ans après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Israël a reconnaît enfin qu’être transgenre ne relève pas d’un trouble mental. 

    De nouvelles directives, rédigées par le ministère israélien de la Santé après trois ans de consultation avec les organisations LGBT et transgenres, définissent comment les hôpitaux et les établissements de santé doivent traiter les personnes transgenres. 

    Les directives stipulent qu’ils doivent avoir au moins un membre du personnel formé à la sensibilisation aux trans, utiliser les pronoms corrects d’une personne trans quel que soit le sexe figurant sur leurs documents officiels et fournir des installations unisexes lorsque cela est possible tout en permettant aux personnes transgenres d’utiliser des espaces sexués conformément à leur identité de genre.

    Les textes indiquent également que les soi-disant «thérapies de conversion» qui tente de changer l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne n’a aucun fondement éthique ou professionnel, et confirme qu’être trans n’est pas un trouble psychologique.

    «Les personnes de ce groupe de population courent un risque élevé de subir des violences physiques et verbales, de la discrimination dans l’emploi et un manque d’accès aux ressources publiques étant traitées comme des parias sociaux, ce qui peut aggraver la détresse psychologique et conduire à un taux élevé de troubles et maladies», poursuivent les directives.

    Ella Amest, codirectrice générale du groupe de défense des trans Ma’avarim, a déclaré que les nouvelles directives sont «une étape importante et significative pour la communauté et pour le système de santé». 

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité