Mardi, 28 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Édition Queer de Sticky Rice

    Déboulonner le mythe que la minorité asiatique est homogène ou encore aborder des sujets parfois considérés comme tabous dans les communautés asiatiques, voilà ce que le webzine Sticky Rice, lancé en pleine pandémie l’an dernier, se propose de faire.

    C’est un médecin, résident en psychiatrie à l’Université McGill, Viet Tran, qui en a eu l’idée et qui en est le rédacteur en chef. Il a fait un appel à tous sur les réseaux sociaux et plus de cent personnes ont collaboré à l’élaboration des deux premières éditions du webzine qui compte présenter chaque année deux numéros portant sur des thèmes précis, en plus de publications ponctuelles sur le web et sur Instagram. Le deuxième volume de Sticky Rice, paru le 20 janvier dernier, aborde la représentation queer asiatique dans le Québec et le Canada d’aujourd’hui. L’épanouissement personnel est au centre de cette exploration collective de la diversité sexuelle et de genre, à travers un dialogue intime portant sur le vécu de différents Canadiens d’origine asiatique.

    En approfondissant la complexité de l’univers oriental, cette édition explore le lien émotionnel entre identité queer et expérience asiatique-canadienne à travers des essais, des photographies et des vidéographies. Quatorze écrivains et une cinquantaine de personnes ont collaboré à cette édition dont l’idée est de bouleverser le statu quo en mettant de l’avant les expériences de ceux et celles qui ont trop souvent été aliénés par la culture et le contexte social. À la lecture de cette édition, il est clair que la communauté asiatique est très diversifiée de par ses origines ethniques et culturelles différentes, bien qu’elle soit souvent vue par la majorité comme étant monolithique et homogène.

    Le premier numéro a été publié en anglais seulement et on ne trouve qu’un texte en français dans le second, mais le magazine est voué à devenir bilingue prochainement. 

    NOTE : Dans l’univers gai le terme Sticky Rice (qui fait référence au riz collant ou riz doux consommée en Asie), est l’expression qui désigne un asiatique sexuellement attiré par un autre asiatique, alors que Potato Queen décrit un asiatique intéressé principalement par les hommes blancs et Rice Queen les hommes blancs attirés par les hommes asiatiques.

    INFOS | Pour lire cette édition (qui est gratuite), visitez le
    stickyrice-magazine.com/Volume-02

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité