Mardi, 21 septembre 2021
• • •
    Publicité

    La lutte contre toutes les discriminations envers les minorités sexuelles à travers le monde doit se poursuivre

    Comme chaque année, le mois de mai marque le temps de rappeler que la lutte contre toutes les discriminations envers les minorités sexuelles à travers le monde doit continuer. Quoi de plus naturel alors que de rendre hommage à tous les militants et toutes les militantes qui dans leur pays au prix souvent de grands risques demandent sur la place publique que les autorités reconnaissent et protègent les minorités sexuelles. Pour sa campagne de mai 2021, la Fondation Émergence a choisi de montrer notre solidarité et notre soutien avec elles. Cette campagne culminera avec la remise de prix à des personnes au Québec qui se sont illustrées par leur engagement.

    ENCAN 2021

    Comme le souligne le directeur général de la Fondation Émergence, Laurent Breault, «on voit que dans un certain nombre de pays, on profite de la pandémie pour retirer des droits récemment acquis ou encore les restreindre, tout comme on peut voir celles et ceux qui osent prendre la parole être persécuté.es par les autorités, ou encore être menacé.es par des individus ou des groupes de la société qui ne les tolèrent pas». Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces exactions ne proviennent pas de pays où l’homosexualité est interdite et condamnée par la loi. De nombreux pays occidentaux qui ont tout un arsenal de lois pour prévenir et condamner toute forme de discrimination liée à l’orientation sexuelle ou au genre voient régulièrement sur leurs territoires des violences commises à l’égard des minorités sexuelles.

    Au cours du mois de mai, la Fondation Émergence présentera sous forme de vidéos des
    témoignages de militants et militantes qui vivent dans différents pays. «Certains et certaines seront étonné.es de voir des témoignages venant de Grande-Bretagne, de France ou des États-Unis, continue Laurent Breault. L’homophobie et la transphobie n’ont pas de frontières». Ces vidéos seront présentées tout au long du mois sur les réseaux sociaux et Fugues vous les relaiera, bien évidemment.

    LAURENT BREAULT ET MANON MASSÉ

    Comme les années précédentes, la campagne s’accompagnera de matériel à commander. Des affiches, des dépliants dans plusieurs langues pour les groupes, les entreprises, les institutions et les individu.es qui souhaiteraient relayer cette campagne. «Nous allons aussi bien sûr diffuser dans les écoles et les collèges . Je pense que l’affiche de cette année, qui sera dévoilée le 3 mai, va faire sursauter. Nous avons décidé de frapper fort», nous confie le directeur général.

    Autre initiative de la part de la Fondation Émergence, c’est de rappeler à tous les élu.es qu’au-delà des bonnes intentions qu’ils et elles témoignent à l’égard de nos communautés, ils et elles doivent agir à tous les niveaux, aussi bien au niveau du financement des organismes communautaires dédiés à la défense et au soutien des personnes LGBTQ2S+, que dans la prise d’initiative comme, par exemple, de plus grandes campagnes nationales pour le respect des communautés.

    «Au Québec, et au fédéral, nos communautés LGBTQ2S+ sont bien perçues et reçues avec beaucoup d’empathie», constate Laurent Breault. «Mais cependant nous déplorons que la mise en œuvre des actions soit encore trop timide. Nous arrivons bientôt au lancement du prochain programme de lutte contre l’homophobie et la transphobie du gouvernement québécois, et nous souhaitons que l’on passe à une vitesse supérieure.»

    C’est aussi la raison pour laquelle la Fondation Émergence contactera tous les ministres fédéraux et provinciaux qui, de près ou de loin, ont comme mandat de s’occuper des dossiers touchant nos communautés, pour qu’ils produisent un bilan de leurs actions, une reddition de compte rendue nécessaire. «Nous demanderons aussi à la Chambre des Communes et à l’Assemblée nationale d’adopter une résolution autour d’un engagement ferme pour lutter contre l’homophobie et la transphobie», ajoute Laurent Breault.

    La campagne de 2008 de la Journée international de lutte contre l’homophobie prend 13 années plus tard des airs de prémonition.

    Le point culminant reste évidemment la journée du 17 mai, date à laquelle seront dévoilés les récipiendaires des quatre prix remis par la Fondation Émergence (Prix Laurent McCutcheon, Prix Janette Bertrand, Prix Coup de cœur et Prix Académique) avec des vidéos pré enregistrées et diffusées sur le web. Des témoignages de nombreuses personnalités politiques accompagneront cette remise de prix avec bien sûr des habitués, comme le premier ministre Justin Trudeau, mais aussi la mairesse de Paris (Oups! Madame la maire de Paris) Anne Hidalgo.

    Quel sera l’impact de la pandémie sur nos vies? À quoi ressemblera le monde d’après? Difficile d’avoir une idée précise. Mais il est plus que certain que les actions pour lutter contre toutes les discriminations envers les personnes LGBTQ2S+ seront encore — sinon plus — nécessaires et feront encore partie des priorités pour tous les organismes communautaires concernés.

    INFOS | Pour plus d’informations, visitez fondationemergence.com
    www.may17mai.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité