Mercredi, 4 août 2021
• • •
    Publicité

    Sonorités LGBT à découvrir (si ce n’est pas déjà le cas)

    Construction sociale du genre, amour, identité, et sexualité: autant de thèmes passionnants abordés par ces artistes à l’avant-garde de la musique queer. Ouvrez grand vos oreilles!

    Kaash Paige
    Avec actuellement près de 500 000 fans sur Instagram, la jeune ado de Dallas (dont le nom est un acronyme de Kill All Arrogance Stop Hatred) propose un son R&B qui a été streamé plusieurs millions de fois. En 2019, elle a sorti l’EP Parked Car Convos comprenant le morceau Fake Friends et la sensuelle chanson Love Songs qui a emballé TikTok, et a capté l’attention de Kylie Jenner mais aussi des palmarès, restant au sommet de Spotify pendant deux mois. En août dernier, Paige a sorti son premier album Teenage Fever qui contient Jaded, une pièce merveilleusement vaporeuse.

    • • •

    Jakk Fynn
    Le chanteur latin transmasculin Jakk Fynn a grandi dans un foyer mexicain évangélique chrétien. La musique de ce chanteur basé à Los Angeles explore la construction du genre, bouleversant les préconceptions sur la masculinité tout en encourageant l’amour-propre et l’acceptation de soi sur des titres tels que Special, Fire et Heal, issus de son merveilleux EP Cancelled, sorti il y a un an.

    • • •

    Brockhampton
    Le groupe de rap queer texan vient tout juste de lancer Roadrunner, son septième album. Composé de quatorze chanteurs, producteurs, designers ou réalisateurs, le groupe Brockhampton, créé en 2015 au Texas et basé à Los Angeles, a su séduire bien du monde avec des albums extraordinairement bien produits et des textes qui abordent la place de l’homme gai dans l’industrie du rap, la vie en collectif mais aussi l’amour et la sexualité (parfois en collectif). Toujours forts d’une esthétique ultra léchée – des clips aux pochettes d’albums – les rappeurs ont ainsi dévoilé, depuis 2016, six albums aux antipodes des codes traditionnels du hip-hop américain célébrant l’argent, les grosses voitures et les filles aux formes généreuses. Pour ce Roadrunner, dont la sortie avait été précédé de deux titres de l’opus — Buzzcut (réalisé avec le rappeur Danny Brown) et Count On Me (où Dominic Fike, du collectif, chante et embrasse Lil Nas X) — le groupe a travaillé avec les plus grands du moment (de A$ap Rocky et A$ap Ferg à JPEGmafia ou encore Charlie Wilson et Lil Nas X). De quoi marquer un tournant dans la carrière du collectif queer et, sans doute, gagner en visibilité.

    • • •

    Cameron Joshua McMillan
    Artiste pop queer émergent. Il sortait fin mars Boy Kiss, une chanson d’amour lyrique – une ballade pop brillante et édifiante qui raconte le voyage de l’artiste pour trouver l’acceptation de soi et le véritable amour. La vidéo, signée Manu Rodríguez, est une lettre d’amour optimiste à New York par Manu et Cameron, tous deux ouvertement gais. Tourné à New York et saturé de ses couleurs vives et de ses textures, la vidéo est remplie d’espoir.

    • • •

    Ashnikko
    Ashnikko est une jeune artiste-compositrice américaine sortie de l’ombre grâce à une puissante première mixtape, Demidevil. Mélangeant le hip-hop et l’emo-pop avec brio, elle crée des succès uniques et addictifs. Les collaborations sont impressionnantes: Kelis, Grimes et Princess Nokia. Avec Ashnikko, Sk8er Boi d’Avril Lavigne devient L8r Boi et la chanson se transforme en un hymne féministe génial. Il y a de quoi hurler de plaisir quand Ashnikko chante “…I gave your girlfriend cunnilingus on my couch” dans Slumber Party.

    • • •

    Wafia
    Née aux Pays-Bas d’un père irakien et d’une mère syrienne, Wafia Al-Rikabi est une ancienne étudiante en biomédecine qui a grandi en Australie. Sa musique reflète son intersectionnalité en tant que jeune femme queer, arabe, musulmane, et globe-trotteuse, et explore les thèmes de l’identité, de la sexualité, de la politique et de l’amour. Bodies démantèle le concept traditionnel de la migration tandis que son dernier titre, Pick Me, qui revient sur la fin d’une relation néfaste, est dédié à l’empowerment de soi. Vous pouvez la suivre sur Instagram, entre autres pour les incroyables recettes de houmous et de baklava de sa mère.

    • • •

    Miss Blanks
    Rappeuse et activiste née en Australie et d’origine néerlandaise et samoane, Miss Blanks est une véritable bouffée d’air frais. Avec un message d’empowerment pour les personnes trans parsemé dans chacune de ses chansons, Miss Blanks compte parmi ses fans Charli XCX, avec qui elle a travaillé lors de sa tournée. Après son premier EP Diary of a Thotaholic, Miss Blanks a enchaîné avec Tommy, un titre exubérant qui parle sans détour de l’amour qui rend aveugle.

    • • •

    Fhang
    Fhang est un tout nouveau duo de musique électronique composé du bassiste montréalais Mishka Stein et de l’ingénieur de sons Sam Woywitka. Premier extrait d’un album à venir, Vaudevillain propose une trame musicale qui s’inscrit dans le courant électro-pop expérimental queer, mais la voix se rapproche également des codes du hip-hop ou du post-punk. La composition entièrement digitale a été créée à partir d’un échantillonneur jouet. Intriguant, on attend la suite avec intérêt.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité