Jeudi, 28 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Une expo déambulatoire pour mieux connaître l’histoire des communautés 2SLGBTQ+

    Du 9 août au 9 novembre, on pourra faire le trajet de l’exposition intitulée «Parcours des lieux historiques 2SLGBTQ+ de Montréal» dans différents lieux de la ville.

    Par exemple : que c’est-il passé en 1990, à l’angle de Sainte-Catherine et Saint-Mathieu ? Le «Love in» devant l’ancien poste de police 25 après la descente au party Sex Garage. Une manifestation pacifique qui a donné lieu à des violences policières contre les LGBT qui s’y étaient rassemblés. Ainsi, Fierté Montréal nous propose 50 lieux reliés à l’histoire des communautés 2SLGBTQ+. Une oriflamme aux teintes de l’arc-en-ciel sur un poteau ou un lampadaire indiquera ainsi l’endroit et une pancarte expliquera pourquoi ce lieu est important. «Il peut s’agir d’événements festifs, de manifestations de revendications des droits, de  bars, de restaurants, d’un théâtre ou autres, mais qui sont significatifs pour les communautés 2SLGBTQ+ de Montréal […], souligne Jean-François Perrier, directeur général par intérim de Fierté Montréal. Il y en a ainsi au centre-ville, sur le Plateau Mont-Royal et dans le Vieux-Montréal. Cela fait un parcours à la fois intéressant et instructif.»

    On retrouvera donc, parmi les 50 arrêts, le parc Lafontaine pour le tout premier défilé de la Fierté, en 1979; l’angle Sainte-Catherine et Stanley pour les manifestations contre les descentes policières (en 1977 aux bars Truxx et Mystique); le coin Beaver Hall et de la Gauchetière, pour la descente policière au party Sex Garage ou encore l’hôtel de ville de Montréal, rue Notre-Dame, pour rappeler la répression homophobe du maire Jean Drapeau.

    On s’arrêtera aussi à l’angle de Saint-Antoine et Saint-Laurent pour le tout premier établissement gai, en 1869, le «Apples and Cake Shop» !  Quant au le Plateau, il est désigné pour l’écrivain et dramaturge Michel Tremblay. La Place des Arts est aussi une autre destination puisque le Festival Gala Choruses, qui réunissaient des dizaines de chorales LGBTQ+ de plusieurs pays, s’y est tenu en 2004. La place Émilie-Gamelin a rassemblé des milliers de personnes au fil des ans en tant que site extérieur de Divers/Cité, il en est de même pour le parc des Faubourgs pour Fierté Montréal. La liste complète de ses lieux emblématiques est disponible sur le site web de Fierté Montréal. «Dans son désir d’animer le centre-ville, les autorités municipales ont demandé ainsi aux organisations de soumettre des projets pour susciter l’intérêt des Montréalais.e.s, mais aussi des gens de l’extérieur, et ramener les clientèles dans ce secteur. Fierté Montréal a donc soumis ce parcours historique sur la présence des personnes 2SLGBTQ+  au cœur du centre-ville de Montréal et les gens de la Ville ont été très intéressés par ce projet», indique Jean-François Perrier.

    «C’est une exposition organisée par Fierté Montréal en étroite collaboration avec les Archives gaies du Québec (AGQ) pour la recherche sur les lieux, les dates, etc.» poursuit Jean-François Perrier. Avec l’aide aussi du journaliste Richard Burnett ainsi que de Spade & Palacio (une organisation de guides touristiques professionnels accrédités)».

    Bien sûr, on peut faire cet itinéraire à pied soi-même. Mais on a prévu des groupes avec guides, que ce soit à pied (maximum 15 personnes), en vélo si on est un collectif de 10 personnes ou encore en autocar. Ces visites sont gratuites, mais il faut néanmoins réserver son billet en allant sur le site de Fierté Montréal. Les dates et heures y seront affichées. Ces visites guidées seront offertes jusqu’au 15 octobre.

    INFOS | www.fiertemtl.com
    Visites guidées gratuites, du 12 août au 17 octobre, à pied, en vélo et en minibus!
    Billets en ligne spadeandpalacio.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité