Jeudi, 1 Décembre 2022
• • •
    Publicité

    On parle « sortie » avec Mika et Rob Halford

    La pop star Mika et le leader de Judas Priest, Rob Halford, sont des icônes britanniques célèbres. Bien que deux générations les séparent — ​​Mika a 38 ans et Halford en a 70 —, chacun a vécu dans le placard au sommet de sa renommée.


    Les deux continuent de faire salle comble : Mika sera la tête d’affiche du Centre Bell le 9 avril et les parrains du heavy metal, Judas Priest, seront en tête d’affiche de la Place Bell le 11 avril. Lorsque j’ai rencontré Mika pour la première fois dans le Vieux-Montréal, en 2009, les tabloïds étaient obsédés par son orientation sexuelle depuis qu’il était au sommet des palmarès avec son premier album, Life in Cartoon Motion.

    Quand j’ai interrogé Mika sur les rumeurs concernant son homosexualité, il a détourné ma question comme un pro chevronné. Nous nous sommes ensuite assis ensemble devant un piano puis à un moment il s’est tourné vers moi, les jambes croisées, faisant semblant de tenir une cigarette, et a fait sa plus belle imitation de Freddie Mercury.

    « Oui, dahling », a déclaré Mika à la Mercury. « Bonjour chéri ! »

    Mika avait l’air fabuleusement féerique. « Et il tient sa bière comme ça », a poursuivi Mika, imitant Mercury dans la célèbre interview télévisée britannique dans les coulisses du DVD Queen — We Will Rock You: Live in Montreal 1981. «Et il en boit à peine !»

    C’était comme si Mika et moi parlions en code. Une décennie plus tard, alors publiquement, Mika m’a dit : « Cette interview était tout droit sortie d’Absolutely Fabulous  ! » À juste titre, la pièce maitresse émotionnelle de l’album No Place in Heaven de Mika en 2015 est la belle ballade Last Party, une ode à Freddie Mercury.

    « Cette chanson a commencé avec cette idée que j’avais, quand Freddie a découvert qu’il avait le sida, il s’est enfermé dans une boite de nuit et a fait une fête folle pendant trois jours, avec de la drogue et tout », m’a dit Mika à l’époque. « C’était la pire chose à faire après avoir découvert ce genre de nouvelles, mais c’est ce qu’il a fait. C’est pourquoi cette chanson s’appelle Last Party, et c’est l’une des chansons les plus tristes que j’aie jamais entendues. »

    La tristesse remplit également les souvenirs de Rob Halford à propos de Mercury. Halford, qui a introduit le look du gars en cuir comme look signature dans l’univers du rock métal, a lutté avec le placard de l’industrie du rock and roll pendant plus de deux décennies, sans libération, incarné par la nuit où il a vu Mercury dans un bar à Athènes, en Grèce.

    Rob Halford
    Rob Halford

    « J’ai vu Freddie, ça devait être au début des années 1980, et j’allais à Mykonos avec des amis de Londres via Athènes », m’a dit Halford. « Nous sommes arrivés à l’hôtel et avons fait ce que nous faisions tous alors — les clubs, les fêtes. Dans un club, Freddie était entouré de ses admirateurs à l’autre bout du bar. Nous étions deux navires passant dans la nuit. Il a fait signe, j’ai fait signe. L’endroit était bondé et nous n’avons jamais eu la chance de nous connecter. Le lendemain, nous sommes tous allés à Mykonos et j’étais sur une plage lorsque son yacht est passé. »

    Halford a arrêté de boire et de se droguer en 1986. Non seulement il voulait vivre, m’a-t-il expliqué, mais il voulait protéger sa gamme vocale de quatre octaves. Son coming-out lui a également sauvé la vie : il mène une vie de heavy metal fier et il est fier depuis sa sortie sur MTV en 1998 — la première icône du métal à annoncer qu’il est gai.

    Aujourd’hui, Halford est adoré par les métalleux du monde entier, dont Lady Gaga. « Pendant tant d’années, j’étais l’homme gai dans le placard du heavy metal », dit Halford. « C’était une double vie pour moi. Je ne pouvais pas aller dans des bars gais après un spectacle. Je ne pouvais pas sortir avec les miens à cause de la peur de faire du mal au groupe et à tous les autres. Ma vie était l’exemple classique de faire passer tout le monde en premier et de se mettre en second. C’est le pire que vous puissiez vous faire. »

    « Je pense que m’afficher ouvertement m’a sauvé la vie mentalement », ajoute Halford. « Nous traversons une angoisse mentale, alors que nous essayons de trouver la paix avec notre identité sexuelle. Partager notre vérité avec la famille, les ami.e.s et les collègues est incroyablement puissant et je pense que dans la communauté LGBTQ, nous sommes des personnes puissantes et fortes. Nous devons faire face à tant de refoulements. Nous sommes toujours frappés comme un ballon de football. Nous repoussons constamment. Mon coming out sur MTV n’était pas prévu. Mais un énorme fardeau a été libéré et rien d’autre que du bien n’en est sorti. » Quatorze ans après la sortie de Halford, Mika l’a fait en 2012, à la surprise de personne. Lorsque nous nous sommes parlé en 2019, il y avait une nouvelle génération de jeunes stars de la pop s’affichant ouvertement et fier.ère.s de le faire, qui grimpaient dans les palmarès. Alors j’ai demandé à Mika, s’il était plus facile d’être une pop star aujourd’hui que lorsqu’il est arrivé sur la scène.

    Mika s’est arrêté un moment, puis a dit : « Cela dépend. Je pense qu’à certains égards, ça l’est. Dans la partie la plus cynique de notre entreprise, qui est la partie très commerciale, c’est plus facile maintenant. Mais n’oublions pas que c’est plus facile dans un type de musique bien précis. Les autres genres musicaux ne sont certainement pas aussi tolérants. Et n’oublions pas que l’Amérique du Nord n’est pas le monde et prendre l’Amérique du Nord comme le monde est une énorme erreur. Cela dit, il est dangereux de faire des généralisations sur les individus et chacun doit traverser son propre parcours, son propre chemin, ses propres défis. »

    Mika sera la tête d’affiche du Centre Bell le 9 avril, avec en première partie Klô Pelgag, et Judas Priest sera la tête d’affiche de la Place Bell le 11 avril, avec en première partie de Queensrÿche.


    INFOS | Pour les billets, visitez : www.evenko.ca

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité