Samedi, 4 février 2023
• • •
    Publicité

    Plein de films queer au festival Sundance

    Du 19 au 29 janvier dans l’Utah, le festival indépendant de Sundance offrira une sélection de films plus queer que jamais. Survol de quelques titres prometteurs.

    Premier grand rendez-vous international de cinéma de l’année, le festival de Sundance offre une sélection, riche et variée. Si la plupart des œuvres ne trouvent pas le chemin de nos salles de cinéma, et se retrouvent le plus souvent livrés à la dure loi du streaming et de la VOD, Sundance reste un outil de mesure relativement fiable quant à la santé du cinéma indépendant américain et international. Et qui dit cinéma indépendant, dit souvent films et artistes LGBTQ+.

    Durant dix jours, du 19 au 29 janvier, des dizaines et des dizaines de films sont projetés pour la première fois sur grand écran. Par le passé, des films queer renommés comme Come as you areLes Bums de la plageCall me by your nameLove is strange ou encore Seule la terre y avaient fait leurs premières mondiales..

    Cette année, le festival promet une bien belle sélection parsemée de films américains ou étrangers abordant les thématiques LGBTQI+. 

    fairyland_-_still_1.jpg
    Fairyland

    C’est le cas par exemple de Fairyland, premier film de l’américain Andrew Durham qui suit l’histoire dans les années 70 d’une jeune fille frappée par un deuil soudain, l’obligeant à vivre seule avec son père bi, bohème et poète. Échaudés par le climat anxiogènes de l’arrivée du sida, le duo père-fille doit apprendre à s’apprivoiser pour le meilleur comme pour le pire. Mutt, de Vuk Lungulov-Klotz, promet lui aussi d’être un rendez-vous du Festival. L’acteur Lío Mehiel y interprète Feña, un jeune homme trans en proie à un passé qui le hante de toutes parts, dans les rues cauchemardesques de New-York.

    eileen_-_still_1.jpg
    Eileen

    William Oldroyd, le réalisateur du très remarqué The Young Lady, revient avec une nouvelle histoires de femmes, Eileen, où Thomasin McKenzie et Anne Hathaway se rencontrent autour d’une affaire de meurtre dans le Boston des années 60. 

    cassandro_-_still_1.jpg
    Cassandro

    Dans un registre différent, le réalisateur de documentaire Roger Ross Williams se dirige pour la première fois vers la fiction pour raconter l’histoire rocambolesque de Cassandro, un lutteur amateur gai d’El Paso à la renommée internationale. C’est Gael Garcia Bernal, l’acteur Y Tu Mama TambienLa mauvaise éducation et Ema, qui campe le rôle du performeur flamboyant déjà sujet d’un documentaire français en 2018, intitulé Cassandro the exotico !.

    passages_-_still_2.jpg
    Passages

    Ira Sachs, réalisateur de Keep the Lights On, Love is Strange et Brooklyn Village revient avec Passages, où le quotidien paisible d’un couple gai de longue date éclate lorsque l’un d’eux tombe sous le charme d’une femme. Le casting est atypique et international : Franz Rogowski, Ben Whishaw et Adèle Exarchopoulos.

    kokomo_city_-_still_5_-_rich-paris_xotommy.jpg
    Kokomo City

    Kokomo City, premier film de D. Smith, donne la parole à quatre travailleuses du sexe trans afro-américaines de New York et saisit dans un noir et blanc sublime leur quotidien dans toute sa complexité. 

    its_only_life_after_all_-_still_2.jpg
    It’s Only Life After All

    Autre documentaire à surveiller, It’s Only Life After All d’Alexandria Bombach, sur l’engagement en faveur de la communauté LGBTQI+ du groupe de folk-rocks Indigo Girls.

    little_richard_i_am_everything_-_still_1.jpg
    Little Richard : I Am Everything

    Lisa Cortés se concentre sur la star du rock’n’roll Little Richard (dans Little Richard : I Am Everything) et sur les combats qu’il a menés en tant que chanteur noir et queer. Une façon de revoir la manière dont lui, son art et son image ont été traités à l’époque et le sont aujourd’hui.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité